Rejoins-nous

Ligue 1 Conforama

[Ligue 1 – 2ème journée] – Devant, le PSG et les promus

Cette deuxième journée de Ligue 1 aura été une claque donnée par des « petits » à des « gros » en guise de piqûre de rappel. Ce sont les deux Olympiques, Lyonnais et Marseillais, qui ont fait les frais de deux promus Reims et Nîmes, avec à chaque fois, une certaine incrédulité et au final une défaite juste.

Cette deuxième journée de Ligue 1 aura été une claque donnée par des « petits » à des « gros » en guise de piqûre de rappel. Ce sont les deux Olympiques, Lyonnais et Marseillais, qui ont fait les frais de deux promus Reims et Nîmes, avec à chaque fois, une certaine incrédulité et au final une défaite juste.

Les secousses pour les gros ont commencé dès vendredi avec la défaite de l’OL à Reims (1-0) dans un match où les Lyonnais ont été bien trop brouillons. Sans Fékir, ils n’ont pas réussi à revenir après l’ouverture du score de rémoise à la demi-heure de jeu par Chavarria. Grâce à cette victoire, la deuxième en deux rencontres, Reims se trouve dans le groupe de tête et pointe à la 4e place. Ces turbulences se sont poursuivies le samedi pour les gros clubs.

ET MBAPPÉ A SURGIT

À 17h, le PSG se déplaçait à Guingamp pour ce qu’on pensait être une formalité, si on se référait à la victoire des Parisiens (3-0) l’an passé pour la première de Neymar en Ligue 1. Le Brésilien, plus en dedans ce samedi a néanmoins égalisé sur pénalty après l’ouverture du score de Nolan Roux, qui aura donc marqué un but à Buffon pour son premier match face à la légende italienne (n’en déplaise à Messi).

Bousculé, le PSG s’avançait vers une contre-performance face à d’héroïques Guingampais. Mais c’était sans compter sur l’autre pépite du PSG, Kylian Mbappé. Tout juste entré en jeu, le jeune champion du monde a délivré son équipe en signant un doublé plein de justesse et de sang froid, pour permettre à Paris de prendre (déjà) les commandes de la Ligue 1.

MONACO SANS RÉUSSITE, MARSEILLE DANS LE TROU

Monaco de son côté, a vu Lille lui tenir la dragée haute, dans une partie ou son attaquant Falcao a manqué le coche (0-0). Les vice-champions de France devront faire mieux rapidement s’ils ne veulent pas voir le PSG s’envoler. Dans les autres matchs de samedi, Rennes a arraché sa victoire contre Angers (1-0), tandis que Dijon a confirmé sa belle première victoire, en s’imposant cette fois face à Nantes (2-0). Les Dijonnais sont 3e.

Dimanche, St-Étienne est parvenu à égaliser au bout de sa rencontre face à Strasbourg (1-1) dans un stade de la Meinau toujours bien rempli. Les Verts ont pourtant joué 70 minutes à 10 après l’expulsion de Subotic. Un peu plus tard, c’est Toulouse qui est venu à bout de Bordeaux (2-1), qui a décidément passé une mauvaise semaine après le limogeage de son entraîneur Gustavo Poyet vendredi matin.

Dimanche soir enfin, Nîmes le promu accueillait Marseille dans une ambiance chaude et survoltée. Pour la première du club à domicile en Ligue 1 depuis 25 ans, les « crocos » ont fait honneur à leurs supporters qui les ont poussé tout au long match. Plus fringuants, plus puissants, plus efficaces, les rouges ont croqué d’apathiques marseillais (3-1), au plus grand bonheur du stade des Costières.

Après cette victoire fêtée de fort belle manière dans une jolie communion, les Nîmois 2e du classement, savourent un tout début d’exercice réussit. Dans deux semaines, ce sera le PSG, qui viendra à Nîmes et qui tentera, de ne pas se faire lui aussi manger tout cru

Clique pour commenter

Laisser un avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in Ligue 1 Conforama