Rejoins-nous

Europe

[Ligue des Champions – 6e journée] Imperméables

L’Olympique Lyonnais a validé sa qualification pour les huitièmes de finale de la Ligue des Champions ce mercredi en allant faire match nul à Kiev contre le Shaktar Donetsk. Les lyonnais ont dominé et se sont logiquement qualifiés. Dans les autres matchs, il ne fallait pas parier. La Juve, Manchester et surtout le Real à domicile, ont été battus.

Ils sont passés entre les gouttes. Ou plutôt les flocons. L’OL avait besoin au minimum d’un match nul pour être sûr de retrouver la Ligue des Champions au printemps. Et dans un match qu’ils ont globalement bien maîtrisé, les hommes de Bruno Genesio ont validé la mission (1-1) et atteint l’objectif du président Jean-Michel Aulas qui était de sortir de la phase de groupe à la première ou deuxième place. Dans ce match, c’est Lyon qui a eu les plus belles occasions, notamment par Traoré qui a manqué un face à face qui aurait pu rendre le match plus facile à lui et à ses coéquipiers. C’est pourtant contre le cours du jeu que les Ukrainiens ont ouvert le score par Moraes (1-0, 22e) sur leur première frappe cadrée.

Fekir à la rescousse

Mené, l’OL était virtuellement éliminé. Sous la neige et dans le froid, ce sont pourtant bien les visiteurs qui ont continué d’avoir la maîtrise du jeu et de se créer des occasions, par Traoré encore après autre une belle passe d’Aouar, par Memphis et même par Fekir juste avant la pause. Il ne fallait pas regretter ces occasions pour les coéquipiers de Tousard (titulaire au milieu à la place de Ndombele touché) qui ont tiré 12 fois en première mi-temps contre une fois pour le Shaktar. Encore mené (1-0) à l’heure de jeu, l’OL a finalement trouvé la faille par son capitaine Nabil Fekir.

Sur une passe de Memphis, le champion du monde, par ailleurs auteur d’un (très) bon match a contrôlé et envoyé une superbe frappe enroulé dans la lucarne d’un Pyatov qui commençait sans doute à se croire infranchissable. Cette égalisation permis à Lyon d’entrevoir sa qualification, et malgré une domination Ukrainienne et une parade importante de Lopes en fin de match, les lyonnais ont tenu et seront donc présents en huitièmes pour la première fois depuis 7 ans. Dans l’autre match du groupe, Manchester City, déjà qualifié, a malgré tout trouvé les ressources pour battre Hoffenheim qui avait ouvert le score (2-1). Sané s’est offert un doublé pour les anglais qui terminent premier du groupe, dont un boulet de canon sur coup franc, sublime.

Déjà en vacances ?

Dans les autres rencontres, les résultats furent pour le moins… surprenants. À 18h55, le Real Madrid jouait à domicile contre le CSKA. Déjà qualifiés, les coéquipiers de Marcelo ont peut-être pris ce match un peu par-dessus la jambe. Résultat ? Ils ont subi leur plus large défaite à domicile en phase de groupe de la Ligue des Champions (3-0) ! Les Russes, qui les avait déjà battus à l’aller (1-0) ont remporté leurs deux victoires contre le Real. Les champions en titre n’ont rien proposé et ont logiquement été battus. Ils furent assez inquiétant, comme ils le sont parfois depuis le début de cette saison. Malgré ce résultat, ils ne se qualifient même pas en Ligue Europa puisque dans le même temps, le Viktoria Plzen a gardé sa 3e place en battant l’AS Roma (2-1) en République Tchèque.

Dans le groupe de la Juventus et de Manchester United, les deux équipes étaient déjà assurées d’être qualifiées. Et elles étaient toutes les deux en déplacement. De fait, elles se sont également toutes les deux inclinées, qui plus est sur le même score (2-1). La Juve d’abord, a perdu sur le terrain des Young Boys de Berne grâce à un doublé de l’attaquant français Guillaume Hoarau qui, à 34 ans, réussit encore de belles performances. C’est ensuite Dybala qui a réduit le score sur le terrain synthétique des Suisses qui terminent cependant derniers de la poule. De son côté, Manchester United a été largement dominé et médiocre (comme d’hab) et aurait pu voler la première place du groupe à la Juventus en cas de victoire. Mais c’est logiquement que les coéquipiers de Pogba, titulaire, se sont inclinés contre des buts de Soler et Jones, contre son camp. Le but de Jones (par ailleurs très drôle) est le premier csc de Manchester en Ligue des champions depuis 2011 et… Phil Jones.

Enfin, dans le groupe du Bayern Munich, on a eu le droit à un match de haut vol et au scénario rocambolesque entre les allemands et l’Ajax Amsterdam. Si les hollandais l’emportaient, ils auraient terminé à la première place du groupe. Les deux équipes se sont quittées sur un score rare (3-3) avec un carton rouge de part et d’autre, dont un pour Thomas Muller après une semelle au visage très drangereuse. Lewandowski a ouvert le score en début de match, mais tout s’est accéléré après l’heure de jeu. Tadic a d’abord égalisé avant de donner l’avantage à l’Ajax à 10 minutes de la fin (2-1). À ce moment, les locaux étaient premier du groupe. Mais 5 minutes plus tard c’est encore Lewandowski qui a égalisé avant que Coman ne ruine les espoirs des coéquipiers de De Jong en marquant son premier but cette saison dans la compétition. Dans un dernier souffle, Tagliafico a égalisé pour permettre à son équipe de préserver son invincibilité dans la compétition. Le Bayern termine donc premier. De son côté Benfica fini 3e et en a profité pour s’imposer 1-0 contre l’AEK Athènes.

Le tirage au sort des huitièmes de finale aura lieu ce lundi à 12h. L’OL et le PSG en seront et c’est une bonne nouvelle pour le football français.

Clique pour commenter

Laisser un avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in Europe

  • Liverpool, c’était écrit

    Après s’être incliné en finale l’année dernière, Liverpool a remporté ce samedi la Ligue...

  • Chelsea était trop fort

    Chelsea a brisé les rêves d’Arsenal en remportant la Ligue Europa ce mercredi soir...

  • LucAS des AS

    Lucas Moura a qualifié à lui tout seul ou presque son équipe de Tottenham...

  • Ind(RED)scriptible

    Liverpool a réalisé l’impossible en battant Barcelone (4-0) après avoir perdu le match aller...