Rejoins-nous

Europe

[Ligue des Champions – 5e journée] La finale à l’Est

Après la 5e journée de la Ligue des Champions, le Paris St-Germain et l’Olympique Lyonnais sont en bonnes positions pour atteindre les huitièmes de finale, même s’ils ne devront pas perdre à l’extérieur. De leurs côtés, la Juve, le Bayern, ou encore le Real se sont qualifiés.

Ils peuvent être satisfaits. Mais ils ne peuvent pas se relâcher. Les deux premiers de la Ligue 1, le PSG et l’OL ont été au niveau cette semaine en Ligue des Champions, face à deux cadors anglais, respectivement Liverpool et Manchester City. Ces derniers se déplaçaient ce mardi pour affronter l’OL au Groupama Stadium. Et après l’incroyable succès lyonnais en terre anglaise il y a deux mois (victoire 2-1), peu d’observateurs donnaient cher de la peau des hommes de Bruno Genesio.

Pourtant, les locaux se sont battus comme des lions, et, après une première mi-temps très emballante où il auraient du mener au score (quel raté de Memphis !), ils étaient bien dans le match contre des Citizens peu offensifs. En deuxième période, Cornet, comme à l’aller, a fait parler la poudre. L’ailier lyonnais a d’abord inscrit un but sublime, une frappe enroulée à l’entrée de la surface qui a fait exploser le Groupama Stadium. Après l’égalisation de Laporte à l’heure de jeu, Cornet a remis ça en trompant Ederson suite à une belle passe de Memphis (2-1, 81e). Malheureusement, les lyonnais ont craqué deux minutes plus tard suite à une tête d’Aguero sur Corner (2-2, 83e) et n’ont pas réussi à obtenir la victoire, qui leur aurait permis de se qualifier.

Pour que l’OL soit toujours dans la compétition au Printemps, il faudra donc ne pas perdre en Ukraine. Car dans le même temps, Donetsk s’est imposé sur le terrain d’Hoffenheim (3-2) grâce notamment à un but de Taison à la dernière minute, qui permet à son équipe de s’offrir une finale contre l’OL. Le Shaktar devra gagner s’il veut passer en 8e tandis que l’OL, en cas de défaite, se retrouvera reversé en Europa League.

Paris, c’est oui

Mercredi, le PSG jouait son avenir européen au Parc contre Liverpool. Pour continuer de croire à la qualification, les parisiens devaient l’emporter. Et ils ont fait plaisir à leur public et aux observateurs, en tenant leur rang et leurs ambitions (2-1), face à des anglais moins fringuants qu’à l’aller, lorsqu’ils s’étaient imposés 3-2. C’est Juan Bernat qui a ouvert le score après un petit cafouillage dans la surface, avant que Neymar, suite à une tentative repoussée de Cavani, ne porte le score à 2-0 à la demi-heure de jeu. En fin de mi-temps, Di Maria fauchait Mané à l’entrée de la surface permettant à Milner de réduire l’écart en trompant Buffon sur pénalty (2-1, 45e).

Si en seconde période, les champions de France se faisaient moins oppressant, les Reds n’arrivaient pas non plus à porter le danger sur la cage parisienne. Au final le score, assez logique, permet au PSG d’être en (très) bonne posture avant le dernier match du groupe, qu’ils joueront à Belgrade. Mais attention, l’Étoile Rouge n’a plus perdu à domicile depuis plus d’un an et demi et a battu Liverpool (2-0) et fait match nul contre Naples (0-0) cette saison. Si le PSG l’emporte loin de ses bases, il est sûr de revenir en février. En cas de match nul ou de défaite, la qualification dépendrait du résultat du match entre Liverpool et Naples.

Douze équipes sur 16 qualifiés

Deux équipes françaises sont donc en ballotage favorable pour se qualifier en huitièmes de finale de la Ligue des Champions, tandis que la troisième, Monaco, est dores et déjà éliminée de toute compétition européenne. Suite à sa défaite (2-0) au Wanda Metropolitano, avec notamment un joli but de Griezmann, les hommes de Thierry Henry jetteront désormais toutes leurs forces pour pouvoir se maintenir en Ligue 1. L’Atletico est, lui, en bonne posture pour finir premier du groupe. Dans l’autre match de cette poule, le Borussia Dortmund n’a pas réussi à se défaire de Bruges (0-0) mais les allemands étaient déjà qualifiés.

Les autres rencontres auront donné, comme souvent, du spectacle, avec notamment un festival de but pour le Bayern Munich qui en a profité pour valider sa qualification contre Benfica. Grâce à Robben (doublé), Lewandowski (qui a dépassé la barre des 50 buts en LDC) et Ribéry (victoire 5-1), les allemands seront de la partie en 8e, tout comme l’Ajax qui s’est imposé sur le terrain de l’AEK Athènes (2-0). De son côté le Real s’est assuré la première place de son groupe en allant battre la Roma à Rome, bien aidé par les buts de Bale et de Lucas Vazquez. Enfin, la Juve a battu Valence dans la douleur (1-0) grâce à Mandzukic, pendant que dans le même temps Fellaini délivrait United dans les arrêts de jeu contre les Young Boys de Berne (1-0). Dans le groupe du Barça (vainqueur 2-1 à Eindhoven), première équipe qualifiée de la compétition, la deuxième place se jouera entre l’Inter Milan et Tottenham suite à la victoire des anglais sur les italiens (1-0) mercredi avec un but d’Eriksen.

Clique pour commenter

Laisser un avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in Europe