Rejoins-nous

Culture

Les transferts les plus improbables du football européen

Alors que le mercato hivernal bat son plein, rembobinons un instant pour se remémorer les transferts les plus invraisemblables de ces dix dernières années qui ont marqué les esprits… Mais pas forcément les clubs.

1/ Rivaldo, de l’AEK Athènes au FC Bunyodkor en août 2008

En fin de carrière, l’ancien international brésilien Rivaldo fait un choix surprenant pour son dernier club : après un long et beau parcours dans les plus grandes écuries d’Europe comme le FC Barcelone, l ‘AC Milan ou encore l’Olympiakos, le champion du monde 2002 décide en août 2008 de quitter l’AEK Athènes à 36 ans pour une destination des plus exotiques, le FC Bunyodkor en Ouzbékistan ! S’il repartira deux ans plus tard dans son pays natal, Rivaldo choisira en 2012 (alors âgé de 40 ans) une autre destination rare pour un joueur de foot, l’Angola et le club de Luanda, Kabuscorp Palanca.

2/ Julien Faubert, de West Ham au Real Madrid en janvier 2009

Passer d’un retour de blessure au tendon d’Achille à West Ham, à milieu droit du Real Madrid, c’est le drôle de chemin qu’a effectué le Français Julien Faubert à l’hiver 2009. Pour 1,5 million d’euros, les Galactiques font le pari d’enrôler le tricolore pour un prêt de 6 mois avec option d’achat fixée à 6 millions d’euros. Un coup de poker qui s’avérera infructueux, l’international français disputant moins d’une heure en deux matchs sous ses nouvelles couleurs avant de reprendre la route vers l’Angleterre six mois plus tard.

3/ Samuel Eto’o, de l’Inter Milan à l’Anzhi Makhachkala en août 2011

L’argent ne fait pas le bonheur mais il contribue. Voilà ce qu’a dû penser l’international camerounais Samuel Eto’o au moment d’accepter la proposition du club russe de l’Anzhi Makhachkala à l’été 2011. L’emblématique attaquant du FC Barcelone décide de quitter l’Inter Milan après deux saisons pour un salaire de plus de 20 millions d’euros annuel du côté de la Russie, ainsi que de nombreux avantages matériels et logistiques (on parlait d’un jet privé mis à sa disposition). Un transfert de 27 millions d’euros qui marque un tournant dans la carrière du footballeur, le mieux payé au monde à l’époque. S’en suivront Chelsea, Everton, la Sampdoria de Gênes, Antalyaspor et le Qatar depuis l’été 2018. Avant une retraite bien méritée.

4/ Nicolas Anelka, de Chelsea au Shangai Shenhua en janvier 2012

Voilà un international français qui aura beaucoup fait parler de lui. Promis à une belle carrière, de ses débuts au PSG à Chelsea, en passant par Arsenal, le Real Madrid ou encore Manchester City, Nicolas Anelka se retrouvera au cœur de la polémique lors du Mondial 2010 avec les Bleus avant de se retrouver mis à l’écart par son nouvel entraîneur à Chelsea André Villas-Boas lors de la saison 2011-2012. Lors du mercato d’hiver, il surprend en s’engageant officiellement pour deux ans avec le club chinois de Shangai Shenhua où il occupera même le poste d’entraîneur adjoint quelques mois plus tard. Avant de finalement retrouver l’Europe et la Juventus Turin en janvier 2013. Vous l’aviez oublié ?

5/ Didier Drogba, de Chelsea au Shangai Shenhua en juillet 2012

Il faut croire que le parcours de Nicolas Anelka a inspiré son ancien coéquipier Didier Drogba. Quelques mois après le Français, l’international ivoirien quitte lui aussi Chelsea, sur une victoire en Ligue des Champions, en fin de contrat après huit ans de bons et loyaux services pour rejoindre la Chine. Malgré un salaire estimé à 12 millions d’euros pas an, l’attaquant entrera en conflit avec sa direction et ne disputera que 11 rencontres avant de quitter la Chine en novembre 2012 pour Galatasaray… et le retour à Chelsea en juillet 2014.

6/ Joey Barton, des Queen Park Rangers à Marseille en août 2012

Alors qu’il purge une longue suspension avec son club des Queen Park Rangers, l’international anglais Joey Barton clame son envie de rejoindre la France et débarque à l’été 2012 à l’Olympique de Marseille, à la surprise générale, pour un prêt d’un an sans option d’achat. Mais il reste encore 10 matchs de suspension à purger à l’enfant terrible du football anglais. Les supporters marseillais adoubent pourtant immédiatement le bad boy et même s’il n’inscrit qu’un seul but en 30 matchs, Barton marquera son passage inattendu sur la Cannebière par ses phrases chocs sur le terrain et les réseaux sociaux.

7/ David Beckham, des Los Angeles Galaxy au PSG en janvier 2013

Star mondiale, l’Anglais David Beckham coule des jours heureux Outre-Atlantique depuis janvier 2007 lorsqu’à l’hiver 2012, les rumeurs d’une fin de carrière du côté de la France, avec une arrivée à Paris, se font persistantes. Après un transfert avorté, on pensait l’histoire enterrée. Et pourtant, le 31 janvier 2013, c’est en grandes pompes que Beckham quitte les Los Angeles Galaxy pour le Paris Saint Germain de Nasser Al-Khelaïfi et un contrat de cinq mois avant une retraite bien méritée. Une vedette de plus pour le club racheté un an et demi plus tôt par l’homme d’affaires qatari. Si sur le terrain l’ancienne star de Manchester United ne fait pas de miracle, le PSG réussit là un sacré coup marketing.

8/ Mathieu Valbuena, de l’OM au Dynamo Moscou en août 2014

Encore une fois, l’argent aura primé sur le reste lors du transfert de Mathieu Valbuena à l’été 2014. Après sept belles années du côté de l’Olympique de Marseille, le milieu de terrain prendra la direction de la Russie. Alors âgé de 30 ans et titulaire indiscutable chez les Bleus, le choix du joueur de rejoindre le Dynamo Moscou pour un contrat de trois ans, plutôt qu’un grand club européen, surprend. Mais le salaire de plus de trois millions d’euros par an semble avoir fait penché la balance. Valbuena reviendra pourtant en France l’année suivante, à l’Olympique Lyonnais.

9/ Mario Balotelli, de Liverpool à l’OGC Nice en août 2016

L’Inter Milan, Manchester City, l’AC Milan, Liverpool… la liste des clubs ayant accueilli Mario Balotelli est plutôt prestigieuse. Après deux saisons en demi-teinte chez les Reds et les Milanais, l’arrivée du fantasque italien sur la Côte d’Azur étonne, à l’OGC Nice, un club au budget modeste mais aux ambitions sportives élevées. Sa venue est officialisée le dernier jour du mercato estival 2016 pour une somme proche de zéro, Liverpool ayant pourtant acheté le joueur 25 millions d’euros deux ans auparavant à l’AC Milan. Tout autant connu pour ses folies que pour ses qualités de joueur, Balotelli est au centre des attentions dès le début de la saison, à raison puisqu’il inscrit 17 buts lors de sa première année avec les Aiglons, 26 la seconde, et fait même son retour avec la sélection italienne mi-2018. Néanmoins aujourd’hui, l’histoire entre l’attaquant et Nice semble être sur le point de se terminer. Por reprendre de plus belle à l’OM ?

Clique pour commenter

Laisser un avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in Culture