Rejoins-nous

Ligue 1 Conforama

[Ligue 1 – 24e journée] Lyon perd du terrain, ça se resserre derrière

Ce week-end, le PSG s’est imposé petitement à Bordeaux tandis que Lille a pris une option, plus importante encore, sur la deuxième place. Lyon a craqué et la lutte pour l’Europe est plus que jamais d’actualité avec 7 équipes qui se tiennent en deux points !

Vendredi, l’Olympique de Marseille a enchaîné une deuxième victoire consécutive en championnat, une première depuis le mois de novembre. Si sur le plan comptable, l’OM est en net progrès et se replace au classement dans la course à la 4e place, les progrès sont encore difficilement visibles sur le plan du jeu. Face à Dijon, les hommes de Rudi Garcia ont attendu d’être menés au score pour réagir en deuxième période par Balotelli (56e, 1-1) pour son 2e but sous ses nouvelles couleurs. C’est ensuite Lucas Ocampos qui a donné la victoire aux visiteurs sur d’une très belle frappe enroulée à l’entrée de la surface (73e, 2-1). Ce résultat, qui calmera peut-être certains supporters, offre du répit au finaliste de la dernière Ligue Europa qui se relance dans la course à celle-ci.

Paris gagne mais perd gros

Il ne fait pas de doute que Thomas Tuchel, l’entraîneur du PSG, aurait préféré perdre face à Bordeaux mais ne pas avoir de blessés en vue du match contre Manchester United mardi en Ligue des Champions. Victorieux (1-0) ce samedi au Parc des Princes, les parisiens ont vu leur attaquant Cavani, auteur du seul but de la rencontre sur pénalty, quitter le terrain prématurément. Il manquera théoriquement les deux rencontres de Ligue des Champions contre Manchester, tout comme Neymar. Au classement, le PSG, qui compte deux matchs de moins que Lille son dauphin, a 10 points d’avance.

Samedi soir, Caen et Strasbourg ont perdu gros, même si les objectifs des deux clubs ne sont pas les mêmes. Les Caennais se sont inclinés (1-0) contre Amiens, un concurrent direct au maintien. Ce résultat les plongent dans la zone de relégation tandis qu’Amiens s’offre un peu d’air. De son côté, Strasbourg a perdu face à Angers (2-1) à la Meinau. Grâce à un doublé de Kanga, les angevins remontent à la 12e place, tandis que Strasbourg chute à la 9e, à 2 points néanmoins, du 4e Montpellier.

C’est très très serré

Dimanche, 6 matchs se sont joués et ont offert du spectacle. Ce fut notamment le cas lors de ce très beau Montpellier-Monaco à suspense, qui s’est terminé de manière assez cruelle pour les monégasques, puisque Andy Delort a égalisé dans le temps additionnel pour arracher le match nul (2-2). Tout avait bien commencé pour Monaco qui avait ouvert le score par Gelson Martins et même repris l’avantage par Falcao à 10 minutes de la fin, d’une frappe poteau-rentrant. Mais le pénalty, bêtement concédé à la fin de la rencontre par la défense des vice-champions de France peut laisser des regrets à ces derniers, qui sont désormais 18e et barragistes. Dans le même temps, Toulouse et Reims se quittaient sur un match nul (1-1) n’arrangeant aucune des deux équipes qui font du sur-place.

Comme évoqué précédemment, Lille s’est donc imposé face à Guingamp dimanche et s’accroche à sa deuxième place, puisqu’avec ce succès acquis grâce à des buts de Leao et de Loic Rémy (2-0) en seconde période, le LOSC compte 6 points d’avance sur l’OL qui jouait le soir face à Nice. Avant cela, Nantes et surtout Nîmes ont fait le spectacle dans un stade de la Beaujoire qui a une nouvelle fois rendu un hommage sincère et touchant à Emiliano Sala. Sur le terrain, les nîmois l’ont emporté (4-2) avec notamment un superbe but de Bobichon, d’un lob plein de finesse. Au classement, Nantes va mal puisque les canaris sont 15e.

À l’inverse, Rennes s’est lui complètement relancé à la faveur de son succès contre St-Étienne (3-0). Niang en première mi-temps, Ben Arfa sur pénalty et Hunou en fin de match ont été les bourreaux de Stéphanois en manque de réussite, et qui voient leur avance au classement réduite à néant, puisqu’ils sont désormais 5e à égalité de points avec Marseille, Nice et Montpellier (37 points chacun). Rennes, avec 36 points, revient sur ces équipes alors que Strasbourg et Reims (35 points) sont aussi dans la course. Cette chasse à la 4e place pourrait se transformer en course pour la 3e place si Lyon continue d’être autant inconstant. Face à Nice qui s’est aussi replacé, les lyonnais se sont inclinés (1-0) malgré de nombreuses occasions. Walter Benitez a permis aux siens de rester dans la partie alors que Rémi Walter a marqué le seul but du match sur pénalty, permettant aux hommes de Patrick Vieira de croire à l’Europe.

Clique pour commenter

Laisser un avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in Ligue 1 Conforama