Rejoins-nous

Made In Ligue 1

Alban Lafont, tout se fait à fond

Le jeune gardien Alban Lafont a été transféré à la Fiorentina cet été, pour un montant de 8,5 millions d’Euros. Formé à Toulouse, il s’est déjà imposé à Florence.

Quand on est talentueux, l’âge n’est pas un problème. Alban Lafont répond parfaitement à cet adage, lui qui n’a pas encore 20 ans. Né le 23 janvier 1999, le jeune gardien de but est issu d’un d’un couple franco-burkinabé. Né à Ouagadougou, il part vivre en France alors qu’il n’a pas 10 ans et c’est à côté de Montpellier qu’il va faire ses classes footballistiques, après avoir commencé ce sport au Burkina. À l’AS Lattoise, il joue attaquant, avant de passer gardien de but. En 2014, il part à Toulouse où il intègre l’équipe des moins de 17 ans. Il joue ensuite pour les moins de 19 ans, puis pour l’équipe réserve de CFA2 en 2015 à 16 ans seulement.

L’éclosion au TFC

Au cours de la saison 2015-2016, le club de Toulouse connaît quelques problème au poste de gardien de but. En effet, ni Mauro Goicoechea, ni Ali Ahamada n’arrivent à satisfaire l’entraîneur et les dirigeants. De ce fait, Alban Lafont va signer son premier contrat professionnel en novembre 2015 à 16 ans et 10 mois, et sera lancé comme titulaire en championnat le 28 novembre 2015 lors de la réception de l’OGC Nice. Il est alors, âgé de 16 ans et 309 jours devenant ainsi le gardien de but titulaire le plus jeune de Ligue 1 et le deuxième plus jeune joueur à démarrer un match professionnel en Ligue 1 après Laurent Paganelli (15 ans et 10 mois).

Quelques jours plus tard, il réalise son deuxième clean sheet lors de la victoire de son équipe à Troyes (0-3) et se fait remarquer grâce à des parades salvatrices. Il sera l’un des grands artisans du maintien du téfécé en Ligue 1, qui se sauve le 14 mai, grâce à une victoire incroyable à Angers, 3-2 et à un discours de Pascal Dupraz devenu presque légendaire. Dans le même temps, le franco-burkinabai devient titulaire en sélection, avec les moins de 17 ans et les moins de 18 ans. Il devient ensuite titulaire indiscutable à Toulouse lors de la saison 2016-2017 (36 matches) et surtout lors de la saison 2017-2018 où il joue tous les matchs du club en Ligue 1. Dans le même temps, il connaît sa première sélection avec l’équipe de France Espoirs.

Parti pour régner ?

Dernier rempart du Toulouse football club pendant 106 matchs au total, Alban Lafont acquiert une notoriété d’espoir amplement méritée. Ses arrêts impressionnants, son temps de réaction très court et son explosivité, font de lui un gardien spectaculaire. Malgré sa grande taille (1,95m), il va très vite au sol et n’a pas peur de sortir dans les pieds des attaquants. Ses débuts réussis en Ligue 1 ont forcément attisé les convoitises et à l’été 2018, Toulouse se sépare de son talent, en le vendant pour 8,5 millions d’euros à la Fiorentina.

En Italie, Alban Lafont s’impose sans temps d’adaptation. Sous contrat jusqu’en 2023, l’international U20 joue tous les matchs de la Viola et se montre décisif. Si à la moitié de la saison, la Fio n’est que 10e, elle compte tout de même la 4e meilleure défense du championnat, derrière… les 3 premiers du classement. Comme l’explique son coéquipiers Jordan Veretout, l’ancien toulousain s’est vite fait une place : « Je suis la Ligue 1 et je savais que c’était un très bon jeune gardien Je me rends compte tous les jours à l’entraînement qu’il a un très grand avenir. Partir à l’étranger aussi jeune, c’est difficile, mais il s’est très bien intégré. » Et cela semble parti pour durer. Et pour aller loin. Jusqu’à l’équipe de France ? Possible.

 

Clique pour commenter

Laisser un avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in Made In Ligue 1