Rejoins-nous

Culture

Top 10 : les maillots iconiques du football (Série A)

Après la France et l’Angleterre, nous faisons escale dans les placards des tifosis italiens. La « maglia » c’est aussi quelque chose de prépondérant dans la vie d’un supporter transalpin. Portés par Maradona, Maldini, ou encore Ronaldo, retour sur les maillots qui ont marqué l’histoire de la Série A !

Naples – Home 1986/1987

Bim, on commence par du lourd. La tunique d’El « Pibe de Oro », rien que ça. Tout juste Champion du Monde, Diego Armando Maradona affirme son ambition de faire des Napolitains les vainqueurs du Calcio 1986/1987. Et comme personne n’aime contrarier Maradona, Naples a remporté le titre cette année là. 61 ans que la ville du Sud attendait ça. Les Napolitains s’offriront même la Coupe Nationale avec ce maillot bleu immaculé au mythique sponsor Buitoni.

Milan AC – Away 2006-2007

La fin de la malédiction du maillot blanc. Portée lors de la finale de la Ligue des Champion en 2005, cette tunique avait porté malchance aux rossoneri, qui avaient vu Liverpool revenir à 3-3 et s’imposer aux tirs aux buts, alors qu’ils menaient 3-0 à la mi-temps. Deux ans plus tard, le Milan AC retrouve la finale de LDC et joue à nouveau en blanc immaculé. Cette fois, la bande à Filippo Inzaghi, auteur d’un doublé, n’a pas tremblé et s’est offert son dernier grand titre européen, grâce à sa victoire sur Liverpool (2-1). 

Inter Milan 1997/1998

1997, l’année de tous les débuts pour l’Inter Milan. D’un point de vue commercial, c’est le début de l’histoire avec Pirelli, encore et toujours sponsor du club et présent sur le maillot aujourd’hui. Cette saison est aussi la première du brésilien Ronaldo sous les couleurs des Nerazzurri. L’attaquant qui deviendra champion du monde quelques années plus tard marquera 49 buts en 68 matchs et gagnera le Ballon d’Or avec l’Inter Milan, devant Mijatovic et Zinédine Zidane.

Parme 1999/2000

Ces bandes jaunes et bleues qui ont fait rêver toute une génération de parmesan. Cette équipe aura été sur les devants de la scène européenne, avec deux victoires en C3 en 1995 et en 1999, contre Marseille (3-0). Lors de ce second titre, l’équipe de Parme était composée d’un effectif d’une qualité incroyable : Buffon, Cannavaro, Thuram, Veron, Crespo (auteur de l’ouverture du score en finale). Quels joueurs et quelle époque…

Juventus – Home 1984-1985

On ne pouvait pas évoquer l’Italie sans parler de la Juventus, et on ne pouvait pas évoquer la Juventus sans parler de Michel Platini. Le numéro 10 tricolore a arboré quelques tuniques au long de son passage chez la Vieille Dame (1982-1987), mais on se souvient particulièrement de l’édition 1984 signée Kappa, avec cet immense col en V qui descendait quasiment sur le torse. Lors de cette année 1984, Michel Platini, au somment de son art, remportera le ballon d’or et l’Euro avec la France en inscrivant 9 buts en 5 matchs. Rien que ça.

Milan AC – Home 2008/2009

Tout simplement le maillot porté lors de la dernière saison du capitaine emblématique du Milan AC, Paolo Maldini. Devant 73000 personnes lors du dernier match de la saison face à l’AS Roma (défait 3-2), le numéro 3 rossoneri a fait ses adieux aux milanais. Le défenseur, vainqueur notamment 7 fois du championnat et 5 fois de la Ligue des Champions a passé 24 saisons au club (de 1985 à 2009). Il aura au total pris part à 902 matchs pour un total de 33 buts. Il aura, surtout, été l’âme d’une des plus grandes équipes de l’époque pendant de longues années. 

Inter – Home 2010-2011

Cette année là, Nike s’est lâché en proposant cet étonnant animal sur le blanc du maillot extérieur des Nerrazzuri. Les connaisseurs auront tout de suite reconnu « Il Biscione », ce serpent symbole de Milan depuis le XIIIe siècle, et que l’Inter a arboré à de nombreuses reprises dans son histoire. Même si cette version de 2010/2011 rappelle les fameuses « chemises dragons » aperçues sur les marchés d’été, on valide l’initiative !

Lazio Rome – Home 1986-1987

Cette tunique est plus connue sous le nom de « maglia del -9  », le « maillot du -9 », rapport à la Série B 1986/1987 où la Lazio de Rome avait dû commencer la saison avec 9 points de pénalité suite à une affaire de corruption. Les Biancocelesti réussiront l’exploit de se maintenir en Série B malgré leur lourd handicap. Une réédition de ce maillot mythique était d’ailleurs sortie en 2014.

Fiorentina home 2015-2016

On ne présente plus ce violet si charismatique, qui colle à la peau des joueurs de la Fiorentina depuis ses toutes premières heures. Nombreuses ont été les éditions remarquées, mais le maillot de 2015-2016 signé Le Coq Sportif est au summum de sobriété et de classe. De quoi donner envie à Luca Toni de rechausser les crampons…

Juventus – Home 2019-2010

Ce maillot n’a pas encore été porté officiellement qu’il fait déjà parler de lui. Vous aurez tout de suite compris pourquoi en l’apercevant, et oui, finies les mythiques bandes Noires et Blanches ! Adidas frappe fort dans l’histoire de la Juventus, qui avait déjà décidé de changer complètement son logo il y a de cela deux ans.

Clique pour commenter

Laisser un avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in Culture