Rejoins-nous

Culture

Top 10 : les maillots iconiques du football (Ligue 1)

C’est le costard des supporters. Le maillot de son équipe favorite représente beaucoup plus qu’un morceau de tissu technologique permettant d’évaporer la transpiration. C’est l’âme d’un club incarnée. Le symbole de l’appartenance à une communauté. Et souvent les souvenirs d’une saison ou d’une équipe qui a marqué à jamais les fans. Chez Winner Fabric, nous avons décidé de se replonger dans les maillots les plus iconiques de l’histoire du football.

C’est parti avec le premier acte sur la Ligue 1 (un plutôt, Division 1…). Alors oui, c’est difficile de trancher. Donc n’hésitez pas à nous donner votre avis sur vos maillots préférés en commentaires !

 

Olympique de Marseille 1993

La tunique « À jamais les premiers ». Celle arborée par les coéquipiers de Didier Deschamps lors du titre européen contre le Milan AC (victoire 1-0 en finale grâce à une tête de Basile Boli). Les Marseillais réaliseront le doublé LDC-Division 1 lors d’une saison qui est entrée au patrimoine de l’histoire du club. Comme ce maillot aux 3 bandes bleu ciel qui le rendent si reconnaissable.

Saint-Etienne 1975-1976

Ce sponsor, ce vert immaculé, ce col tricolore… Ce maillot avait tout pour marquer les esprits. Les Verts de la saison 1975-1976 l’ont bien compris en remportant le championnat et en réalisant un formidable parcours européen. On se souvient tous (ou plutôt on connait tous l’histoire) de cette finale de Coupe des Club Champions, perdue contre le Bayern et ses fameux « poteaux carrés »…

Paris Saint-Germain 1981-1982

Un autre maillot Le Coq Sportif, cette fois avec un large col blanc qui colle parfaitement avec les moustaches de l’époque des Rocheteau et compagnie. Et ce sponsor RTL qui symbolise le début de l’âge d’or du Paris-Saint-Germain. Cette saison 1981-1982 a été ponctuée du premier titre de l’histoire du club, la Coupe de France.

FC Nantes 1994-1995

Si on dit « Eurest » à un supporter nantais, l’image lui vient tout de suite. L’image ce de trio magique Pedros-Loko-Ouedec qui a marqué au fer rouge tous les défenseurs du championnat 1994-1995 avec cette tunique rayée verte et jaune sur les épaules. C’était le fameux jeu à la nantaise, devenue une référence ! L’escouade de Coco Suaudeau établiera cette année là l’incroyable record d’enchainer 32 matchs sans défaite. Record toujours en cours (bien que égalé par le PSG en 2017).

Olympique Lyonnais 2006/2017

Et plus globalement tous les maillots Umbro de l’épopée lyonnaise entre 2002 et 2008. Le symbole de l’ultra domination des rhodaniens, emmenés par des Juninho, Essien, Sonny Anderson ou encore Réveillère (un autre Brésilien, si si on vous jure). L’OL remportera 7 championnats d’affilée.

SC Bastia 1977-1978

La fierté corse incarnée. Un tête de Maure qui fera trembler bon nombre de clubs français et européens lors de cette formidable saison du SC Bastia, ponctuée d’une des plus belles pages de l’histoire du football français en atteignant la finale de la Coupe d’Europe. C’était en 1978 contre le PSV Eindhoven… 

RC Lens 1992-1993

Un must-have de tout amateur du Football Vrai (à égalité avec le 1998/1999 « OLA » floqué Tony Vairelles). Avec de double sponsor banque / supermarché discount, le RC Lens a frappé fort avec cette tunique signée Adidas. Peut-être un peu trop lourde à portée pour les joueurs de l’époque, qui signeront une modeste neuvième place en championnat.

Girondins de Bordeaux 2008/2009

On appréciera notamment de large scapulaire blanc, renforçant la tête d’ange de  Yoann Gourcuff. Auteur d’une saison exceptionnelle, le Breton emmènera les Girondins jusqu’au bout d’un triplé Championnat / Coupe de la Ligue / Trophée des champions historique. L’année suivante, Bordeaux atteindra les quarts de finale de la Ligue des Champions avant de se faire sortir par Lyon après deux matchs sublimes. 

AS Monaco 2003/2004

Un classique du foot français avec cette séparation diagonale, sublimé lorsqu’il est porté par des joueurs hors du commun. Cette saison, la bande à Giuly, Rothen & Prso éliminera un Real Madrid « Galactique » et une grosse équipe de Chelsea pour se hisser en finale de Ligue des Champions. Une finale perdue contre le FC Porto qui restera un éternel regret pour l’ASM. On notera le sens du détail de Puma avec ce petit col couleur jaune pour rappeler l’ADN princier du club du Rocher…

 

EA Guingamp 1994/1995

Les fromages Rippoz n’auront jamais eu autant de notoriété que lors de la saison 1994/1995 de Ligue 2. Les Guingampais, issus du football amateur régional, vont réussir l’incroyable exploit de se hisser en Division 1 pour la première fois de leur histoire. Cette tunique à l’esprit « électrique » reste très présente dans l’esprit des Guingampais.

Clique pour commenter

Laisser un avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in Culture