Rejoins-nous

Bundesliga

[Bundesliga – 30ème journée] Le Bayern ne lâche rien, Dortmund non plus

Dans cette course infernale pour le titre de champion, le Bayern et Dortmund se sont rendus coups pour coups ce week-end en s’imposant respectivement 1-0 face au Werder et 4-0 contre Fribourg. La lutte pour le sacre se jouera surement jusqu’à la dernière journée.

Le Bayern Munich s’est imposé sur sa pelouse face au Werder Brême, actuel septième du Championnat, dans le cadre de la 30e journée de Bundesliga. Dominateurs tout au long de la rencontre, les coéquipiers de Kingsley Coman l’ont emporté sur une frappe de Niklas Süle à la 75e minute. Les Munichois prenaient provisoirement quatre points d’avance sur leur dauphine, Dortmund, qui jouait le lendemain, sur le terrain de Fribourg.

À l’Allianz Arena, les joueurs de Niko Kovac auront dû se montrer patients face à une équipe du Werder Brême bien en place tout au long de la première période. Si la possession est munichoise, les occasions se font rares, de part et d’autre du terrain, la faute à un manque de précision dans la dernière passe. Au retour des vestiaires, le Bayern Munich se montre plus entreprenant, notamment par l’intermédiaire de Gnabry, qui trouve le poteau de Pavlenka (54e). Le gardien du Werder repousse l’échéance deux minutes plus tard en détournant une frappe de Lewandowski.

L’exclusion du joueur du Werder, Milos Veljkovic, à la 58e, permet aux attaquants munichois de trouver davantage d’espaces. Mais ces derniers manquent de précision, à l’image de Thomas Müller, esseulé au second poteau, qui rate l’immanquable en ne cadrant pas sa tête. Il faut attendre la 75e pour voir le Bayern prendre l’avantage : le défenseur Niklas Süle frappe à l’entrée de la surface, un tir détourné par Klaassen qui vient prendre Pavlenka à contre-pied. Le score aurait pu être plus sévère si Lewandowski avait été davantage en réussite. À la 79e, sa frappe enroulée trouvait la barre.

Dortmund ne craque pas

Les titres peuvent se jouer à un détail. Ou à un miracle près. Le Borussia Dortmund en a connu un dimanche, de miracle, à la 51e minute de sa rencontre contre le SC Fribourg (4-0). Alors que le BVB menait 1-0 depuis la 12e minute et le but de Jadon Sancho, Roman Bürki a sauté pour se saisir du ballon après un cafouillage assez indescriptible. Il lui a échappé des mains. Mais le ballon y est revenu, sans qu’il comprenne comment, alors que Mike Frantz le convoitait.

Cette action a symbolisé la fébrilité des coéquipiers de Marco Reus, qui ont alterné le moins bon, donc, et le bon, voire l’excellence par moments, avec des séquences de jeu assez incroyables. L’action qui amène le premier but est folle. Sur le côté droit, Marco Reus sert Raphaël Guerreiro, dans l’axe. Le latéral portugais trouve Mario Götze, qui lui remet le ballon. L’ancien Lorientais lance alors Reus dans la profondeur, qui centre vers Sancho. Le tout à une touche de balle.

Ils ont marqué deux autres buts au terme d’actions magnifiquement construites. Marco Reus a doublé la mise à la 54e minute, sur une passe dans la profondeur lumineuse de Raphaël Guerreiro, avant de délivrer sa deuxième offrande, à destination de Götze (79e). Le capitaine du Borussia en est désormais à 8 passes décisives cette saison en Bundesliga, soit une de plus que lors des trois précédentes en cumulé.

Le quatrième but a été inscrit par Paco Alcacer sur penalty (87e), à la suite d’une main de Pascal Stenzel, mis sous pression par… Marco Reus. Si Dortmund veut conserver un espoir de mettre fin à la domination du Bayern, qui conserve un point d’avance au classement, il faudra que Marco Reus conserve ce niveau de performance. En attendant, la qualification en Ligue des champions est acquise.

Stuttgart s’écroule

Benjamin Pavard et ses coéquipiers ont, eux, connu un samedi après-midi chaotique face à Augsbourg. La défense de Stuttgart a pris l’eau dès la première mi-temps en encaissant trois buts. Bis repetita en seconde période puisque Augsbourg a inscrit trois nouveaux buts, portant le score final à 6-0. 16e et barragiste, Stuttgart reste sur 6 matches consécutifs sans victoire en Championnat, et n’a que trois points d’avance sur le 17e, Nuremberg.

Leipzig, solide troisième

Le RB Leipzig, actuel troisième de Bundesliga, est allé gagner sur la pelouse du Borussia Mönchengladbach (2-1), samedi, dans le cadre de la 30e journée du championnat allemand. Les deux buts de Leipzig ont été inscrits par le défenseur Marcel Halstenberg, à la 17e sur penalty, puis à la 53e.

Auteur d’un bon match, l’international français Alassane Plea a réduit le score à la 61e minute, et a manqué de peu l’égalisation, sur une tête bien sortie par le gardien de Leipzig, Peter Gulacsi (67e). Leipzig conforte sa troisième place, et compte désormais huit points d’avance sur le quatrième, l’Eintracht Francfort, qui a fait match nul (1-1) lundi soir sur le terrain de Wolfsburg.

Clique pour commenter

Laisser un avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in Bundesliga