Rejoins-nous

Ligue 1 Conforama

[Ligue 1 – 29e journée] Tiens, revoilà l’OL

Le LOSC et l’OM sont les grands perdants d’une journée qui aura vu Guingamp sortir de la zone rouge, St-Étienne réaliser le carton du week-end, Strasbourg se faire reprendre par la VAR et l’OM perdre encore au Parc.

C’est dès vendredi que cette 29e journée du championnat de France a commencé avec une rencontre entre Nice et Toulouse en ouverture. Les deux équipes se sont quittés sur un match nul logique (1-1), même si Nice qui avait ouvert le score par Cyprien d’un beau coup franc pourra regretter d’avoir encaissé son but tardivement (89e). À 20h45, Lille accueillait Monaco, pour un match bien plus équilibré que ce que le classement peut laisser croire. Dauphins du PSG, le LOSC a essayé de prendre le match à son compte mais n’a pas réussi à concrétiser ses occasions. De son côté l’ASM s’est aussi montré inefficace.

Guingamp, une première depuis 26 journées !

Et alors qu’on se dirigeait tout droit vers un 0-0, Vinicius a surgi. Après une frappe manqué, le jeune ailier monégasque a récupéré le ballon, dribblé Fonte d’un sembrero délicieux, et conclu dans le côté fermé de Maignan qui s’inclinait donc pour la première et seule fois de la soirée, au pire des moments (0-1, 87e). Si Lille reste deuxième, Monaco avec ce succès s’éloigne encore plus de la zone rouge. Samedi, Amiens aussi, a pris ses distances avec les trois derniers, grâce à un bon point récupéré sur le terrain d’Angers (0-0). Les angevins ont eu la balle de match, mais Gurtner a détourné le penalty de Lopez à la 84e minute.

Pour continuer dans le bas du classement, il y avait le duel entre Guingamp et Dijon, crucial pour prendre la place de barragiste. Et dans ce match « de la mort » ou presque, ce sont les locaux qui se sont imposés (1-0) grâce à un pénalty de Ludovic Blas, converti en fin de rencontre (86e). Avec ce succès, Guingamp laisse sa place de lanterne rouge à Caen et, surtout, sort de la zone de relégation pour la première fois depuis la 3e journée ! Les guingampais sont actuellement barragistes, devant Dijon.

Le dernier, c’est donc Caen qui a complètement coulé contre l’AS St-Étienne (0-5). Les caennais ont enregistré leur plus large défaite de la saison, tandis que les stéphanois glanent là, leur plus gros succès, notamment grâce à Hamouma qui a ouvert le score dès la 5e minute. Enfin, toujours samedi soir, Strasbourg menait tranquillement 2-0 sur le terrain de Nîmes avant que la VAR n’entre en jeu. Elle a d’abord refusé le but du 3-0 à Strasbourg pour une faute au début de l’action de Kenny Lala et, sur le coup franc, Nîmes à réduit l’écart par Lybohy (1-2, 66e) ! On est donc passé d’un potentiel 3-0 à un 2-1 sur la même action et, à la dernière minute, les nîmois ont arraché le point du nul après une main d’un défenseur strasbourgeois sur corner, sifflée après utilisation de la vidéo.

Lyon est de retour, Paris est tranquille

Dimanche, la journée a commencé avec une belle victoire de l’OL sur son terrain face à Montpellier. Les lyonnais ont montré qu’ils ont bien digéré l’élimination en Ligue des Champions contre Barcelone puisqu’ils ont globalement dominé le match (3-2). Martin Terrier, Moussa Dembélé (meilleur buteur de Lyon en Ligue 1) et Houssem Aouar d’une tête en fin de match, ont été les buteurs lyonnais, tandis que Mollet a inscrit un superbe coup franc pour Montpellier.

Dans l’autre match qui se jouait à 15h, Oudin a donné la victoire d’un but splendide à Reims qui reste dans la course pour la Ligue Europa. Nantes, n’a pas vraiment existé dans ce match et enchaîne les prestations médiocres.Rennes a fait preuve de mental et de ressource (tout ce qui lui a manqué jeudi) pour aller chercher le point du nul sur le terrain de Bordeaux (1-1). C’est Niang qui a égalisé pour les bretons à la 92e, répondant ainsi à l’ouverture du score de Kamano (1-0, 58e). Ce point du nul n’arrange aucune des deux équipes qui restent dans le ventre mou du classement.

Et puis, il y avait le Clasico. Le match que la Ligue 1 attend, entre le PSG et l’OM a tenu toutes ses promesses. Et comme attendu, le PSG l’a emporté (3-1) emmené par un très grand Angel Di Maria, auteur d’un magnifique doublé. Avant d’inscrire son nom sur le tableau des buteurs, l’argentin l’a d’abord fait sur celui des passeurs en offrant le premier but à Mbappé après un contrôle en aile de pigeon exceptionnel (1-0, 45+2e). L’égalisation de Valère Germain juste après la pause (1-1, 46e), le premier but de l’OM au Parc en Ligue 1 depuis 2014, n’a pas enrayé la machine parisienne.

Et c’est bien Di Maria qui était aux commandes de celle-ci hier soir. El Fideo a d’abord ajusté Mandanda d’un enroulé parfait pour le but du 2-1, avant de faire expulser le gardien marseillais, coupable d’une main en dehors de sa surface alors que Di Maria l’avait dribblé. C’est l’ancien joueur de Manchester United qui s’est lui même chargé du coup-franc, et de quelle manière ! La frappe du parisien est allée se loger dans les filets du pauvre Pelé tout juste entré en jeu après avoir tapé le poteau (3-1, 66e). L’argentin aurait même pu être le premier joueur à marquer un triplé dans un clasico, mais Mbappé ne lui a pas laissé l’opportunité de tirer un pénalty en fin de match, qu’il a d’ailleurs manqué. Qu’importe, avec ce succès Paris est plus que jamais tout en haut avec 20 points d’avance sur Lille. Marseille lui, voit la Ligue des Champions s’éloigner.

Clique pour commenter

Laisser un avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in Ligue 1 Conforama