Rejoins-nous

Culture

Coupe de France : Ces formidables épopées

Ahhhh, la fameuse « magie de la Coupe ». Cette magie qui permet à des clubs amateurs de se sublimer afin de battre n’importe quelle équipe de Ligue 1 lors d’un parcours mythique au fil de la saison. À l’occasion de la Coupe de France 2018-2019 dont les 1/32e de finale viennent de se dérouler, retour sur quelques épopées marquantes de l’histoire du football français !

Calais – 2000 et 2006

Ce n’est pas pour rien si l’antre du Calais Racing Union Football Club (CRUFC) se nomme le Stade de l’Epopée. Cette enceinte fait écho à la superbe campagne menée par les Nordistes lors de la Coupe de France 2000. Alors pensionnaire de CFA, Calais réussit cette année l’exploit d’éliminer deux équipes de D2 (Lille, Cannes) et deux équipes de D1 (Strasbourg, Bordeaux). En finale, le CRUFC s’inclinera contre le FC Nantes de Mickaël Landreau (1-2), qui invitera le capitaine de Calais à soulever le trophée à ses côtés devant les 80 000 spectateurs du Stade de France. Ce parcours est encore aujourd’hui considéré comme l’un des plus remarquables de l’histoire de la Coupe de France.
Quelques années plus tard, en 2006, les Calaisiens réussiront une autre belle performance en se hissant jusqu’en quarts. Encore une fois, le bourreau se nomme le FC Nantes, vainqueur par le plus petit des scores (1-0)…

Les Herbiers – 2018

S’il y a bien un petit poucet qui donne des frayeurs à toutes les équipes de L1 et de L2, ce sont bien les Vendéens des Herbiers ! Arrivés jusqu’en 1/16e de finale en 2016 (éliminés par l’EA Guingamp après prolongations), les pensionnaires de National ont réussi l’incroyable parcours de se hisser jusqu’en finale l’année suivante. Les victimes du HVF se nomment l’AJ Auxerre en huitièmes (3-0), le RC Lens en quarts (0-0, 4-2 TAB) et Chambly en demies pour un duel entre clubs amateurs (2-0).
Une incroyable fête de fin de saison pour la Vendée, très heureuse d’un tel parcours malgré la logique défaite face au Paris Saint-Germain en finale (0-2).

Auxerre – 1979

La première épopée d’un club amateur depuis… 1933 ! Entraînée par l’inévitable Guy Roux, la formation auxerroise deviendra la première équipe amateur à se hisser en finale de Coupe depuis plus de quarante ans. Club de D2 à cette époque, Auxerre élimina Lille en quarts, puis les Champions de France en titre strasbourgeois ensuite. En finale, l’AJA s’inclinera contre le FC Nantes (1-4) qui remporte de son côté la toute première Coupe de France de son histoire.

Quevilly – 2010 et 2012

Habitué des 32e, le club normand a connu une période faste en Coupe de France à partir des années 2010. Cette année là, l’Union Sportive Quevilly Rouen Métropole atteindra les demies finales, après avoir éliminer Angers (1-0), Rennes  (1-0) et Boulogne qui jouait en Ligue 1 à cette époque (3-1). Les Normands s’inclineront logiquement face à l’ogre Parisien dans un stade Michel-d’Ornano à Caen, plein à craquer (0-1). Cette épopée développe une certaine passion de la Coupe chez les Jaune et Noir… C’est alors que deux ans plus tard, ils récidivent et font même mieux en atteignant la finale et le Stade de France, après avoir éliminé Marseille en quarts et (encore) Rennes en demies. Quevilly devient donc le second club amateur à arriver en finale de Coupe de France (après Calais), mais s’inclinera contre l’Olympique Lyonnais d’un petit but (0-1).

Carquefou – 2008

Carquefou, fou, fou ! En 2008, ce chant a résonné un peu partout dans la région nantaise. Club de la périphérie de Nantes, l’USJA Carquefou, évoluant alors en CFA2, a marqué les esprits en atteignant les quarts de finales. Véritable phénomène médiatique, les Verts et Blanc créeront l’exploit dès les 1/32 en éliminant Gueugnon, pensionnaire de Ligue 2 (1-0). Face à Carquefou, les L1 voient tout flou, à commencer par l’AS Nancy Lorraine en 1/16 (2-1, après prolongation). En huitièmes, les amateurs s’offre ni plus ni moins que l’Olympique de Marseille (1-0), dans une Beaujoire acquise à la cause de son voisin. Ce parcours totalement incroyable se terminera face un autre ténor du football français, le PSG, qui l’emporte grâce à un but de Pauleta (0-1).

Une épopée en 2019 ?

Cette édition 2018 de la Coupe de France pourrait nous réserver quelques exploits dont elle seule a le secret. Au lendemain des 1/32 de finales, des premières équipes surprises sont toujours en course. A commencer par les petits poucets de Régonal 1. L’ES Viry Châtillon a marqué les esprits en s’imposant face au SCO d’Angers (1-0), tout comme le FC Noisy le Grand face au Gazelec Ajaccio (2-1), pensionnaire de Ligue 2.

L’ASF Andrezieux-Bouthéon, pensionnaire de National 2, a de son côté enfoncé un peu plus l’Olympique de Marseille dans la crise (2-0) en réalisant un grand match face à une petite équipe. L’Entente Sannois-Saint-Gratien et le Lyon Duchère AS ont également obtenu leur billet respectivement aux dépends de Montpellier (1-0) et Nîmes (3-0).
Au total, ce ne sont pas moins de six clubs de Ligue 1 qui sortent par la petite porte de cette Coupe de France 2018. Alors, quel club réalisera une fabuleuse épopée cette année ? Premières réponses lors du prochain tour les 22 et 23 janvier prochains !

Clique pour commenter

Laisser un avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in Culture