Rejoins-nous

Ligue 1 Conforama

[Ligue 1 – 12e journée] Paris historique, Montpellier hystérique

Cette 12e journée de Ligue 1 aura été l’occasion pour le PSG de définitivement rentrer dans l’histoire des cinq grands championnats. Un peu plus tard dans le week-end, Montpellier est devenu le nouveau dauphin de cet intouchable Paris. Monaco lui, fait toujours la soupe à la grimace.

Il aura fallu attendre la 70e minute pour sentir le record arriver, mais la 94e pour le voir réellement tomber. Vendredi soir, le PSG s’est imposé 2-1 face à une équipe de Lille accrocheuse. Avec cette victoire, l’équipe dirigée par l’allemand Thomas Tuchel devient la première équipe de Ligue 1 et même, des cinq grands championnats (Espagne, Allemagne, Italie, Allemagne et France), à gagner ses 12 premiers matchs de championnat.

Ce parcours parfait, les Lillois ont pourtant essayé de le barrer mais les Parisiens étaient (encore) trop forts. Ils auront au moins eu le mérite de tenir, mais il leur aura manqué 20 minutes. Et, comme souvent cette saison, c’est Kylian Mbappé qui a libéré les Parisiens et le parc en ouvrant le score (70e). Il a rapidement été imité par son coéquipier et ami Neymar pour le 2-0 (84e). Le pénalty de Pépé pour réduire l’écart à la 93e minute n’est qu’anecdotique. Paris compte 36 points sur 36 et s’envole encore plus au classement en repoussant son adversaire à 11 points, après seulement 12 journées.

Lyon au ralenti, Monaco à reculons

S’il y avait une équipe à qui pouvait profiter cette défaite des Lillois, dauphins avant cette journée, c’était par exemple à Lyon, qui pouvait se rapprocher des Dogues en cas de succès à domicile face à Bordeaux. Dans un match peu emballant, les Lyonnais ont réussi à ouvrir le score par Houssem Aouar d’une belle reprise juste avant la pause (45e). Mais alors que Bruno Genesio a notamment critiqué son attaquant Memphis Depay cette semaine, ce dernier, comme son équipe, a vu revenir les Bordelais en seconde période (Cornelius, 73e, 1-1) pour un résultat qui ne fait pas les affaires lyonnaises.

Si Lyon a des résultats variables, ceux de Monaco, au moins, sont constants. Malheureusement, ils le sont dans la médiocrité. Samedi soir, sur le terrain de Nice, les monégasques ont encore frôlé le piteux en s’inclinant de nouveau (1-0). Malgré l’arrivée de Thierry Henry pour remplacer Leonardo Jardim au pied levé, les vice-champion de France font peine à voir. Contre le promu, ils ne se sont quasiment pas créé de situations, et, pire, c’est fort logiquement qu’ils se sont inclinés. Après 4 matchs sur le banc, l’ancien attaquant de l’ASM n’est toujours pas parvenu à remporter la moindre partie. Les supporters l’ont fait comprendre à leurs joueurs en chantant : “bougez-vous ou cassez-vous”, à la fin du match. Triste…

Dans les autres matchs du samedi soir, Nîmes, promu lui aussi, a écrasé Dijon sur son terrain (4-0). Bouanga a été impressionnant en réalisant un doublé pour une victoire qui va donner de l’air aux Crocos. Nice s’est lui aussi imposé face à Amiens (1-0) qui ne gagne plus du tout. Rennes s’est fait du bien en battant Caea (2-1) avec des buts d’Hunou et de Sarr. Et Strasbourg s’est vu se faire rattraper par Toulouse (1-1) grâce à un sublime coup-franc de Gradel qui a envoyé son ballon dans la lucarne.

Jour de fête

Dimanche, c’était la journée des buts et des matchs fous. Tout a commencé par l’éclatante victoire de Nantes (5-0) face à Guingamp. Les canaris qui étaient encore dans les bas fonds du classement il y a un mois, retrouvent des couleurs et un joueur symbolise ce renouveau : Emiliano Sala. L’attaquant nantais a inscrit dimanche un doublé pour porter à 10 son total de buts cette saison. Peu après cette balade, la folie s’est emparée de Geoffroy-Guichard où St-Étienne l’a emporté sur le fil (4-3) contre une belle équipe d’Angers.

C’est Hamouma qui a délivré les Verts à la 89e minute de jeu alors que St-Étienne était encore mené 3-2 à 20 minutes de la fin. Cette victoire permet aux joueurs de Jean-Louis Gasset de pointer à la cinquième place, juste devant Marseille, qui jouait dans la soirée. Et sur le terrain de Montpellier, les marseillais ont complètement pris l’eau, en encaissant 3 buts en deuxième mi-temps, pour une cuisante défaite (3-0) contre une surprenante équipe. En effet, les montpelliérains se retrouvent deuxième au classement grâce à ce succès, eux qui possèdent la meilleure défense du championnat à égalité avec le PSG. Ils n’avaient pas connu un aussi bon classement depuis leur titre en 2012 au nez et à la barbe du… PSG. Si l’histoire ne se répétera sans doute pas, le début de saison qu’est en train de réaliser le club de la Paillarde est sincèrement exaltant.

Clique pour commenter

Laisser un avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in Ligue 1 Conforama