Rejoins-nous

Ligue 1 Conforama

Les enjeux de la 16e journée de Ligue 1

Montpellier, Lyon, Lille, Marseille, St-Étienne… De la deuxième à la sixième place, ça va encore être la lutte pour le podium lors de cette 16e journée de Ligue 1. En bas, Monaco, Guingamp et Dijon auraient bien besoin d’un succès. 

C’est par un confrontation du bas de tableau que s’ouvre la 16e journée de Ligue 1. Une fois n’est pas coutume, celle-ci se déroule en semaine. Le 18e, Amiens, accueil le 19e Monaco, dans un duel de relégables. Les enjeux sont importants pour les deux équipes, qui ont un besoin quasi vital de victoire, pour se donner de l’oxygène. En cas de succès en Picardie, Monaco reviendrait à hauteur de son adversaire du soir à la 18e place et pourrait entrevoir une éclaircie. Amiens de son côté, s’éloignerait de la zone dangereuse avec un succès et prendrait surtout 6 points d’avance sur les vice-champions de France qui resteraient en très mauvaise posture.

À qui la deuxième place ?

À 19 heures, Nice recevra Angers et pourrait entrer provisoirement dans le Top 5 en cas de succès contre des Angevins solides et joueurs. Deux heures plus tard, ce sera le choc de cette journée d’un point de vue classement. À l’annonce du calendrier du championnat au mois d’août, peu de gens auraient misé sur un duel au somment entre Montpellier et Lille à la 16e journée. Pourtant, c’est bel et bien le 2e qui reçoit le 4e. Les montpelliérains, heureux de leur succès dans les derniers instants à Monaco ce week-end doivent continuer sur leur lancée pour rester les dauphins du PSG.

En face, Lille va enchaîner un deuxième match contre un concurrent direct au podium après avoir fait match nul contre l’Olympique Lyonnais à domicile (2-2) samedi dernier. En cas de succès, les lillois remonteraient provisoirement à la deuxième place… En attendant le match de l’OL. Dans ce duel de style et d’attaquants, il faudra voir qui va l’emporter dans le duel de trio entre la BIP (Bamba, Ikoné, Pépé) et la MLD (Mollet, Laborde, Delort). Les hommes de Christophe Galtier devront trouver la clé face à la deuxième défense de Ligue 1 (11 buts encaissés) qui est souvent intraitable à domicile comme en avait l’expérience l’OM (défaite 3-0, lors de la 12e journée).

L’Olympique de Marseille, justement, sera sur le pont mercredi lors du multiplex de 19h où se joueront six matchs. Sur le terrain de Nantes, les finalistes de la dernière Europa League devront se reprendre de leur triste match nul (0-0) à domicile contre Reims. De leur côté, les Nantais viennent de prendre une baffe contre St-Étienne (3-0) et auront sans aucun doute la volonté de remettre les pendules à l’heure devant leur public. L’OM, dont la seule option offensive fiable semble être Florian Thauvin va devoir trouver des solutions devant pour marquer et espérer rester au contact des équipes sur le podium.

Le défi strasbourgeois

Parmi ces équipes, il y a bien évidemment l’Olympique Lyonnais. Les Gones recevront au même moment Rennes qui viendra donc au Groupama Stadium sans entraîneur principal, puisque Sabri Lamouchi a été éjecté de son poste ce lundi après la cinglante défaite (4-1) à domicile contre Strasbourg dimanche dernier. Toujours à 19 heures, Bordeaux auteur d’un gros match face à Paris dimanche, verra venir St-Étienne au Matmut Atlantique, pour un match important. En effet, en cas de succès, les Verts confirmeraient leurs ambitions et continueront à s’accrocher au wagon de tête, tandis que Bordeaux pourrait enfin repasser en première partie de tableau s’il venait à l’emporter.

Une victoire, c’est ce que Dijon et Guingamp qui s’affronteront dans le même temps chercheront. Les Dijonnais n’ont plus connu ce goût du succès depuis 12 matchs (!) tandis que le Guingamp de Jocelyn Gourvennec est toujours bon dernier du classement. À l’opposé de ce même classement, le PSG, qui a perdu ses premiers points après 15 journées, devra composer sans Neymar pour son déplacement à Strasbourg. L’année dernière, le PSG s’était cassé les dents lors de la même période face à de très valeureux alsaciens, qui l’avaient emporté 2-1. Dans un stade de la Meineau qui va être chauffé à blanc, les joueurs de Thierry Laurey, qui sortent d’un match abouti à Rennes auront le même objectif et la même grinta. Paris, qui a montré quelques carences à Bordeaux aura besoin d’être très sérieux pour ne pas tomber dans le piège. Les leaders pourront compter sans aucun doute sur la titularisation d’Edinson Cavani, qui a manqué lors de la dernière journée.

Clique pour commenter

Laisser un avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in Ligue 1 Conforama