Rejoins-nous

Premier League

[Premier League – 33e journée] Liverpool repasse devant City, United et Arsenal loupent le coche

En raison des demies-finales de la FA CUP, cette 33e journée de championnat s’est déroulée en deux parties. En milieu de semaine City s’est imposé face à Cardiff (2-0) et United a trébuché (2-1) face aux Wolves. Enfin, ce week-end, Liverpool a renversé Southampton (3-1) et Arsenal a manqué de reprendre la 3e place.

Manchester City ne s’arrête jamais. Au cours d’une rencontre à sens unique, les hommes de Pep Guardiola se sont facilement imposés (2-0) face à Cardiff mercredi, en match avancé de la 33e journée. Le premier but de Kevin De Bruyne depuis décembre et une réalisation de Leroy Sané ont permis à aux Citizens de dominer le premier relégable du Championnat mercredi soir dans le cadre de la 33e journée de Premier League. Les mancuniens n’ont concédé qu’une seule occasion dangereuse en fin partie. Mais l’attaquant sénégalais Oumar Niasse a perdu son duel avec Ederson.

Les Citizens reprenaient donc la tête du classement de la Premier League avec une longueur d’avance sur Liverpool et le même nombre de rencontres disputées. Mais les Reds avaient l’occasion de repasser devant et de mettre la pression sur les Citizens, sur la pelouse de Southampton vendredi.

Les Reds répliquent !

Cela faisait huit matches qu’il n’avait plus marqué et beaucoup à Liverpool commençaient à se poser des questions sur l’état de forme de Mohamed Salah. Mais la résurrection n’était pas très loin. Il a juste fallu pour l’Égyptien, faire preuve de patience pour inscrire un but. Et quel but ! Celui qui permet aux Reds de battre Southampton (3-1) ce vendredi et de reprendre la tête de la Premier League avec deux points d’avance sur Manchester City, qui compte donc un match en moins.

Liverpool aura pourtant mis du temps à entrer dans cette rencontre animée. Amorphes, sans jus, les joueurs de Jürgen Klopp regardaient cette formation de Southampton leur faire la leçon. Dominés, les partenaires de Sadio Mané encaissaient même un but à la 9e minute de jeu face à Shane Long, qui profitait d’une belle déviation de la tête de Hojbjerg. Il fallait attendre la 36e minute pour assister enfin à une réaction de Liverpool. Elle viendra de Naby Keita, qui a très peu joué cette saison mais qui a profité de cette douzième titularisation pour égaliser de la tête à la suite d’un beau centre d’Alexander-Arnold.

On semblait se diriger vers un match nul lorsque Mohamed Salah, enfin, sortait le grand jeu et traversait plus d’une moitié de terrain, pratiquement depuis le rond central, pour venir tromper Gunn, le gardien des Saints, d’un plat du pied croisé (80e). Un but magnifique, plein de sang-froid, qui mettait un terme à une longue disette de l’Égyptien. Six minutes plus tard, Henderson, tout juste entré en jeu, parachevait le succès des Reds qui revenaient de très très loin.

Arsenal loupe l’occasion de monter sur le podium 

L’opération aurait pu être belle pour Arsenal. Mais les Gunners se sont inclinés, ce dimanche, sur la pelouse d’Everton (0-1). Avec cette défaite, les coéquipiers de Lacazette restent à la quatrième place alors qu’ils avaient le podium en ligne de mire. En effet le succès de Tottenham cette semaine face à Crystal Palace (2-0), pour la première des Spurs dans leur nouveau et sublime stade a permis aux coéquipiers de Son (premier buteur du nouvel écrin), de reprendre la troisième place aux Gunners.

Ce dimanche, les Toffees ont mis la pression d’entrée de jeu, empêchant les visiteurs de développer correctement leur football. Bernard, en électron libre, a multiplié les courses sur le front de l’attaque et la formation d’Everton a posé de nombreux problèmes à Arsenal. Ces derniers ont également été dominés dans l’agressivité à l’image du but de Jagielka (10e). Sur une longue touche de Digne, le capitaine d’Everton a fait parler son physique pour dévier une première fois le ballon avant de tromper Leno du bout du pied. L’Anglais, qui ne devait pas être dans le onze au coup d’envoi, a profité de la blessure de Keane à l’échauffement pour être titularisé.

En choisissant de faire entrer Ramsey et Aubameyang au retour des vestiaires, Unai Emery a tenté de remettre à flot Arsenal mais ce sont bien les locaux qui se sont procurés les meilleures occasions. Bernard face à Leno (60e, 81e) et Sigurdsson sur une reprise timide (72e) ont cependant manqué le break.

Bien marqué par Zouma, Lacazette ne sera pas parvenu à tromper la vigilance de la défense adverse malgré une belle tentative de la tête (59e). En dépit d’une certaine maladresse devant le but, les Toffees, qui n’ont pas réussi à se mettre à l’abri, ont logiquement remporté ce match, restant ainsi dans la course à la septième place (ils sont 9e) potentiellement européenne si Manchester City remporte la finale de la Cup, qu’ils joueront face à Watford, qui s’est qualifié après un match fou et des prolongations (3-2) contre Wolverhampton.

United rechute

Le Molineux Stadium de Wolverhampton ne réussit pas à Manchester United. Dix-sept jours après s’y être fait sortir de la FA Cup en quarts de finale (1-2), les Red Devils y ont concédé une nouvelle défaite (1-2) mardi soir. MU a ouvert le score par Scott McTominay (0-1, 13e) et aurait pu prendre une avance plus large sans les arrêts de Rui Patricio face à Romelu Lukaku (5e) puis Jesse Lingard (17e). Au lieu de ça, les joueurs d’Ole Gunnar Solskjaer ont offert l’égalisation aux Wolves : Fred a perdu un ballon dans une zone dangereuse et Ashley Young a couvert Diogo Jota, qui n’a pas manqué sa chance (1-1, 25e).

La seconde période a ressemblé à la première : Patricio a continué sur sa lancée avec un nouveau sauvetage de classe face à McTominay (55e) et MU, au travers de Chris Smalling (2-1, 77e) cette fois, a permis à son adversaire de marquer. Réduit à dix après l’expulsion, pour un second carton jaune, d’Ashley Young (57e), United n’a jamais semblé en mesure de revenir. Ivan Cavaleiro est même passé tout près d’alourdir le score mais sa frappe a rebondi sur la transversale (90e+4).

Manchester United n’avait plus perdu après avoir mené au score depuis une défaite (2-3) à West Ham en mai 2016, quand Louis van Gaal était encore entraîneur. Le club reste sixième et perd des points importants dans la course à la qualification directe en Ligue des champions. Wolverhampton point à la huitième place avec le même nombre de points que Leicester qui a facilement disposé de la lanterne rouge Huddersfield ce samedi (1-4).

Clique pour commenter

Laisser un avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in Premier League