Rejoins-nous

Europe

Époustouflant

L’Ajax Amsterdam a terrassé le Real Madrid à Bernabeu ce mardi soir, et s’est qualifié pour les quarts de finale de la Ligue des Champions en éliminant le champion en titre. Tottenham, de son côté, continue aussi sa route aux dépens de Dortmund. 

Tout le monde savait que ça allait s’arrêter, mais ce fut brusque. Et magnifique. Après une ultra-domination européenne, le Real Madrid est tombé, hier soir, en huitième de finale de la Ligue des Champions. Pour la première fois depuis 2010, les madrilènes ne verront pas les quarts de finale de la compétition, la faute à une équipe de l’Ajax sensationnelle ou magistrale, c’est comme vous voulez. Les néerlandais ont réussi à combler leur retard du match aller (défaite 1-2) pour s’imposer de plus belle au retour (4-1) et ainsi se qualifier en quarts pour la première fois depuis 2003.

Un récital

Si avant le match certains se méfiaient de l’Ajax (à raison), la confiance était tout de même de mise côté madrilène, à l’image du capitaine Sergio Ramos qui a volontairement pris un avertissement pour manquer ce match et se reposer, se croyant déjà qualifié après le très bon résultat de l’aller. Oui mais voilà, au match aller à Amsterdam, l’Ajax avait été déjà brillant, mais n’avait pas été efficace. Tout a changé hier, et cela, dès la 7e minute avec l’ouverture du score de Ziyech d’un plat du pied pur (0-1) sur un service parfait de Tadic qui aura été sublime tout au long du match.

Quelques minutes plus tard alors que le Real venait de laisser passer deux belles occasions par Varane (notamment une tête sur le poteau à 0-0), l’Ajax a asséné un deuxième coup de poignard. C’est cette fois Neres (18e, 0-2) qui d’un petit piqué a ajusté Courtois après un festival de Tadic, qui a notamment mystifié Casemiro d’une roulette exceptionnelle avant de donner la passe décisive dans le parfait tempo. Touché, le Real a bien tenté de réagir, mais a perdu coup sur coup Lucas Vazquez et Vinicius sur blessure. Comme un signe que, dans cette soirée, rien n’allait. Emmenés par un De Jong resplendissant au milieu de terrain, un De Ligt infranchissable derrière et un gardien en pleine confiance, la jeunesse de l’Ajax se voyait virtuellement qualifié à la mi-temps.

Et ça continue encore et encore, c’est que le début d’accord, d’accord

Après la pause, le Real a bien essayé de porter le danger devant la cage d’Onana, mais Bale, comme Benzema qui n’a pas assez enroulé sa frappe ont manqué de précision. Pire, l’Ajax a marqué un troisième but sur une action aussi magnifique que les autres. Mais cette fois, ce sera Tadic qui conclura, d’une superbe frappe (62e, 0-3) qui finira sa course dans la lucarne gauche d’un Courtois battu pour la troisième fois. Deux passes décisives et un but, la soirée a été belle pour le Serbe. Et pour les néerlandais.

Mais dans un sursaut d’orgueil, Asensio a réduit l’écart pour le Real avec un peu de réussite, sa frappe ayant touché le montant avant d’entrée dans le but (1-3, 70e). Les champions en titre étaient alors a deux buts de la qualification. Mais l’espoir n’aura duré que deux minutes, puisque c’est Schöne qui a porté l’estocade et inscrit le dernier but de la partie d’un coup franc merveilleux. Sur le côté gauche, très éloigné du but du courtois, le danois a réussi a lobé le belge d’une frappe puissante et limpide qui est venu caresser le petit filet du gardien madrilène (1-4, 72e). Le chef d’oeuvre d’une soirée historique. L’Ajax a été fantastique et verra les quarts de finale. Le Real a été médiocre et a déjà terminé sa saison, puisqu’il n’est plus en course nul part. Mais il ne faudra pas oublier ce qu’ont réalisé les madrilènes sur les 5 dernières années (4 ligues des champions sur les 5 dernières). En revanche, l’Ajax peut se prendre à rêver grâce à sa jeunesse dorée.

Tottenham sans problème

Dans l’autre rencontre de la soirée, Dortmund devait réaliser un exploit pour remonter un score sacrément défavorable (3-0). Face à Tottenham, les allemands ont bien tenté de renverser la vapeur mais ils sont tombés sur un Hugo Lloris décisif à maintes reprises et sur une défense solide elle aussi. Le but d’Harry Kane en début de seconde période (48e, 0-1) a définitivement éteint les espoirs du Borussia qui devra désormais se concentrer sur la Bundesliga où ils restent toujours en course pour le titre malgré une nette baisse de régime depuis quelques semaines. Les anglais, eux, continuent leur course en Ligue des Champions, après avoir été lâchés en Premier League. Mauricio Pochettino rêve d’un trophée avant de partir (vers le Real ?), alors pourquoi pas ?

Clique pour commenter

Laisser un avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in Europe

  • Liverpool, c’était écrit

    Après s’être incliné en finale l’année dernière, Liverpool a remporté ce samedi la Ligue...

  • Chelsea était trop fort

    Chelsea a brisé les rêves d’Arsenal en remportant la Ligue Europa ce mercredi soir...

  • LucAS des AS

    Lucas Moura a qualifié à lui tout seul ou presque son équipe de Tottenham...

  • Ind(RED)scriptible

    Liverpool a réalisé l’impossible en battant Barcelone (4-0) après avoir perdu le match aller...