Rejoins-nous

Liga Santander

[Liga – 12e journée] Séville FC, l’Atlético de Madrid et Alavés sur les talons du FC Barcelone

La défaite du leader barcelonais, les victoires de ses opposants directs et les buts des Français, on fait le point sur ce qu’il ne fallait pas manquer de la douzième journée de Liga en Espagne.

La série d’invincibilité de cinq rencontres de Levante a pris fin ce vendredi en ouverture de la 12e journée de Liga face à la Real Sociedad (1-3). Pourtant en tête à la mi-temps après l’ouverture du score dès la 4e minute de Chema, Levante a vu un Français sonner la révolte de la Real Sociedad. Theo Hernandez a égalisé à la 73e minute, avant que Juanmi ne donne l’avantage aux siens quatre minutes plus tard. Enfin, Oyarzabal parachevait le score (83e). Les deux équipes restent dans le ventre mou du classement avec respectivement 17 et 16 points.

Score nul et vierge entre Valladolid et Eibar (0-0) et Gérone et Leganés (0-0) alors que Valence CF est allé s’imposer à Getafe grâce à un penalty de Parejo en fin de rencontre.  La victoire en Ligue des Champions en milieu de semaine a fait du bien aux hommes de Marcelino qui enregistrent leur deuxième succès seulement de la saison en Liga. Si l’attaquant belge Michy Batshuayi n’était pas de la partie, écarté du groupe par son entraîneur, le Français Kévin Gameiro a en revanche fait parler de lui, provoquant l’expulsion du défenseur adverse Bruno Gonzalez pour obtenir un penalty après l’intervention du VAR (arbitrage video).

L’Atletico de Madrid vainqueur sur le fil

Il aura fallu attendre le temps additionnel pour départager l’Atletico de Madrid et l’Athletic Bilbao (3-2). Diminués par des absences de marque tels que Lemar, Lucas, Koke, Savic et Gimenez, les Colchoneros ont été menés deux fois au score avant de renverser la vapeur. Après 10 matchs sans victoire, les Basques ont dominé et ouvert le score par l’intermédiaire d’Inaki Williams (33e) avant l’égalisation de Partey (65e) puis le doublé d’Inaki Williams deux minutes plus tard. Les coups de pied arrêtés ont permis aux Madrilènes de s’imposer après les têtes de Rodri Hernandez (80e) puis de Diego Godin (90e+2). Buteur décisif, le défenseur uruguayen a pourtant joué blessé à la cuisse gauche pendant la dernière demi-heure. Le coach Diego Simeone voit son équipe grimper sur la troisième marche du podium avec 23 points. Avec seulement 10 points, l’Athletic Bilbao ne parvient pas à se sortir de sa mauvaise passe (17e).

Après la défaite à Eibar le week-end dernier, Alavés a renoué avec la victoire à domicile contre Huesca (2-1). Malgré l’ouverture du score de Gomez (35e) pour Huesca, Jony a rapidement égalisé pour les Basques (41e). A peine entré en jeu, Sobrino a profité d’une erreur de la défense adverse pour donner la victoire à son équipe à la 68e. Huesca reste lanterne rouge avec 6 points tandis qu’Alavés recolle au sommet du classement.

Le Barca marque le pas

Le choc de cette 12e journée a accouché d’un match prolifique. Le leader du championnat le FC Barcelone s’est incliné à domicile face au Betis Séville (3-4). Firpo Junior (20e) et Joaquin (34e) ont permis au Betis de mener au score à la mi-temps, faisant plier une défense centrale sans Samuel Umtiti, proche de son retour, mais composée de Piqué et Lenglet. Messi sur penalty (68e) a laissé espérer les siens avant que l’ancien parisien Lo Celso (71e) n’aggrave la marque. Si Vidal y est allé de son but (79e), Canales a fait le break (83e) pendant que le doublé de Messi dans le temps additionnel (90e+2) ne changeait rien. Le dernier revers des Catalans au Camp Nou en Liga datait du 10 septembre 2016 ! Pas de très bonne augure avant le déplacement à l’Atletico de Madrid dans deux semaines.

Voilà encore une rencontre où un Français a brillé : entré à la mi-temps, Wissam Ben Yedder a donné la victoire à Séville FC face à l’Espanyol Barcelone (2-1) en marquant à la 89e minute. C’est l’Espanyol qui avait ouvert le score par l’intermédiaire de Borja Iglesias à la 38e avant que Gabriel Mercado n’égalise (70e). Séville en profite pour prendre la deuxième place du championnat avec 23 points tandis que l’Espanyol pointe à la 5e place (21 points).

La passe de 4 pour le Real

Si le Rayo Vallecano et Villarreal se quittaient sur un match nul 2-2 dans le bas du tableau, le Real Madrid est allé s’imposer sur le terrain du Celta Vigo (2-4). Santiago Solori, entraîneur intérimaire après le remerciement de Julen Lopetegui, a dû composer avec de nombreux absents en défense (Varane, Marcelo, Carvajal). Si l’avenir du coach reste flou, ses résultats parlent pour lui avec une quatrième victoire consécutive toutes compétitions confondues à son actif et 15 buts inscrits en 4 matchs par ses joueurs. C’est le meilleur départ en termes de chiffres pour un entraîneur du Real. Le Français Karim Benzema s’est chargé d’ouvrir le score (23e), après une sublime ouverture de Modric, avant un but contre son camp de Gustavo Cabral (56e), une panenka de Sergio Ramos sur penalty (85e) et un but de Ceballos (90e+2) alors que Mallo (61e) et Mendez (90e+4) ont sauvé l’honneur pour le Celta. Sixième avec 20 points, le Real se replace à 4 points seulement de son rival barcelonais.

Clique pour commenter

Laisser un avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in Liga Santander