Rejoins-nous

Ligue 1 Conforama

La fête fut parfaite

Près de deux mois après son sacre en Coupe du Monde, l’équipe de France a enfin pu fêter sa victoire comme il se devait, avec son public du Stade de France. Mais avant la fête, les hommes de Didier Deschamps ont remporté un succès important face aux Pays-Bas (2-1).

Olivier Giroud vient de marquer le second but des Bleus et célèbre avec le public du Stade de France. © IconSport

 

 

Pour pouvoir célébrer sans sourciller, il fallait d’abord gagner. Trois jours après le 0-0 en Allemagne pour le premier match des champions du monde dans la Ligue des Nations, les coéquipiers de Paul Pogba étaient attendus à domicile face aux Pays-Bas. Dans une ambiance magique.

Face à une équipe qu’ils avaient étrillé 4-0 au même endroit un an plus tôt, les festivités n’ont pas mis longtemps à démarrer. Le retour des champions au Stade de France s’est d’abord fait sur une magnifique marseillaise a cappella qui a dû donner des frissons à plus d’un. Les frissons, c’est Kylian Mbappé qui s’est chargé de les faire passer dans la défense des Oranje, dès la première minute de jeu.

Après l’avertissement, ce fut la sentence. Sur une erreur de Promes, Matuidi récupérait le ballon sur la gauche de la surface et centrait fort devant le but pour… Kylian Mbappé (1-0, 14e). Le stade, qui vrombissait déjà, laissait ainsi éclater sa joie tandis que la jeune pépite célébrait à sa manière, en croisant les bras.

 


Une première mi-temps maîtrisé, puis un relâchement Malgré son avance au tableau d’affichage, l’équipe de France ne reculait pas et continuait d’appuyer pour aggraver le score. Deschamps qui avait décidé d’aligner la même équipe qu’en finale de la Coupe du Monde (hormis Lloris, blessé et remplacé par Areola), a eu raison au vu d’une première mi-temps réussie qui aurait pu aboutir sur un score plus large (10 tirs pour les Bleus à la pause).

Au retour des vestiaires en revanche, la machine s’est quelque peu enrayée. Pensant peut-être déjà à la célébration qui les attendait, les français se sont relâchés et c’est logiquement que les hommes de Ronald Koeman sont revenus dans le match par Babel après un joli centre du lyonnais Tete (1-1, 67e).

 

Giroud, enfin !

Touchés, les Bleus ne se sont pas effondrés, portés par leur public exemplaire tout au long du match. Et comme un symbole, la délivrance est venu quelques minutes plus tard, par la pied gauche d’Olivier Giroud. L’attaquant de Chelsea, qui n’avait plus marqué en sélection depuis 10 matchs a repris victorieusement un superbe centre de Benjamin Mendy (tout juste entré en jeu) pour redonner l’avantage aux locaux (2-1, 75e).

 

 

L’avant-centre des Bleus qui a au passage inscrit son 32ème but international (4e meilleur buteur) a ainsi pu recevoir une ovation bien méritée lors de sa sortie quelques minutes plus tard (89e). Solides jusqu’à la fin du match, Raphaël Varane et ses coéquipiers pouvaient ensuite savourer cette victoire importante et, surtout, fêté le succès du 15 juillet dernier.

 

Une belle fête

Après cette belle victoire, les champions ont reçu la fête qu’ils méritaient. Dans un stade de France bruyant et toutes lumières éteintes, les vainqueurs du plus prestigieux des trophées ont été présentés un à un, avant de donner une chaleureuse accolade à Didier Deschamps. Les plus adulés à l’applaudimètre ? Kylian Mbappé, Antoine Griezmann et… N’Golo Kanté, bien évidemment.

Le petit milieu de terrain des Bleus, auteur d’une Coupe du Monde exceptionnelle, a encore été mis en avant par ses coéquipiers, notamment devant la tribune Nord ou Benjamin Mendy et tout le stade ont repris en choeur sa chanson sur le rythme des Champs-Élysées.

L’autre fait marquant de cette soirée festive, fut lorsque Hugo Lloris souleva la Coupe au milieu de tous ses coéquipiers qui s’allongèrent par terre, prouvant une nouvelle fois que l’ambiance dans ce groupe est unique. Les chanteurs Magic System et surtout Vegedream se sont chargés d’enflammer un peu plus un Stade de France surexcité, comblé également par les facéties des Paul Pogba et autres Samuel Umtiti. Il n’y avait pas un visage sans sourire hier soir. La fête fut vraiment parfaite.

 

 

Hugo Lloris brandit la Coupe du Monde au milieu de ses coéquipiers qui se couchent par terre dans l’euphorie générale. Incontestablement l’une des images de la soirée. ©IconSport

Clique pour commenter

Laisser un avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in Ligue 1 Conforama