Rejoins-nous

Liga Santander

[Liga – 17ème journée] Le Barça sacré champion d’automne, l’Atletico s’accroche

Sans trembler, le leader de la Liga, Barcelone, s’est logiquement imposé lors de la réception du Celta Vigo. Une fois de plus titulaire, Dembele a fait trembler les filets. Le Real ne jouait pas et en a profité pour gagner la Coupe du Monde des Clubs, pour la troisième fois consécutive, un record. L’Atletico peut remercier son buteur français…

Comme souvent, l’Atlético de Madrid n’a pas bien joué, mais il a gagné. En grande difficulté face à l’Espanyol Barcelone, il s’en est remis à un penalty obtenu par Koke et transformé par Griezmann pour s’imposer (1-0). L’attaquant français, qui avait échoué deux fois devant Diego Lopez (41e, 44e), a marqué son 40e but en 2018 (club et sélection confondus). Défaits une seule fois en 17 rencontres de Liga, les Colchoneros revenaient provisoirement à hauteur du Barça. Sans Lemar ni Lucas Hernandez, les hommes de Simeone ont souffert (37 % de possession seulement).

C’est encore Oblak qui a maintenu son équipe en vie, bien vigilant sur un lob de Borja Iglesias (15e) et sur un tir de Baptistao (28e). Dans la foulée, l’ancien joueur de l’Atlético a trouvé le poteau. À la pause, l’Espanyol avait tiré dix fois au but, contre seulement quatre pour l’Atlético. Mais les Catalans sont dans une spirale infernale : auteurs d’un énorme début de saison, ils viennent de perdre six fois de suite en Liga. Et ils auraient peut-être mérité mieux lors de cette rencontre…

Barcelone champion d’automne

Tout en contrôle, le FC Barcelone a lui terminé champion d’automne. Venus au Camp Nou avec de bonnes intentions, les joueurs du Celta Vigo ont rapidement été rattrapés par la réalité, samedi. Totalement étouffés par les champions en titre, les joueurs de Miguel Cardoso ont encaissé l’ouverture du score dès la 10e minute de jeu sur un but d’Ousmane Dembélé avant de sombrer sous les offensives barcelonaises et d’encaisser le but du break par l’inévitable Lionel Messi (45e). Malgré de nombreuses tentatives en seconde période, ils n’auront jamais pu inverser la tendance lors de ce match de la 17e journée.

Rejoint par l’Atlético Madrid en tête de la Liga juste avant le coup d’envoi, Lionel Messi ne pouvait pas laisser faire. Un but et trois points engrangés plus tard, le capitaine de Barcelone avait remis les choses en place. D’abord en mettant du rythme par ses accélérations, il a permis à Ousmane Dembélé d’ouvrir le score à la 10e minute, à la suite d’une de ses frappes repoussée par Rubén Blanco dans les pieds de l’attaquant français. Une ouverture du score correspondant au 10e but du champion du monde en titre, qui fêtait sa 5e titularisation d’affilée.

Les occasions barcelonaises se sont enchaînées, jusqu’à ce que Lionel Messi offre le break aux 78 500 supporters présents au Camp Nou d’une lourde frappe du pied gauche à l’entrée de la surface, quasiment imparable, et vienne inscrire son 15e but en Liga de la saison. Rouage essentiel de la machine barcelonaise qui signe-là une quatrième victoire consécutive en Liga, Lionel Messi aurait pu alourdir la marque s’il n’avait pas été trop court sur un centre de Semedo (67e) ou si son coup-franc n’avait pas frôlé la lucarne gauche de Rubén Blanco en toute fin de match (90e).

En tête du classement des buteurs (15 buts) et des passeurs avec 10 offrandes délivrées en Liga, Messi permet à Barcelone de terminer l’année 2018 en étant la meilleure attaque du championnat espagnol avec 48 réalisations en 17 matches. Le quintuple soulier d’or la termine lui avec 6 buts lors des trois derniers matches et en n’ayant perdu qu’une de ses 18 dernières confrontations toutes compétitions confondues. Barcelone possède 3 points d’avance sur l’Atlético Madrid tandis que le Celta Vigo n’est pas certain d’entamer l’année 2019 dans la première moitié de tableau du championnat espagnol.

Seville s’en sort

Séville a enchaîné dimanche sur la pelouse de Leganés un huitième match de Liga sans défaite (1-1), et le doit en grande partie à Wissam Ben Yedder. Menés au score dès l’entame après une tête de Mikel Vesga sur un bon centre du Camerounais Allan Nyom (5e), les Andalous ont passé toute la deuxième période à 10, la faute à l’expulsion de Franco Vazquez juste avant la pause. La défense de Leganés a oublié Ben Yedder dans le temps additionnel, laissant l’international français (28 ans, 1 sélection) reprendre de la tête un centre de Roque Mesa (90e+1, 1-1). Séville est désormais troisième, à deux points de l’Atlético de Madrid, deuxième. Leganés, invaincu lors de ses neuf derniers matches toutes compétitions confondues, reste seizième.

Les autres matchs auront vu Girona être accroché par domicile par Getafe (1-1), pendant que l’Athletic Bilbao et Valladolid se quittaient sur le même résultat. Avec ce résultat, les basques restent à une dangereuse 17e place. Le FC Valence, de son côté, l’a emporté (2-1) face à Huesca la lanterne rouge qui semble promis à la relégation. Enfin, le Betis, 6e de la Liga n’a pas réussi à se défaire d’Eibar, pourtant modeste 13e (1-1). La Liga pour 2018, c’es terminé, mais ça revient vite, dès le début de l’année 2019.

Clique pour commenter

Laisser un avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in Liga Santander