Rejoins-nous

Ligue 1 Conforama

[Ligue 1 – 19e journée] Le PSG et les autres

Malgré deux matchs de retard sur son dauphin le LOSC, le PSG compte 13 points d’avance sur les lillois. Toujours invaincu en championnat, les hommes de Thomas Tuchel sont sur la voie royale. Derrière, Lille s’est crashé avant la trêve et Lyon peut avoir des regrets.

Oublié les deux journées précédentes amputées de plusieurs rencontres, la 19e journée de Ligue 1 s’est jouée et elle a encore vu Paris s’imposer. Face à Nantes, le PSG l’a emporté à domicile sur la plus petite des marges (1-0). Ce n’était pas un grand match de la part des parisiens, mais après tout, ils ont fait le boulot et s’en sont remis à un but de Kylian Mbappé, encore. Le jeune attaquant français qui a fêté ses 20 ans cette semaine en a profité pour prendre seul la tête du classement des buteurs avec 13 réalisations, devant Pépé et Sala, l’attaquant argentin de Nantes qui n’aura donc pas réussi à scorer au Parc des Princes.

La bataille du podium

Le PSG a été globalement trop fort en cette première partie de saison, et même privé de Neymar pour ce match face aux Canaris, il a prouvé qu’il était au-dessus de tous les autres cette saison encore. Si les joueurs de la capitale continuent sur ce rythme, d’autres records pourraient encore tomber, puisque celui du nombre de victoires consécutives pour commencer une saison l’a déjà été (15). Derrière, c’est la guerre pour essayer de rester sur le podium. Et Lille a perdu une bataille, mais est loin d’avoir baisser les armes.

Face à Toulouse, les Dogues ont subi leur première défaite à domicile, malgré l’ouverture du score de Leao après un peu plus d’un quart d’heure. Bien dans le match, les hommes de Christophe Galtier ont progressivement perdu pied, bien mal aidés par la VAR qui est intervenue deux fois, en leur défaveur en accordant deux pénaltys aux visiteurs. Et c’est Max Alain Gradel, l’ancien stéphanois, qui s’est chargé d’abord d’égaliser (49e, 1-1) et d’ensuite donné l’avantage à des toulousains bien heureux de se retrouver dans cette position (64e, 2-1), eux qui avaient bien besoin d’une victoire. Malgré la défaite, le LOSC reste à la deuxième place du classement.

Car derrière, l’Olympique Lyonnais n’a pas réussi à profiter du mauvais pas lillois. En déplacement sur le terrain de Montpellier, 4e au classement et à deux points d’eux, l’OL a fait match nul (1-1). Dominés en première mi-temps les coéquipiers d’un Jason Denayer encore impressionnant pouvaient être heureux d’en être toujours à 0-0 à la pause. Mieux revenus dans le match ensuite, c’est Nabil Fekir qui a ouvert le score d’une superbe frappe (67e, 1-0) avant de partir seul au but quelques minutes plus tard. Fauché dans la surface par Lecomte, le gardien montpelliérain, l’arbitre et la VAR n’ont pas donné pénalty au capitaine lyonnais alors que le contact semblait clair. Cette action fera sortir de ses gonds Jean-Michel Aulas après la partie, d’autant plus que les Héraultais vont ensuite égaliser par Aguilar (81, 1-1), d’un boulet de canon en pleine lucarne. Au final, statu quo pour les deux équipes au classement.

Marseille a chaud, Monaco perd gros

L’autre olympique, celui de Marseille a de son côté éviter la défaite de peu. Sur le terrain d’Angers, les marseillais ont été plus que médiocres, frôlant le pathétique en première mi-temps. Ils n’ont tiré au but qu’en deuxième mi-temps et étaient logiquement menés après l’ouverture du score de Bahoken (36e, 1-0). Menés au score, la réaction fut longue à venir, mais c’est finalement Bouna Sarr (84e, 1-1) qui est venu égaliser de la poitrine pour les coéquipiers de Florian Thauvin passeur décisif sur le coup. Ce but, salvateur, permet sûrement à Rudi Garcia de sauver sa tête en tant qu’entraîneur de l’OM, mais, jusqu’à quand ?

Si la situation est mauvaise à Marseille, elle est pire à Monaco. Dans un match décisif pour le maintien face à Guingamp, les monégasques, 19e auraient pu enfoncer définitivement l’En Avant, qui semble condamné à la Ligue 2 depuis belle lurette. Au lieu de cela, l’ASM s’est incliné (2-0) dans son stade Louis II, après une prestation une nouvelle fois très insuffisante. Au classement, les monégasques voient les guingampais pourtant toujours lanterne rouge, revenir à deux petits points. L’ASM n’arrive pas à se sortir de son début de saison raté et l’arrivée de Thierry Henry à la tête de l’équipe n’a pas permis de redonner un nouveau souffle à Falcao et ses coéquipiers. Monaco est dans le dur et devra être bien plus efficace pour sauver sa peau.

Dans les autres rencontres, Rennes a d’abord enchaîné et de façon impressionnante. Depuis l’arrivée de Julien Stéphan sur le banc, les rennais ont tout gagné et ils l’ont encore fait face à Nîmes (4-0). Grâce à cette victoire, ils remontent à la 8e place, juste derrière Strasbourg qui a enregistré une belle victoire face à Nice (2-0), la dernière de l’année à domicile. Le Stade de Reims, 9e au classement n’a quant à lui pas réussi à se défaire du Stade Malherbe de Caen (2-2). Place maintenant à la trêve hivernale en Ligue 1. Cette dernière reviendra le 11 janvier pour la 20e journée.

Clique pour commenter

Laisser un avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in Ligue 1 Conforama