Rejoins-nous

Ligue 1 Conforama

L1 tour des clubs : Montpellier, comme l’an dernier !

Suite à sa saison 2018-2019 plutôt réussie, le Montpellier Hérault Sport Club veut continuer sur la même lancée et pourquoi pas faire mieux en essayant cette fois d’accrocher les places européennes ?

La saison dernière : Porté par un duo d’attaquant Laborde/Delort que peu d’observateurs attendaient à ce niveau et par des joueurs qui se sont révélés (Mollet, Aguilar, Lasne…), Montpellier a longtemps flirté avec le Top 5 avant de terminer finalement à la 6e place. Très solides et difficiles à bouger, les hommes de Michel Der Zakarian ont été l’une des surprises de la saison dernière en Ligue 1. Quatrième meilleure défense de Ligue 1, Montpellier a aussi pu compter sur ses deux piliers derrière : son défenseur central le vétéran Vitorino Hilton (41 ans) et son gardien, le néo-international Benjamin Lecomte.

La saison à venir : La recette sera sans doute la même mais les ingrédients pourraient être différents. Déjà le dernier rempart ne sera pas le même. En effet, Benjamin Lecomte, le gardien du MHSC la saison dernière a fait ses valises pour partir quelques kilomètres plus à l’est, à Monaco. Le reste de l’effectif, lui, restera sensiblement similaire même si l’arrivée de Téji Savanier va apporter un poids offensif plus important. Cependant l’ancien nîmois sera absent du début de la saison. En effet, lors du match de préparation face à Huddersfield, qu’il jouait aux côtés de l’autre recrue Jordan Ferri, lui aussi ancien Nîmois, Savanier a du sortir à la 55e minute et manquera ainsi le premier match le 10 août à la Mosson face à Rennes pour Montpellier. C’est un coup dur pour le club et le joueur (27 ans) acheté pour près de 10 millions d’euros, soit le plus gros transfert de l’histoire du club. Savanier, aura pour rôle de stabiliser le jeu de l’équipe de Der Zakarian.

Le coach : Michel Der Zakarian. Le technicien français a pas mis longtemps à être adopté du côté de l’Hérault. Et ce n’est pas sa saison l’année dernière qui va remettre en cause ses qualités déjà entrevues lorsqu’il était à la tête du FC Nantes. Ses équipes, réputées pour être solides ne sont pas des plus impressionnantes mais sont redoutables. « Je ne sais pas si le club a passé un cap mais on est très heureux d’être ici. C’est une préparation intéressante pour nous. On voulait garder Benjamin Lecomte et on l’a perdu. Si Paul Lasne… C’est difficile de garder un joueur quand il a envie de partir. On verra. Avec Benjamin, on perd un très bon gardien et un très bon mec. Il va falloir bien le remplacer parce qu’il a contribué à notre progression. On a travaillé. J’espère qu’à notre retour nous aurons un nouveau gardien. L’ambition est de faire une bonne saison, de rester dans les dix premiers et, si on peut faire mieux, on fera mieux. Mais il y a des équipes mieux armées que nous financièrement et en termes d’effectif. Mais on va essayer d’enquiquiner beaucoup de monde » a déclaré l’entraîneur du MHSC après les EA Games.

Le joueur clé : Andy Delort. Après sa victoire à la Coupe d’Afrique des nations avec l’Algérie (même s’il n’a pas eu un rôle majeur), l’attaquant qui a réalisé une belle saison l’an passé sera de nouveau le leader de l’attaque montpelliéraine pour la saison à venir. Avec son compère Gaëtan Laborde, ils s’entendent à la perfection sur le front de l’attaque et se muent aussi bien en buteurs qu’en passeurs. Alimentés par les bonnes passes de Mollet ou de Le Tallec, le duo a été très efficace l’an passé. Pour Delort auteur de 14 buts et 7 passes décisives en 36 matchs de Ligue 1 la saison dernière, celle-ci sera réussie si elle est aussi bonne.

Le stade : Stade de la Mosson, 32 900 places.

Pronostic classement : 8e

Clique pour commenter

Laisser un avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in Ligue 1 Conforama