Rejoins-nous

Ligue 1 Conforama

[Ligue 1 – 28e journée] Tout sourire devant

Ce week-end de Ligue 1 aura permis aux quatre premiers de gagner, tantôt dans la douleur, tantôt dans la facilité. En bas, le fossé semble creuser entre trois équipes qui vont se battre pour la place de barragiste, et les autres.

Si on a vu des sourires ce week-end, c’est pourtant sur de l’étonnement qu’à commencer le premier match de cette 28e journée. N’ayant pas eu de match vendredi, c’est le PSG qui a ouvert le bal samedi lors de son déplacement à Caen. Et l’étonnement à donc d’abord pris la place de la fatalité, lorsque les Caennais, 18e de Ligue 1 et très mal en point, ont ouvert le score par Ninga (56e, 1-0) d’une jolie frappe croisée. Face à des parisiens qui jouaient sans Neymar, Cavani, Verratti ou encore Thiago Silva, ce sont donc les locaux qui ont créer la surprise en début de deuxième période.

Mbappé meilleur buteur

Avant cela, Paris avait touché du bois (Caen aussi), et aura même frappé sur les montants 4 fois dans tout le match (Di Maria et Marquinhos notamment). Très dominateur, le PSG a mis longtemps à concrétiser ses nombreuses occasions (17 tirs à la pause !!), et a attendu d’être mené au score pour enfin trouver de l’efficacité par Mbappé, buteur sur pénalty (59e, 1-1) trois minutes après l’ouverture du score. En fin de match, les champions en titre ont continué à beaucoup butter sur la défense caennaise et sur un très bon Brice Samba, avant que la délivrance ne vienne une nouvelle fois de l’attaquant français, buteur après une frappe de Meunier mal repoussée (1-2, 87e). Avec cette réalisation, Mbappé est le meilleur buteur de la Ligue 1 (24 buts), loin devant Cavani (17 buts). Mieux, le PSG garde sa large avance au classement (17 points d’avance avec un match de retard) et pourrait être champion dans un mois.

Samedi soir, il y a eu des buts et c’est assez rare pour le souligner. Huit en deux matchs pour être exact et d’abord 4 du côté de Reims où les rémois se sont fait peurs face à Amiens. Menés 2-0 à la pause, et encore à 20 minutes de la fin, ils sont parvenus à revenir au score grâce à une superbe égalisation de Cafaro (84e, 2-2) d’une frappe splendide. Dans l’autre match, c’est Monaco qui a été mené 2-0 par Angers et un doublé de Flavien Tait en première période. Mais les coéquipiers de Fabregas, de nouveau titulaire, ont réussi à égaliser grâce à un doublé de Radamel Falcao (2-2). Depuis le retour de Leonardo Jardim sur le banc monégasque, l’ASM est toujours invaincue en Ligue 1 !

Lyon s’éclate, Balotelli kiff

Dimanche, Nantes a d’abord manqué le coche face à Guingamp (0-0) dans un match pauvre en occasion. Rongier a raté le penalty de la victoire à la toute fin, et Guingamp peut encore croire à la place de barragiste puisque Caen a perdu et… Dijon aussi ! Face à Lille, les dijonnais ont longtemps tenu, mais se sont eux-mêmes flagellés puisque c’est Lautoa qui a offert la victoire aux locaux (72e, 1-0) d’un but contre son camp après un mauvais renvoi sur un centre tendu. Le LOSC reste deuxième et maintient son avance sur Lyon. Dans l’autre match de 15h, Nice a dominé Strasbourg (1-0) grâce à un but d’Atal. Le match a été marqué par deux expulsions, celles de Grandsir et de Barbosa à la 89e minute.

À 17h, Lyon s’est ré-ga-lé face à Toulouse au Parc OL dans un match que les lyonnais ont maîtrisé de bout en bout. Après l’ouverture du score rapide de Memphis (1-0, 10e), l’égalisation de Dossevi (15e, 1-1), plus prompt que Mendy sur le coup, n’aura en rien entravé les velléités lyonnaises. À la demi-heure de jeu, Bertrand Traoré a inscrit son nom sur le tableau d’affichage avant que Nabil Fekir ne fasse passer le score à 3-1, cinq minutes plus tard, en transformant un pénalty qu’il a lui-même provoqué, à la suite d’une action délicieuse sur le côté droit. En deuxième mi-temps, Moussa Dembélé ajoutera deux buts (son 15e et 16e de la saison TCC) pour un OL tranquille, qui aura vu les premiers pas en Ligue 1 de Yassin Fekir, le frère de Nabil.

Enfin à 21h, Marseille a rapidement plié son match face à St-Etienne, en 21 minutes pour être précis. C’est le temps qu’il a fallut à Balotelli et à Thauvin pour inscrire les deux seuls buts de la soirée (2-0). L’attaquant italien a d’abord ouvert le score sur un corner tiré par le champion du monde (12e, 1-0) d’une géniale reprise acrobatique. Super Mario, comme il est surnommé, s’est ensuite empressé d’aller célébrer son but en prenant une vidéo sur son téléphone qu’il a posté sur Instagram. Thauvin a lui alourdit le score sur pénalty (21e, 2-0) et donné un avantage certain à l’équipe de Rudi Garcia, qui a fait des choix forts (Rami, Payet, Gustavo et Strootman ont commencé sur le banc). Ce succès face à une équipe stéphanoise qui s’est procuré très peu d’occasion permet à Marseille de doubler son adversaire du soir et de passer à la 4e place. Le rêve de Ligue des Champions est-il revenu ?

Clique pour commenter

Laisser un avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in Ligue 1 Conforama