Rejoins-nous

CAN

Pour l’histoire

L’Algérie s’est qualifiée ce dimanche soir pour sa troisième finale de la Coupe d’Afrique des Nations où elle retrouvera le Sénégal qui jouera lui la deuxième finale de son histoire. Mahrez a envoyé les siens rejoindre l’équipe de Mané pour une affiche inédite.

Ils attendent ça depuis 29 ans : soulever pour la deuxième fois de leur histoire le trophée de la Coupe d’Afrique des Nations. L’Algérie a arraché sa qualification ce dimanche au Caire, face au Nigéria (2-1) après un scénario incroyable. Globalement plus forts que les Super Eagles, les Fennecs ont cependant eu du mal à se défaire d’une équipe nigérienne bien meilleure en deuxième mi-temps. Avant cela, ce sont les joueurs de Belmadi qui s’étaient créé les meilleurs occasions et avaient même ouvert le score par l’intermédiaire du défenseur William Troost-Ekong qui a poussé dans ses propres filets un centre de Riyad Mahrez (1-0, 40e).

Dominée au retour des vestiaires, l’Algérie a fini par craquer. Suite à une main dans la surface d’Aïssa Mandi et grâce à l’intervention de la VAR, l’arbitre de la rencontre a désigné le point de pénalty, permettant à Odion Ighalo de remettre les deux équipes à égalité (1-1, 73e). Touchés, les Verts n’ont cependant pas laissé les coéquipiers d’Alex Iwobi enfoncer le clou. Mieux, ils ont repris le jeu à leur compte sous l’impulsion d’un Mahrez intenable. Puis les algériens ont jeté leurs dernières forces dans la bataille : Feghouli a frappé juste au-dessus (89e), Bennacer a lui trouvé la barre (90e+3) avant la délivrance. À la dernière seconde du temps réglementaire, Riyad Mahrez s’est chargé d’un coup franc qu’il a magistralement envoyé dans le petit filet nigérien avant de se lancer dans une course folle pour célébrer la qualification en finale avec ses coéquipiers.

Le Sénégal pour une première ?

Dans l’autre demi-finale, c’est le Sénégal qui a pris le meilleur sur la Tunisie (1-0). Dans un match agréable et étonnant, c’est le tunisien Dylan Bronn qui a offert à ses adversaires le droit de disputer la finale de la CAN ce vendredi au Caire, en marquant contre son camp (1-0, 100e). Mais avant ces prolongations, il y a eu des opportunités pour chacune des deux équipes, sauf que ça ne voulait pas rentrer.

Ce sont les Lions de la Teranga qui se sont créés les premières occasion d’abord par Mbaye Niang (5e) avant que Youssouf Sabaly (25e) n’envoie le cuir sur la barre transversale des Aigles de Carthage. Après la pause, le rapport de force s’est inversé. La Tunisie, aidée par l’entrée en jeu de Naïm Sliti, a repris le contrôle du jeu et s’est même procuré un pénalty, mais Sassi a vu sa frappe repoussée par Alfred Gomis, le gardien sénégalais. De leur côté, les hommes de d’Aliou Cissé ont eu eux aussi un pénalty après un beau rush de Sarr mais Henri Saivet a perdu son duel face à Mouez Hassen. Un pénalty partout, 0-0, place aux prolongations dans laquelle les coéquipiers de Koulibaly qui sera suspendu pour la finale, ont enfin trouvé la faille. Le Sénégal jouera sa deuxième finale après celle perdue en 2002. Il attend sa première victoire depuis toujours.

Clique pour commenter

Laisser un avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in CAN