Rejoins-nous

Ligue 1 Conforama

Les enjeux de la 25e journée de Ligue 1

Du maintien aux places européennes, tout est encore indécis en Ligue 1. Et chaque journée et une nouvelle occasion de se placer, de se replacer ou de se rapprocher de ses objectifs. Finalement, la seule chose qui semble sûre et que le PSG sera champion. À moins que… ? 

Dès ce vendredi, Lyon reçoit Guingamp la lanterne rouge. Ce match, l’OL n’a pas le droit de laisser passer, surtout après avoir perdu à Nice dimanche dernier (1-0). Toujours dans l’inconstance, l’équipe de Bruno Genesio a absolument besoin d’une victoire pour essayer de mettre la pression sur Lille qui jouera dimanche. Troisième, les Gones partent largement favoris face à une équipe de Guingamp qui tente une remontée de l’impossible pour se maintenir en Ligue 1. Si les dés semblent jetés, il y a néanmoins du talent côté breton et l’arrière garde lyonnaise devra se méfier. Juste avant ce match prévu à 20h45, Nîmes accueillera Dijon, qui continue sa décente. Les Dijonnais pointent à la 17e place alors que les nîmois se maintiennent dans le ventre mou (11e).

Marseille, Nice et Monaco

Samedi, c’est l’OM qui tentera d’enchaîner une troisième victoire consécutive, qui ferait un bien fou au club que ce soit pour les supporters, pour l’entraîneur ou pour le classement. Marseille sera opposé à Amiens, qui se bat aussi pour sa survie (16e). À l’aller, un triplé de Florian Thauvin avait permis aux marseillais de s’imposer sur le terrain des amiénois (3-1), il ne fait pas de doute que Rudi Garcia signerait les yeux fermés pour un résultat équivalent. À 20h, Nice, aux portes des places européennes, jouera sur le terrain d’Angers. Face à des angevins pris entre le fait d’être en bonne position pour le maintien sans pourvoir pour autant prétendre à plus haut, les niçois ont une carte à jouer. Devant, Allan St-Maximin sera une nouvelle fois le fer de lance de l’attaque azuréenne.

Le voisin monégasque, lui, accueillera Nantes. Les nantais, en chute libre au classement (14e), malgré leur victoire cette semaine en match en retard, vont devoir se montrer solides face à des joueurs de l’ASM qui retrouvent des couleurs et qui ont enregistré leur première victoire à domicile il y a deux semaines. Auteurs d’un match nul (3-3) le week-end dernier à Montpellier, l’ASM a montré que son attaque est retrouvée et les nantais sont prévenus : Monaco a recruté gros et va tout faire pour se sortir de son actuelle place de barragiste.

Montpellier, Rennes et St-Étienne pour aller plus haut

Dimanche, cinq matchs seront au programme. Il y aura d’abord la réception de Strasbourg par Caen. Les Caennais, 19e semblent voués à la Ligue 2 tant ils semblent en dessous sur les derniers matchs. Auront-ils suffisamment les ressources pour faire un résultat contre Strasbourg ? Dans le même temps, Bordeaux recevra Toulouse pour un derby de la Garonne qui, il faut le dire, avait plus de gueule il y a quelques saisons. Entre le 13e et le 15e, pas sûr que ce match attire les foules, ni les buts… En revanche, l’opposition entre Lille et Montpellier peut être prolifique.

Si à l’aller, les deux équipes s’étaient séparés sur le score de 1-0 pour Lille, c’est parce que les montpelliérains avaient manqué de réalisme. S’ils trouvent la faille au stade Pierre Mauroy, ils s’exposeront à la foudre de l’attaque lillois pour un match qui s’annonce explosif. Surtout, l’enjeu sera de taille puisque le LOSC, assuré de rester deuxième qu’importe le résultat, veut s’accrocher au podium et mettre un semblant de pression sur le PSG. Montpellier veut rester dans le coup pour les places européennes, tout comme… Rennes.

Ça tombe bien, les Rennais 8e, mais à un point de la 5e place, se déplacent sur le terrain de Reims, qu’ils ne devancent que d’un point. Auteurs d’un match nul impressionnant face au Betis Séville ce jeudi (3-3), les Rennais pourraient se trouvés un peu émoussés. Mais pour croire à l’Europe et retrouver cette saveur particulière des matchs couperets qu’ils viennent de connaître, les coéquipiers de Ben Arfa vont devoir l’emporter. Cette équation et et cette volonté de revivre la même fièvre des soirées européennes, St-Étienne cherche également à l’obtenir. Cependant, face au PSG, la volonté devra être énorme pour les Stéphanois. Dans un chaudron qui sera chaud, Paris, qui vient de jouer et de gagner avec brio à Manchester, partira favori malgré les absents. Et puis, qui sait, peut-être qu’en cas de victoire lilloise, les parisiens auront un semblant de pression de voir les Dogues revenir à 7 points. Même s’ils ont toujours deux matchs de retard…

Clique pour commenter

Laisser un avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in Ligue 1 Conforama