Rejoins-nous

Les pépites à suivre

Youcef Atal, l’éclosion du Fennec

En l’espace d’une saison, Youcef Atal a connu une ascension fulgurante. De l’Algérie à Nice en passant par Courtrai, le natif de Tizi Ouzou est aujourd’hui l’un des plus grands espoirs de L1. Retenu en sélection pour disputer la CAN cet été avec son pays, il risque fortement d’être l’une des attractions principales du mercato estival.

Né en Algérie et formé à Paradou, un club d’Alger, Youcef Atal a vu sa carrière s’accélérer à l’été 2017 quand le club de Courtrai, en Belgique, l’a attiré sous la forme de prêt. En Jupiler Pro League, les premiers pas furent plutôt compliqués. Une fracture de la pommette gauche et une opération à un genou l’ont tenu éloigné des terrains pendant une longue période. L’adaptation au football européen et plus particulièrement au football belge a pris du temps aussi. Mais en une poignée d’apparitions, le défenseur a séduit Courtrai… et les scouts de Nice. Sitôt l’option d’achat de 500 000 euros levée par le club belge, les Aiglons se sont mis en tête de recruter ce joueur à fort potentiel. Et ils y sont parvenus l’été dernier, moyennant 3 millions d’euros.

Un défenseur très offensif !

Débarqué en France avec l’étiquette d’inconnu, Youcef Atal a conquis son entraîneur Patrick Vieira, ses coéquipiers et les observateurs de football en peu de temps. Véritable feu follet, il clairement réussi dans une équipe au rendu offensif assez pauvre, à tirer son épingle du jeu.

En effet, le gaucher n’est pas un défenseur adepte du principe de prudence avant tout. En janvier dernier, le quotidien L’Équipe s’intéressait à son jeu et notait qu’il dribblait énormément, autant que les attaquants Hatem Ben Arfa et Neymar (63 dribbles à l’époque). Même au niveau européen, il était dans les six meilleurs dribbleurs, au milieu d’Eden Hazard, Lionel Messi et Allan Saint-Maximin. Sa panoplie de qualités fait de lui l’une des révélations de la saison, mais le mérite de cette réussite revient aussi au staff niçois qui est allé le chercher en Belgique.

Arrière droit de métier, l’international Algérien a rapidement démontré ses atouts : un volume de jeu remarquable, beaucoup de vitesse, des dribbles fous et un apport offensif déterminant, faisant de lui l’un des joueurs les plus dangereux de l’équipe niçoise. Sur la fin de saison, il est même repositionner plus haut sur le terrain. Un choix payant pour Patrick Vieira, puisque le joueur de 23 ans a inscrit un triplé face à Guingamp, le 28 avril dernier.

Tout défenseur qu’il est, Youcef Atal n’en demeure pas moins efficace face au but adverse. Avec ce triplé, il est devenu co-meilleur buteur de Nice avec six réalisations, soit autant que son coéquipier attaquant Allan Saint-Maximin. « Je suis très heureux, c’est mon premier triplé. Chaque fois que tu marques, tu as envie de recommencer », souriait-il après le coup de sifflet final. L’Algérien préfère son poste de latéral droit mais rend service volontiers s’il y a des trous à combler en attaque.

Départ interdit ?

C’est pourtant son match au Parc des Princes qui a marqué les esprits. Depuis, de nombreuses rumeurs circulent sur son compte. C’est pourquoi l’Agence Grinta qui représente ses intérêts a tenu à remettre l’église au centre du village. Ses représentants ont récemment répondu aux questions de Foot Mercato, indiquant que leur priorité allait à l’OGCN : « « Nous attendrons de voir en priorité quel est le projet concret à Nice qui est son club et pour lequel nous avons le plus grand respect. » Une réaction confirmant les dire de la direction de Nice. « Il ne bougera pas l’année prochaine », avait prévenu le nouveau directeur technique de Nice, Gilles Grimandi, début avril.

Atletico Madrid, PSG, Chelsea, Manchester United, Naples, depuis ses récents exploits, son nom circule de plus en plus dans la presse sportive étrangères et l’intérêt des plus grands clubs européen augmente un peu plus chaque jours. Mais la vérité d’un jour n’est pas forcément celle de demain, surtout en football. Sans oublier que Youcef Atal aura aussi la CAN en Égypte avec les Fennecs pour briller. Que ce soit à Nice ou ailleurs, l’international algérien devrait encore faire parler de lui dans les semaines et mois à venir…

Clique pour commenter

Laisser un avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in Les pépites à suivre