Rejoins-nous

Premier League

[Premier League – 34e journée] Liverpool prie pour le faux pas de City qui ne craque pas

Trente ans après le drame d’Hillsborough, les Reds ont repris la tête de la Premier League à Manchester City en s’imposant (2-0) dans le choc contre Chelsea, dimanche avec un Mohamed Salah époustouflant.

Manchester City, qui restait sur huit succès en Premier League, devait se remettre à l’endroit ce dimanche contre Crystal Palace pour reprendre le commandement de la Premier League à Liverpool et mettre la pression sur les Reds qui affrontaient Chelsea plus tard dans la journée. les Citizens ont fait le boulot à Selhurst Park grâce notamment à un doublé de leur homme en forme, Raheem Sterling (3-1).

La première période s’est résumée à une attaque – défense, Manchester City ne laissant pas les londoniens respirer. Mais les joueurs de Pep Guardiola n’ont atteint la pause qu’avec un avantage d’un but. L’inévitable Raheem Sterling a ouvert le score en plaçant le ballon sous la barre sur un service laser de Kevin De Bruyne, la première passe décisive du milieu international belge lors de cette saison marquée pour lui par de nombreuses absences sur blessure (1-0, 15e). Cinq minutes plus tôt, Sterling avait gâché un caviar en retrait de David Silva en loupant le cadre vide (10e). Juste avant la pause, une louche de Gündogan a satellisé trois Citizens en bonne position mais de Bruyne a été contré in extremis (45e).

Le deuxième acte a repris sur les mêmes bases, mélange de domination et de maladresse des visiteurs, toujours sous la menace d’un retour de Palace. Sterling a délivré les siens en reprenant en une touche une passe de Sané (2-0, 63e). Pourtant Palace a « débreaké » sur un coup franc direct de Milivojevic, relançant dans les tribunes l’espoir d’un retour sur le fil (2-1, 81e). Mais les Citizens ont tenu et Kevin De Bruyne a confirmé son retour au plus haut niveau en adressant sa 2e passe décisive du jour à Gabriel Jesus dans le money time (3-1, 90e).

Mo Salah est bel et bien de retour !

Sous pression après la victoire (3-1) de Manchester City, Liverpool jouait gros à Anfield contre des Blues qui se battent pour rester dans les quatre premiers et filer en Ligue des champions l’an prochain.

La réponse des Reds aux Citizens est arrivée en quatre minutes en seconde période sur une tête victorieuse de Sadio Mané suivie d’un but d’anthologie de Mohamed Salah dans un stade chaviré de bonheur (2-0). Liverpool, qui compte un match de plus que City, reprend le commandement de la Premier League (pour deux points), tandis que Chelsea sera dépossédé de sa quatrième place par Arsenal si les Gunners l’emportent lundi soir à Watford en clôture de la 34e journée.

Si la première période a été intense mais chiche en occasions, Mané se procurant la plus belle situation sur un centre en retrait de Salah (38e), le second acte a été non moins engagé mais avec des buts en plus et des occasions des deux côtés quand Maurizio Sarri, l’entraîneur des Blues, a fait entrer Gonzalo Higuain et replacé Eden Hazard côté gauche pour tenter de revenir. En vain.

Car le choc s’était joué en quelques minutes peu après la reprise lorsque le capitaine Jordan Henderson, replacé par le coach des Reds Jürgen Klopp dans un rôle plus offensif, a adressé un centre au deuxième poteau que Mané a claqué de la tête dans le but de Kepa (1-0, 51e). À l’origine de l’ouverture du score, Salah a fait chanter Anfield quand il a enchaîné contrôle et missile dans la lunette trois minutes plus tard (2-0, 53e). Eden Hazard a eu deux occasions coup sur coup pour réduire l’écart mais le Belge de Chelsea a trouvé le poteau (59e) avant de buter sur Alisson (60e).

Tottenham sur le podium

Promenade de santé pour Tottenham face à la lanterne rouge Huddersfield (4-0) samedi. Avec une équipe remodelée entre les deux quarts de finale de Ligue des champions contre Manchester City (1-0 à l’aller pour les Spurs à domicile mardi), les coéquipiers d’Hugo Lloris ont bouclé l’affaire en trois minutes.

Après l’ouverture du score par le Kenyan Victor Wanyama (24e) sur un double contact pour éliminer le gardien, Lucas Moura, bien servi par Moussa Sissoko, a assommé Huddersfield d’un tir croisé (27e). Les Londoniens toucheront deux fois les montants par Fernando Llorente et Christian Eriksen, entré en cours de jeu, avant que Lucas Moura signe un triplé (88e, 90e+3).

Les supporters des Spurs, dont certains ont été sanctionnés pour s’être levés en permanence dans le nouveau Tottenham Hotspur Stadium contre City mardi, sont aux anges. Leurs protégés, privés de Kane et Alli blessés et qui comptent encore un match de retard (face à Brighton, 33e journée), grimpent provisoirement sur le podium et en délogent Chelsea à la veille du déplacement des Blues à Liverpool, dimanche.

Pogba sauve les siens

Impuissant en Ligue des champions contre Barcelone cette semaine, Manchester United, qui restait sur un mauvais résultat en Premier League (défaite à Wolverhampton), devait se relancer ce samedi contre West Ham pour se replacer dans la course aux quatre premières places et repasser provisoirement devant Arsenal. Les Reds Devils ont atteint leur objectif, mais que ce fut dur face aux Hammers qui ont manqué deux balles de match avant d’être battus sur un deuxième penalty de Paul Pogba, l’homme du match (2-1).

L’arbitre a pesé sur la première période. Graham Scott s’est d’abord signalé en annulant un but de West Ham pour un hors-jeu de Felipe Anderson alors que le Brésilien, superbement servi de la tête par Chicharito, avait fusillé De Gea à bout portant dans une position licite selon les images (10e). Le VAR n’aurait pas été inutile non plus sur le penalty accordé à Mata, moins pour certifier que Snodgrass l’avait chargé dans la surface (c’était le cas, visiblement) que pour s’assurer que ladite charge méritait sanction. Pas le problème de Paul Pogba qui a saisi l’occasion de convertir son premier coup de pied de réparation de la soirée (19e).

Privé d’un but valide en première période, Felipe Anderson a profité d’une mauvaise relance de De Gea pour égaliser en se jetant sur un centre au deuxième poteau de Manuel Lanzini (49e). Entré à la place de Chicharito, Michail Antonio a alors mis le feu dans la défense des Mancuniens. Sur une percée qui a laissé les Red Devils sur les fesses, il a d’abord expédié une fusée sur la barre de De Gea qui semblait battu (76e). Le londonien a ensuite piqué une tête dont le rebond n’a pas surpris le gardien de Man.U., énorme pour sauver sur sa ligne (79e). Le match a tourné sur un balayage de Ryan Fredericks sur Anthony Martial qui partait seul défier Fabianski. Sur le penalty, le gardien polonais a plongé du bon côté mais Paul Pogba a quand même signé un doublé (80e).

Clique pour commenter

Laisser un avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in Premier League