Rejoins-nous

International

Un jeudi noir

Marseille, Bordeaux, Rennes, aucun de ces trois clubs n’est parvenu à gagner ce jeudi lors de la seconde journée de Ligue Europa. Pire, deux d’entre eux se sont inclinés (Rennes et Bordeaux) et Marseille s’est fait rattraper sur le fil par une piteuse équipe de Limassol.

Yann Karamoh of Bordeaux looks dejected after defeat during the Europa League match between Bordeaux and FC Kobenhavn at Stade Matmut Atlantique on October 4, 2018 in Bordeaux, France. (Photo by Manuel Blondeau/Icon Sport)

 

 

Il y a des matchs nuls qui ressemblent à des victoires et d’autres qui s’apparentent à des défaites. Pour l’Olympique de Marseille ce jeudi soir, c’est la seconde option qu’il faut choisir. Après leur défaite à domicile face à Francfort lors de la première journée, les Olympiens avaient pour mission de faire beaucoup mieux à Chypre sur le terrain de Limassol. En menant 2-0 à 15 minutes de la fin grâce à des réalisations de Payet (50e) et Gustavo (67e), la mission semblait réussie.

Et puis, tout a flanché. Markovic a d’abord réduit l’écart (74e) d’une superbe frappe en pleine lucarne, avant que Zelaya n’égalise à la toute fin du match (90+1), laissant les marseillais complètement sonné. Avec ce résultat, l’OM se retrouve en mauvaise posture avant sa double confrontation contre la Lazio qui s’est, elle, lourdement incliné sur le terrain de Francfort (4-1). Les italiens ont terminé le match à 9 tandis que les allemands sont premiers du groupe.

 

Rennes, en plein dans le piège

Plus tôt dans la journée, Rennes, vainqueur de son premier match dans la compétition avait un déplacement, théoriquement plus long que périlleux à Astana au Kazakhstan. Mais ce match qui avait toutes les allures d’un piège n’a pas été pris par le bon bout par les hommes de Sabri Lamouchi. Et le piège s’est refermé.

Pauvre dans le jeu, ne se procurant que peu de situations, c’est tout logiquement que les Rennais se sont fait surprendre en seconde mi-temps par deux fois, pour au final une défaite juste (2-0). Dans l’autre match du groupe, Jablonec et le Dynamo Kiev se sont neutralisés (2-2), ce qui permet au Stade Rennais de rester à la seconde place de sa poule.

 

Bordeaux au fond du sceau

La défaite fût sans doute encore plus cruelle pour les Bordelais. Devant leur public, les hommes de Ricardo (toujours absent du banc pour cette rencontre) ont perdu de la façon la plus difficile à accepter : par un but à la dernière minute. Alors que les locaux ont eu la possession, ce sont les danois qui ont ouvert le score contre le cours du jeu peu avant la pause.

Menés, les bordelais ont continué d’insister jusqu’à égaliser par Sankharé (84e). Alors qu’ils pensaient glaner leur premier point dans cette Ligue Europa après leur défaite initiale, les coéquipiers de Briand ont finalement donc vu les visiteurs leur infliger une deuxième défaite en deux matchs. Dans l’autre partie, le Zénith a pris la mesure du Slavia Prague (1-0).

 

Arsenal, Milan et Chelsea assurent

Dans les autres matchs, les cadors européens n’ont en général pas eu trop de mal à s’imposer. Chelsea a fait le strict minimum contre Mol Vidi (1-0) grâce à un but de Morata, tandis qu’Arsenal s’est plus largement imposé (3-0) en Azerbaïdjan, grâce notamment au premier but de Gendhouzi sous le maillot des Gunners.

Le Milan AC l’a lui emporté 3-1 contre l’Olympiakos grâce à trois buts marqués entre la 70e et la 79e par Higuain et Cutrone (doublé). Dans ce même groupe, le Betis Séville s’est imposé 3-0 contre face à Dudelange avec une réalisation de Lo Celso. Finalement, la surprise de la soirée est venue de l’autre club de Séville, qui s’est incliné (2-1) sur le terrain de Krasnodar.

Clique pour commenter

Laisser un avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in International