Rejoins-nous

Europe

LucAS des AS

Lucas Moura a qualifié à lui tout seul ou presque son équipe de Tottenham à la dernière seconde de la demi-finale retour de la Ligue des Champions grâce à un exceptionnel triplé. Le scénario est cruel pour l’Ajax Amsterdam qui a été virtuellement qualifié tout le long du match… 

Il ne va bientôt rester plus de mots pour décrire les émotions que procurent la Ligue des Champions. Après l’improbable come-back de Liverpool mardi soir face au FC Barcelone, c’est cette fois Tottenham qui a déjoué les pronostics en se qualifiant pour la première finale de Ligue des Champions de son histoire. En ballotage défavorable après le match aller (défaite 0-1) les Spurs ont pourtant mal entamé ce qui constituait peut-être le match le plus important jamais joué par le club.

En effet, après une entame déjà intéressante de la part des locaux, l’Ajax a ouvert le score par De Ligt, reprenant d’une tête smashée un corner (1-0, 7e). Le jeune défenseur central (19 ans), marquait comme en quarts face à la Juve pour lancer son équipe de la meilleure des façons. Tottenham a bien tenté de réagir, mais les coéquipiers de l’excellent Eriksen ont manqué de réalisme à la finition, à l’image de Son, buttant sur Onana.

Au contraire, la jeune équipe de l’Ajax a continué à mettre son jeu en place, se créant de belles situations sur le but de Lloris. Et, 10 minutes avant la pause, c’est Ziyech qui a donné deux buts d’avance à son équipe en reprenant parfaitement une passe en retrait de Tadic (2-0, 35e). Le marocain a, d’un magnifique tir croisé, transpercé la défense londonienne et envoyé au septième ciel l’Amsterdam Arena. À la pause, Tottenham avait donc besoin de 3 buts pour se qualifier.

Lucas sur trois éclairs

Mais dès le début de la deuxième mi-temps, le vent a commencé à tourner pour les locaux. Et le bourreau de l’Ajax a commencé son incroyable travail. Il porte un nom : Lucas Moura. L’ancien joueur du Paris St-Germain a d’abord réduit l’écart à 2-1, d’une subtile frappe au sol sur une action ou sa vitesse a fait la différence. Quatre minutes, le brésilien remettait ça, cette fois sur une action où c’est son talent qui a fait la différence.

Après un cafouillage dans la défense hollandaise, Onana ne parvenant pas à se saisir de la balle à cause de l’un de ses coéquipiers, Lucas a récupéré le ballon dans la surface dos au but, éliminé son adversaire d’un double contact dans un tout petit périmètre avant de frapper en force, en pivot, pour remettre les deux équipes à égalité (2-2, 59e). Avec un autre but, Tottenham serait qualifié. Ziyech a bien tenté d’inscrire son doublé mais sa frappe a frôlé le montant de Lloris.

Au lieu de ça, les visiteurs ont mis la pression, à l’image de Dele Alli, malchanceux. Finalement, c’est encore Lucas qui a cette fois anéanti tout espoir de final pour l’Ajax en inscrivant le but de la victoire, le but de la qualification, le but de la finale, pour Tottenham. Sur une frappe du gauche, vicieuse car bien placée, le brésilien a offert aux londoniens leur première finale dans la plus prestigieuse des compétitions européennes (2-3, 90+6e). Les joueurs de l’Ajax, allongés au sol, dépités, abattus ne pouvaient que constater les dégâts et la joie démesurée mais logique de Moussa Sissoko et de ses coéquipiers. Mauricio Pochettino, l’entraîneur des Spurs a même lâché quelques larmes, tout comme Lucas en zone mixte, encore sous l’émotion de son incroyable triplé. À Madrid, la finale de la Ligue des Champions opposera donc Liverpool à Tottenham. Les Spurs sont la 40e équipe différente à atteindre la finale de la compétition.

Clique pour commenter

Laisser un avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in Europe

  • Liverpool, c’était écrit

    Après s’être incliné en finale l’année dernière, Liverpool a remporté ce samedi la Ligue...

  • Chelsea était trop fort

    Chelsea a brisé les rêves d’Arsenal en remportant la Ligue Europa ce mercredi soir...

  • Ind(RED)scriptible

    Liverpool a réalisé l’impossible en battant Barcelone (4-0) après avoir perdu le match aller...

  • Avantage Angleterre

    Lors de la première manche des demi-finales de l’Europa League, Chelsea et surtout Arsenal...