Rejoins-nous

Ligue 1 Conforama

[Ligue 1 – 16e journée] Attention, podium glissant

Entre le match nul du PSG et la défaite de Lyon, Marseille et Montpellier, les équipes de devants n’ont pas réussi à bien gérer la 16e journée de Ligue 1. Lille fait la bonne opération tandis que dans le bas du classement, Monaco est sorti de la zone rouge.

À en voir leur joie à la fin de la rencontre, les monégasques avaient sans doute un peu (beaucoup?) de pression avant d’affronter Amiens au Stade de la Licorne. Englué dans la zone rouge depuis plusieurs journée maintenant, les joueurs de la principauté avait l’occasion d’en sortir en cas de victoire. Et ils n’ont pas manqué l’occasion. Grâce à deux pénaltys transformés par le très important Falcao, Monaco l’a emporté (2-0) contre des Amiénois qui peuvent regretter leurs situations. Ces derniers prennent la place des hommes d’Henry (19e) tandis que les monégasques se classent 18e avant d’affronter Nice dans le derby ce vendredi. Les aiglons ont été tenus en échec par Angers (0-0) dans un match médiocre et enchainent un deuxième nul.

Lille, grand gagnant

Mardi soir, il y avait un choc. Peut-être pas sur le papier car un Montpellier-Lille ne met pas forcément d’étoiles dans les yeux, mais au classement, le 2e recevait le 4e. Et sur le terrain, les équipes ont mis du rythme, surtout en première mi-temps, pour aller chercher un résultat. C’est Lille qui a ouvert le score rapidement par l’excellent Nicolas Pépé (1-0, 6e) après un début de match tonitruant. Les montpelliérains ont bien tenté de réagir en proposant du jeu mais ils ont été assez maladroits dans le dernier geste à l’image de Mollet, qu’on a beaucoup vu mais qui n’a pas toujours fait les bons choix. Mike Maignan a de son côté été décisif pour le LOSC, surtout en 2e mi-temps. Au final, cette courte victoire lilloise loin de ses bases suffit au bonheur des Nordistes, qui chipaient ainsi provisoirement la 2e place à Montpellier.

L’OL avait l’occasion de reprendre cette place de dauphin du PSG en cas de succès à domicile contre Rennes. Spoiler alert : il n’en a rien été. Dépassés, faibles et ne proposant quasiment rien de tout le match, c’est logiquement que Lyon s’est incliné (2-0) contre des Rennais revigorés. Après leur claque reçue contre Strasbourg (1-4), les Bretons de Julien Stéphan dont c’était la première sur le banc ont été intéressants. C’est Ben Arfa qui a ouvert le score d’une frappe sublime face à son ancien club (1-0, 41e) avant que Siebatcheu ne fasse couler l’arrière garde lyonnaise deux minutes plus tard (2-0, 43e) pour donner un avantage plus large à son équipe à la pause.

Les hommes de Genesio ne se relèveront pas de ce double coup de bambou, et surveilleront surtout la blessure de Tanguy Ndombele, touché au pied et sorti en première mi-temps, à une semaine du match décisif pour la qualification en Ligue des champions contre Donetsk. L’OL qui devait affronter Toulouse ce week-end avant que le match ne soit reporté auront au moins quelques jours de repos. Les toulousains justement, ont mis fin à une série de plus de 10 matchs sans victoire en Ligue 1 en l’emportant à Reims (1-0) grâce à un but de Sylla (45e). Ils se donnent un peu d’air dans la deuxième partie de tableau.

Marseille, c’est grave docteur ?

De cette deuxième partie du tableau, Bordeaux y reste à la frontière (10e) malgré une victoire pleine de panache. Les bordelais, qui recevaient St-Étienne ont beau avoir subi l’ouverture du score de Diony et l’égalisation à 2-2 de Khazri, ce sont eux qui l’ont emporté (3-2) grâce à un but en toute fin de match de Pablo. Auparavant, Briand et Kamano ont scoré eux aussi, dans un match ou ont retiendra surtout l’impressionnante blessure de Subotic. Ce résultat des Verts ne leur permet pas de doubler Marseille au classement, qui a lui aussi perdu sur le même score (3-2) contre Nantes.

À la Beaujoire, les Olympiens ont été dépassé. Dans une première mi-temps agitée (2-2 à la pause), Sanson et Thauvin se sont distingués pour Marseille tandis que Sala d’une tête puissante et Touré d’une belle frappe ont fait recollé les canaris. En deuxième mi-temps, Boschilia donnera un avantage définitif aux locaux (3-2, 63e). L’OM ne se relance pas après son match nul face à Reims à domicile et manque, une énième fois d’intégrer le podium. Les coéquipiers de Mandanda pourront au moins se consoler en se disant que Montpellier et l’OL ont perdu et qu’ils ne lâchent pas de terrain sur ces équipes. Mais le contenu des matchs, les résultats et les choix de Garcia commencent à mettre en rogne une partie des supporters et la crise pourrait vite avoir lieu, en cas de résultats décevants.

Dans les autres rencontres, Guingamp s’est fait battre par Dijon (2-1) tandis que Nîmes l’a emporté sur le terrain de Caen (2-1) avec un but de Buzok. Enfin, à 21 heures, Strasbourg recevait Paris. Dans un stade de la Meinau à l’ambiance toujours magnifique, les strasbourgeois ont bousculé des parisiens assez apathiques, privés de Neymar, Di Maria, Marquinhos, Thiago Silva et avec Mbappé sur le banc au coup d’envoi. Lala a ouvert le score sur pénalty avant la pause (1-0, 40e) avant que Cavani ne lui réponde de la même manière après la pause (1-1, 71e). Tuchel a modifié son équipe en seconde période et le leader de la Ligue 1 a largement dominé sans pour autant parvenir à l’emporter. L’année dernière, les parisiens s’étaient inclinés 2-1 en Alsace et cette année, le scénario aurait pu être le même, mais le but strasbourgeois a été refusé à juste titre pour hors-jeu dans les dernières secondes. Avec ce nul, Paris enchaîne un deuxième match sans victoire en Ligue 1, une première cette saison.

Clique pour commenter

Laisser un avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in Ligue 1 Conforama