Rejoins-nous

Bundesliga

[Bundesliga – 34e journée] Le Bayern sacré, une dernière grandiose pour Ribéry

Un hommage, un but, un titre et un record : pour sa dernière en Bundesliga avec le Bayern Munich, Franck Ribéry n’aurait pas pu rêver mieux. Entré à la 61e minute de jeu face à l’Eintracht Francfort, le Français a marqué le 4e but de la victoire des siens (5-1), synonyme de titre de champion d’Allemagne.

C’était écrit qu’ils marqueraient, une dernière fois, ce club de leur empreinte. 72e minute : tout juste entré en jeu, Franck Ribéry s’offre un slalom étourdissant dans la défense de l’Eintracht Francfort et pique subtilement son ballon au-dessus d’un Kevin Trapp impuissant. Les filets tremblent, l’Allianz Arena exulte, «Kaiser Franck» s’offre une ultime glissade, torse nu, visage déformé par l’émotion, dans son jardin. Il vient de marquer le quatrième but du Bayern, levant définitivement le doute sur l’identité du futur champion d’Allemagne, et sera rejoint six minutes plus tard par Arjen Robben au tableau d’affichage. La fête est totale, l’émotion « kolossale ».

Les deux joueurs, célébrés avant le match par le Bayern et ses fans, auront donc contribué à la conquête d’un 29e titre du club, pour leur dernier match de Bundesliga sous le maillot bavarois. Le Bayern a englouti Francfort (5-1) alors que le Borussia Dortmund, leader pendant la majorité de la saison, échoue à deux petits points malgré sa victoire face au Borussia Mönchengladbach (2-0). L’hégémonie bavaroise continue, avec ce septième titre d’affilée pour les coéquipiers de Ribéry.

Le Bayern et le Borussia à égalité… pendant 3 minutes

Les Jaune et Noir y auront pourtant cru, brièvement mais intensément, pendant environ trois minutes. Le temps pour David Alaba de redonner l’avantage au Bayern (2-1, 53e) après l’égalisation de Sébastien Haller pour Francfort (1-1, 50e). Trois minutes durant lesquelles le Borussia Dormtund était virtuellement à égalité de points avec son concurrent bavarois, espérant un ultime faux pas pour aller arracher ce titre de champion aux points, à défaut de pouvoir le faire à la différence de buts.

Le Bayern avait pourtant très rapidement donné le ton, laissant peu d’espoir à son poursuivant : dès la 4e minute, Kingsley Coman trompait Trapp et assurait virtuellement le titre au club bavarois. En face, un Dortmund peu inspiré peinait à se défaire d’un Borussia Mönchengladbach qui pouvait encore espérer accrocher la Ligue des champions. Les buts de Sancho (1-0, 45e) et de Reus (2-0, 54e) n’auront pas suffi. Dortmund est vainqueur mais à terre, leader pendant 20 journées durant la saison mais battu par un Bayern implacable dans le sprint final.

Danke Franck

Le septième sacre national d’affilée pour le Bayern et Ribéry, qui remporte, lui, son neuvième titre de champion en douze saisons passées en Bavière. Un record absolu de l’autre côté du Rhin, que le Kaiser partageait jusqu’à ce samedi avec quatre anciens du Bayern (Bastian Schweinsteiger, Oliver Kahn, Philipp Lahm et Mehmet Scholl, 8 chacun). Il est désormais seul, tout en haut de ce classement, avec neuf Meisterschale soulevés. Au moment de faire ses adieux au club bavarois, le Français inscrit encore un peu plus son nom dans l’histoire du football allemand.

Ce neuvième titre de champion d’Allemagne est le 23e trophée remporté par Franck Ribéry au Bayern Munich. Il égale un autre record, détenu jusqu’ici par Oliver Kahn, et pourrait même le dépasser en cas de victoire bavaroise en finale de la Coupe d’Allemagne contre Leipzig le 25 mai. En douze saisons en Allemagne, Franck Ribéry a remporté 9 titres de champion, 5 Coupes d’Allemagne, 1 Coupe de la Ligue, 5 Supercoupes d’Allemagne, 1 Ligue des Champions, 1 Supercoupe d’Europe et 1 Coupe du monde des clubs.

Leverkusen qualifié pour la Ligue des champions

Trois ans après, le Bayer Leverkusen est de retour en Ligue des champions. Cinquième avant l’ultime journée de Bundesliga, l’équipe de Peter Bosz a profité de la défaite du Borussia Mönchengladbach face au Borussia Dortmund (0-2) pour arracher le dernier ticket pour la C1. À Berlin, Leverkusen a largement battu le Hertha (5-1) grâce à un triplé de Lucas Alario (38e, 72e, 88e), et des buts de Kai Havertz (28e) et Julian Brandt (54e).

Les deux représentants allemands en Ligue Europa seront le Borussia Mönchengladbach, donc, et Wolfsburg, qui a étrillé Augsbourg (8-1) (pas la peine de lister les buteurs ou on y passerait la nuit) pour passer devant l’Eintracht Francfort, battu par le Bayern Munich (1-5). Les Loups ont notamment pu compter sur un grand Wout Weghorst, auteur d’un triplé.

Les autres matchs

Dans les autres matches, Fribourg a largement dominé Nuremberg (5-1), déjà relégué. Leipzig, assuré d’être troisième, a perdu face au Werder Brême (1-2), comme Düsseldorf face au relégué Hanovre (1-2). Enfin, Schalke 04 et le barragiste Stuttgart ont fait nul (0-0), tandis que Mayence a renversé Hoffenheim (4-2) après avoir été mené 0-2. Le Français Jean-Philippe Mateta a inscrit le dernier but, son 14e de la saison.

Clique pour commenter

Laisser un avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in Bundesliga