Rejoins-nous

Ligue 1 Conforama

[Ligue 1 – 15e journée] Des buts, des retours et des premières

Cette 15e journée de Ligue 1 aura été la première où le PSG a perdu des points. Elle aura aussi vu Loïc Rémy marquer dans le championnat de France pour la première fois depuis 6 ans ! Strasbourg aura également passer 4 buts à Rennes, qui plus est sur le terrain des Bretons, tandis que Gradel a marqué le but de la journée d’un superbe ciseau. Bref, c’était pas mal.

Coach Vahid n’a pas apprécié. Et on le comprend. Vendredi, lors du déplacement de Nantes sur le terrain de St-Étienne, les canaris ont vu les plumes voler. Et les buts aussi. Après une première mi-temps assez équilibrée, Nantes a pris l’eau et a complètement coulé sur les 20 dernières minutes pour une cinglante défaite (3-0). C’est d’abord Beric qui a fait du bien aux Verts (1-0, 73e) avant que Khazri, dans tous les bons coups, ne double la mise 10 minutes plus tard. Enfin, Kolodziejczak a scellé le score à la 90e (3-0) et permis aux stéphanois, enfin réalistes, de provisoirement s’installer sur le podium.

Rémy is back

Provisoirement car il était presque sûr que ces derniers allaient être délogés. Et il n’a pas fallu attendre longtemps pour que ce soit le cas. Samedi, s’affrontaient en effet deux équipes du haut de tableau, Lille et Lyon. Dans un stade Pierre Mauroy bien garnit, le LOSC a mal commencé face à des lyonnais sur la lancée de leur match abouti contre Manchester City (2-2 le mardi). Pourtant, après un gros quart d’heure de domination lyonnaise, c’est bien Lille qui va ouvrir le score sur un superbe but de Loïc Rémy suite à une belle contre-attaque. L’ancien joueur de l’OM a ainsi son premier but en Ligue 1 depuis 6 ans (!) face à l’OL… la même équipe contre qui il avait inscrit son dernier.

Enfin lancés dans le match, les Dogues vont doubler la mise suite à une perte de balle d’Aouar au milieu de terrain. C’est Nicolas Pépé qui a conclu une nouvelle attaque rapide pour porter le score à 2-0 après une petite demi-heure. Sonné, l’OL ne s’est pourtant pas liquéfier, malgré la blessure de Maxwell Cornet remplacé par Terrier et qui manquera le mois de décembre. Aux retour des vestiaires, les lyonnais vont remettre la pression et Memphis va même se payer le luxe de rater un pénalty ! Finalement, les hommes de Genesio vont finir par concrétiser leurs occasions, grâce d’abord à Traore après une talonnade géniale de Memphis et enfin par Moussa Dembélé (86e, 2-2), entré en jeu quelques minutes avant.

Anthony Lopes aura juste le temps de s’illustrer de très belle manière sur une belle frappe de Pepe en toute fin de match pour préserver un résultat au final logique, qui permet aux deux équipes de doubler St-Étienne au classement. Après ce superbe match, le multiplex de 20h a vu Nîmes écraser Amiens (3-0) avec un excellent Bouanga (buteur) et Nice être accroché par Guingamp (0-0). Caen et Angers ont aussi fait match nul (1-1), un résultat en vogue en cette 15e journée, puisque six matchs sur dix ont accouchés d’une égalité.

Marseille au ralenti

Enfin samedi, Monaco, toujours en délicatesse en Ligue 1 recevait Montpellier qui pouvait prendre la 2e place en cas de victoire. Bien lancés après l’ouverture du score de Tielemans (42e, 1-0), les monégasques étaient encore devant à dix minutes de la fin. Et puis… Ils ont craqués. Laborde (81e) et Skuletic (89e) après une grosse erreur de Jemerson ont annihilé les espoirs monégasques et fragilisé encore un Thierry Henry qui semble déjà presque au bout du rouleau. Pour expliquer la déliquescence de son équipe, l’entraîneur a parlé d’une « peur de gagner ».

Dimanche, Toulouse et Dijon se sont séparés sur un match nul assez spectaculaire (2-2) où les Dijonnais peuvent avoir des regrets. Ils ont effet joué à 11 contre 10 pendant plus de 85 minutes et ils menaient 2-0 ! Mais Gradel d’un sublime ciseau (72e 2-1) et Iseka d’un joli plat du pied (2-2) ont permis au TFC d’arracher un point. Un point, c’est aussi ce qu’a glané Marseille contre Reims. Incapables de marquer à domicile face aux rémois (0-0), les marseillais laissent passer l’opportunité de se rapprocher encore du podium et continuent à être inconstants. Ni Germain, ni Mitroglou ni Payet n’auront trouvé la solution face à l’une des meilleurs défenses de Ligue 1 dans un match au final assez ennuyeux.

Bordeaux accroche Paris

Dans le même temps Rennes a pris la foudre. Contre Strasbourg, c’est pourtant eux qui vont prendre le meilleur départ grâce à Sarr auteur d’un but magnifique. Ensuite ? Plus rien. Les strasbourgeois vont se régaler des espaces laissés par la défense bretonne et inscrire 4 buts dont un doublé de Martin sur pénalty. Au classement Rennes est 14e. Après avoir mené au score, les rennais ont lâchés 20 points, pire équipe dans ce cas en Ligue 1. Cela a été suffisant pour que Sabri Lamouchi soit remercié lundi matin. À 21 heures, le match de clôture opposait Bordeaux au PSG.

Et au Matmut Atlantique à l’ambiance électrique, Paris a souffert comme rarement cette saison en Ligue 1. Et c’est tout logiquement que les bordelais ont réussi à faire perdre au PSG ses premiers points de la saison (2-2). Malgré l’ouverture du score de Neymar en première mi-temps, Briand a remis les siens en course dès le retour des vestiares (1-1, 53e). Mbappé, assez discret sur la partie a ensuite profité d’une belle passe dans la profondeur pour inscrire son 12e but en Ligue 1 cette saison et prendre seul la tête du classement des buteurs (2-1). Mais les coéquipiers d’un excellent Pablo, solidaires et combatifs sont parvenus à revenir au score en fin de match. Et c’est Cornelius, entré en jeu peu avant qui a, d’une tête (84, 2-2) fait exploser le stade bordelais et permis a ses coéquipiers d’être récompensés après un match plein. Après 14 victoires, Paris stoppe son incroyable série, mais est bel et bien champion d’automne. Avant, très probablement d’être champion tout court dans quelques mois.

Clique pour commenter

Laisser un avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in Ligue 1 Conforama