Rejoins-nous

Ligue 1 Conforama

[Ligue 1 – 23e journée] Lyon tient le choc

Le choc de la 23e journée de Ligue 1 a accouché d’un match très plaisant entre l’OL et le PSG. Avant ça, Lille s’est brillamment imposé tandis que Monaco a enfin gagné à domicile.

Si l’on prend les choses de façon chronologique et qu’on décide donc de laisser le meilleur pour la fin, il faut commencer par parler de la performance très aboutie des lillois face à Nice (4-0). Au stade Pierre Mauroy, les hommes de Christophe Galtier n’ont pas tremblé face à une équipe qui était pourtant taillée pour leur poser des problèmes. Oui mais à Lille, quand ça va, ça va bien, et, rapidement, Leao a permis au LOSC de mener (7e, 1-0). Peu avant la pause, Pépé, pour son 16e but de la saison en championnat faisait le break.

Monaco, il était temps

Disposant d’une avance de deux buts à la pause, les locaux ont géré et ont même ajouté deux autres réalisations en fin de match par Bamba et Rémy. Cette victoire permet aux nordistes de conserver leur avance sur leurs poursuivants et de croire encore plus à ce rêve de la 2e place. Ce rêve, cela fait bien longtemps que Monaco l’a abandonné. Les vices-champions de France qui recevaient Toulouse au Stade Louis-II devait (comme chaque week-end) gagner pour essayer de se rapprocher d’un maintien encore loin d’être acquis.

Et face à des Toulousains pas au mieux, les monégasques ont enregistré leur première victoire à domicile de la saison (2-1). Golovin a d’abord ouvert le score après un contre éclair (1-0, 15e) avant que le défenseur toulousain Julien n’égalise (1-1, 20e). Peu après l’heure de jeu, c’est la recrue Fabregas qui, d’une belle frappe à l’entrée de la surface, a donné l’avantage à Monaco, un avantage décisif. Au classement, Monaco reste relégable mais prend 3 points cruciaux. Dans le même temps samedi, Rennes s’imposait à domicile face à Amiens (1-0) tandis que Marseille connaissait une nouvelle déroute.

Sur le terrain du Stade de Reims, l’Olympique de Marseille s’est incliné (2-1) après une prestation encore médiocre. C’est logiquement que les rémois se sont imposés avec un but dans chaque mi-temps dont celui de Hyun-jun, à la 68e après un contre et une belle frappe au ras du sol, crucifiant Mandanda et tout l’OM. Menés et sans solution avec un Balotelli transparent à la pointe de l’attaque, c’est de Njie que l’espoir est revenu (2-1, 86e), espoir vain puisque l’OM enchaîne un nouveau revers. Marseille est 10e et connaît autant de défaites que de victoires en Ligue 1 (9).

L’OL brise l’invincibilité parisienne

En attendant les matchs reportés dont celui de St-Étienne face à Strasbourg pour un duel du haut de tableau (4e contre 6e) ou encore celui de Bordeaux contre Guingamp, le SCO d’Angers s’imposait 1-0 face à Dijon grâce à un but de Bahoken en première période. Dimanche, Nîmes et Montpellier se sont quittés bons amis (ou pas), du moins du point de vue du résultat (1-1). Dans le derby de la paillarde, les nîmois ont marqué d’entrée par Landre (2e, 1-0) mais Delort a permis au MHSC de ramener un point grâce à son but peu avant la fin (1-1, 73e). Au classement, Montpellier chipe la 5e place à Strasbourg.

Enfin, dimanche soir se jouait le choc, le sommet de la Ligue 1, le dessert de cette journée amputée de trois rencontres. Dans un Groupama Stadium bien garni (plus de 57 000 spectateurs), lyonnais et parisiens ont fait le show dans un match très plaisant, à haute intensité. Après avoir rapidement calmé les ardeurs des locaux par Di Maria (1-0, 7e), les joueurs du PSG ont commencé à laisser le jeu à l’OL qui en a profité pour faire briller Areola. Face à Dembélé, Fekir ou même Memphis, l’international français a d’abord permis au PSG de conserver son avantage en enchaînant les parades de grande classe, rappelant sa superbe performance face à l’Allemagne avec les Bleus.

Pas découragés, les lyonnais ont continué d’insister et ont trouver la faille grâce à une tête de Dembélé (1-1, 33e) après un beau centre de Léo Dubois et à une mauvaise sortie d’Areola. Revenus au score à la mi-temps les Gones vont rapidement prendre l’avantage en revenant des vestiaires, grâce à un pénalty transformé par Fekir (2-1, 49e) après une faute de Thiago Silva sur l’intenable Dembélé. Ensuite, l’OL a commencé a subir mais a pu compter sur son gardien décisif face à Mbappé ou à Draxler, ou sur sa défense comme Mendy contrant Alves au dernier moment ou ce sauvetage exceptionnel de la tête de Denayer en première mi-temps sur Di Maria. Au final, Lyon, sérieux et efficace remporte une victoire de prestigieuse et inflige surtout au PSG sa première défaite de la saison. Les parisiens, qui finiront probablement champions, ne finiront néanmoins pas invaincus.

Clique pour commenter

Laisser un avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in Ligue 1 Conforama