Rejoins-nous

Ligue 1 Conforama

[Ligue 1 – 20e journée] L’OL au point mort, Lille et Strasbourg s’affirment

Pour la reprise officielle de la Ligue 1 après la trêve, on a eu une belle et importante victoire à l’extérieur de Lille, une réaction du PSG après son élimination en Coupe de la Ligue, et un public hostile à Marseille. Ça nous avait manqué !

Dès vendredi, la 20e journée de Ligue 1 annonçait du mouvement dans le haut du classement. Et ça n’a pas manqué ! Pour reprendre les faits chronologiquement, c’est Lille qui ouvrait la journée en se déplaçant à Caen. Toujours dauphins du PSG après une première partie de saison réussie au-delà de leurs espérances, les lillois ont maintenant une ambition de podium tout à fait légitime. Et pour y rester le plus longtemps sur ce podium, les nordistes devaient l’emporter sur le terrain des caennais qui se battent pour le maintient. Ils l’ont fait (1-3) même si ce fut plus difficile sur le terrain que le tableau d’affichage ne le laisse imaginer. Encore une fois, Nicolas Pépé, buteur et passeur a été le grand artisan de ce succès.

Lyon loin du compte, le PSG facile

Si les Dogues arrivent à conserver leur attaquant et que celui-ci continue d’être efficace, il n’y a pas de raison que l’idylle lilloise s’arrête. D’autant plus que derrière, ça ne suit pas. Alors que Lyon avait l’occasion de laisser le même écart avec Lille, les lyonnais se sont fait surprendre à domicile. Malgré une outrageuse domination et un but d’abord refusé pour un hors jeu très (très) limite sur Bertrand Traoré, le but de Chavarria avant la pause (35e, 0-1) a fait mal à l’OL. Si les troisièmes au classement ont réagi, et égalisé par Traoré (70e), ce match nul (1-1) laisse 4 points d’écart entre lyonnais et lillois. De plus l’OL a vu son pire ennemi St-Étienne revenir à sa hauteur avant le derby le week-end prochain. Une nouvelle occasion de manquée pour les lyonnais donc, de s’affirmer comme les vrais favoris pour la 2e place.

Car pour la 1er place, cela semble déjà compromis. Voir même complètement râpé. Cette place de leader et ce titre est réservé au Paris Saint-Germain qui a encore gagné sans trop forcer ce week-end sur le terrain du mal classé Amiens (0-3). Il aura fallu attendre la deuxième mi-temps pour voir les coéquipiers de Julian Draxler ouvrir le score par Cavani avant que Mbappé ne double la mise sur un service parfait de l’Uruguayen (0-2, 70e). Marquinhos ajoutera un but plus pour la forme que pour le fond car les parisiens étaient très supérieurs et ils continuent leur petit bonhomme de chemin, toujours invaincus en Ligue 1.

St-Étienne et Strasbourg impressionnent, Marseille et Monaco se tamponnent

Samedi soir, Nice a confirmé son redressement et son ambition d’Europe en battant Bordeaux (1-0) grâce à un pénalty de St-Maximin. Les aiglons de Patrick Vieira son 8e mais comptent le même nombre de points que le 6e. Devant, à la 4e place se trouve St-Étienne qui a battu Guingamp (0-1) grâce à un coup franc de Kahzri dès la 6e minute de jeu. Les guingampais ont tenté de revenir mais se sont montré maladroits et restent bon derniers du championnat. Les Verts quant à eux reviennent à hauteur de l’OL et poursuivent leur bon parcours, bien qu’on ne parle quasiment jamais d’eux. Ils ont notamment doublé Montpellier qui n’a pas réussi à se défaire de Dijon dimanche (1-1) pour le premier match d’Antoine Kombouaré sur le banc des dijonnais.

Strasbourg lui aussi a fait forte impression ce week-end. En déplacement sur le terrain de Toulouse, les Alsaciens ont gagné (1-2) et sont actuellement 6e du championnat, leur meilleur classement cette saison. Enfin Rennes a battu (0-1) Nantes à la Beaujoire dans un petit derby. Les rennais continuent leur belle série en Ligue 1 où ils n’ont plus perdu depuis 4 matchs. Et à 21 heures, il y avait le match entre Marseille et Monaco. Au delà du résultat (1-1) et des réalisations de Lopez pour l’OM et de Tielemans pour l’ASM, c’est surtout le climat qui a pesé sur ce match étrange. Les deux équipes auront d’ailleurs eu leur temps fort, mais les marseillais se battaient aussi bien contre les monégasques et un bon Fabregas… que contre leur public.

Le climat du Vélodrome fut pour le moins hostile avec des banderoles en pagaille, des bombes agricoles et des sifflets. Une chose est sûre, ce n’est pas ce résultat nul qui va arranger les affaires de Rudi Garcia qui reste en poste pour l’instant malgré la 9e position des marseillais au classement. Et en plus, la VAR que l’entraîneur en poste a tant réclamé a refusé un but à son équipe alors que celui-ci avait été accordé (à juste titre d’ailleurs) dans un premier temps. À Marseille en ce moment ça ne veut vraiment pas. L’OM n’a plus connu le goût du succès depuis le 25 novembre…

Clique pour commenter

Laisser un avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in Ligue 1 Conforama