Rejoins-nous

Ligue 1 Conforama

Les enjeux de la 22e journée de Ligue 1

Au coeur d’une ligue 1 passionnante, cette 22e journée va être l’occasion de voir des oppositions alléchantes mais aussi des matchs couperets, notamment pour les équipes du bas de tableau.

Ce Marseille-Lille, sera t-il le match du renouveau pour les olympiens ? C’est en tout cas ce que doivent espérer les supporters, sans doute curieux de potentiellement voir les pas de Mario Balotelli sous le maillot phocéen. L’attaquant Italien s’est effet engagé pour 6 mois à l’OM après de longues négociations et un transfert avorté l’été dernier. Mal en point dans la seule compétition qu’il lui reste à savoir le championnat, Marseille, 7e, se doit de laver l’affront contre le LOSC qui l’avait humilié (3-0) lors de la phase aller. À contrario, les lillois toujours deuxièmes sont au centre d’une saison déjà réussie. Pour garder leur place menacé par Lyon et St-Étienne il se devront d’obtenir un résultat au Vélodrome. Ils devront espérer un Nicolas Pépé et une attaque globalement plus inspirée que lors de la victoire face à Amiens la semaine dernière (2-1).

Monaco, c’est plus qu’urgent

Samedi, quatre matchs se joueront mais il n’y en aura aucun à 17h. En effet, le match prévu entre Nantes et St-Etienne a finalement été décalé à mercredi à cause de la disparition d’Emiliano Sala, dont l’avion s’est perdu au-dessus de la manche. À 20 heures, Strasbourg, en bonne forme en Ligue 1 (5e) reçoit Bordeaux qui alterne le chaud et le froid (11e). Les alsaciens, qui produisent un jeu alléchant, partent favori et gonflé de confiance en Ligue 1, même s’ils se sont fait sortir en Coupe de France par le PSG cette semaine (défaite 2-0). Dans le même temps, le Nice de Patrick Vieira jouera à domicile contre le promu Nîmes. Les aiglons tenteront de prendre leur envol face à une équipe accrocheuse.

De son côté, la lanterne rouge Guingamp, qui a pris un cinglant 9-0 au Parc le week-end dernier, jouera face à Reims. Bien qu’il reste du temps, les guingampais auront sûrement un oeil sur Monaco dans leur lutte à distance pour le maintien. Les hommes de Thierry Henry qui n’ont toujours pas gagné à domicile cette saison auront au moins la chance de jouer à l’extérieur. Contre Dijon, le match vaudra cher, car en cas de défaite, les Dijonnais s’extirperaient de la zone rouge (du moins provisoirement) et prendraient 5 points d’avance sur l’ASM qui pourraient se retrouver dernier si Guingamp gagne. L’urgence est donc absolue pour les coéquipiers de Radamel Falcao qui a retrouvé le chemin des filets sur ses deux derniers matchs. Mais l’équipe vice-championne de France (faut-il le rappeler ?) devra surmonter ses problèmes psychologiques pour s’accrocher et remporter un succès précieux face à l’équipe d’Antoine Kambouaré qui a battu St-Étienne 6-3 (!) en Coupe de France cette semaine.

L’OL pour la dynamique, Montpellier à la relance

Dimanche, c’est Montpellier qui ouvrira le bal face à Caen à 15h. Les héraultais, auteurs d’une première partie de saison très intéressante semble un peu plus en difficulté depuis. Le duo Laborde/Delort connaît de la friture sur la ligne et même la défense pourtant normalement si sûre parait plus fragile. Face à l’une des plus faibles attaques de Ligue 1, le 6e de Ligue 1 devrait remporter un succès qui lui permettrai de croire encore à l’Europe. À eux, l’Europe leur est promise. Mais reste à savoir laquelle. L’Olympique Lyonnais, qui est revenu à la 3e place après son succès dans le derby (2-1) est pour l’instant dans la zone Ligue des Champions. Mais l’inconstance des Gones ne leur permet pas d’avoir la certitude de finir sur le podium, bien que l’effectif lyonnais est sûrement le plus étoffé et le plus talentueux de Ligue 1 derrière celui de Paris. Face à Amiens, en difficulté en championnat, Lyon n’aura pas le droit à l’erreur sous peine de manquer une belle opportunité et d’être de nouveau montré du doigt.

À 20h, Toulouse et Angers se disputeront la victoire dans un match initialement prévu le samedi à la même heure. Et une heure plus tard, c’est le PSG qui recevra Rennes. Au Parc des Princes, les parisiens sont quasiment imprenables (sauf si on s’appelle Guingamp) mais ils apparaissent cette fois affaibli puisqu’à 2 semaines du match face à Manchester United en Ligue des Champions, ils évolueront sans Neymar et Verratti, blessés. Rennes, excellente équipe de contre par ailleurs (comme peut le prouver sa victoire 2-0 à Lyon début décembre), pourrait profiter d’une équipe qui fait souvent (toujours) le jeu pour la piquer en contre à chaque opportunité. Sur le podium des équipes ayant pris le plus de point sur les deux derniers mois, les rennais n’ont connu qu’un contre-coup face à Guingamp en match en retard. Contre Paris, l’entraîneur Julien Stéphan pourrait connaître sa deuxième défaite en Ligue 1 à la tête du club Breton, moins de deux mois après son intronisation.

Clique pour commenter

Laisser un avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in Ligue 1 Conforama