Rejoins-nous

Ligue 1 Conforama

L1 tour des clubs : Toulouse, la remise en question

Après deux saisons très décevantes, le TFC va devoir trouver des solutions pour viser mieux que le simple maintien cette année encore.

La saison dernière : Le Toulouse Football Club a conclu la saison 2018/2019 par une triste 16e place avec 38 points engrangés seulement. Il faut dire que le « jeu à l’espagnol » avec un schéma en 5-3-2 prôné par le coach n’a pas pris. Après une énorme période de disette entre août 2018 et mars 2019 avec aucune victoire à domicile, les Violets ont néanmoins assuré le maintien au terme d’une saison terne. Les promesses du début de saison se sont vite envolé pour une équipe qui a perdu de la saveur au fil de la saison, et dont, finalement, peu de personnes se sont vraiment intéressées.

La saison à venir : Les dirigeants du club n’ont pas encore affichés d’ambitions précises mais nul doute qu’ils souhaiteront regarder vers le milieu de tableau et non plus à l’arrière. En défense, les Violets devront s’appuyer sur Bafodé Diakité et Kelvin Amian Adou, les jeunes issus du centre de formation tandis que dans le secteur offensif, ils pourront s’en remettre à Matthieu Dossevi et à la nouvelle recrue Wesley Saïd. Le défenseur uruguayen Agustin Rogel et l’attaquant grec Efthymios Koulouris ont également fait leur arrivée tandis que les Français William Vainqueur et Jean-Victor Makengo ont été prêtés respectivement par Antalyaspor et l’OGC Nice. Artisan principal du maintien dans l’élite l’an passé, Max-Alain Gradel ne sera peut-être plus toulousain bien longtemps. Le TFC ne serait pas opposé au départ de l’Ivoirien d’ici la fin du mercato estival. Selon les médias saoudiens, le club d’Al-Ettifaq aurait formulé une offre, refusée pour le moment par les dirigeants toulousains et le joueur.

Le coach : Alain Casanova. Entraîneur du TFC de 2008 à 2015 avant une pige au RC Lens, l’ancien gardien de but est revenu en juin 2018 dans le club qui l’avait limogé trois ans auparavant. Critiqué pour ses choix tactiques, Alain Casanova doit composer avec le désamour du public toulousain depuis son départ, une rupture avec les supporters toujours de mise après la saison écoulée. À quelques jours de la reprise, le technicien a par ailleurs assuré que son équipe n’attendait plus de renforts éventuels : « Le mercato est totalement terminé. Le président a fait ce qu’il fallait pour nous donner satisfaction et nous permettre d’avoir une équipe compétitive. Ce qu’on souhaitait, c’était un groupe restreint avec 18 joueurs de champ, 3 gardiens et une dizaine de jeunes très proches du groupe pro. Ça permettra d’avoir une émulation plus importante et c’est bien suffisant. Il y a encore du travail à faire, car des joueurs importants sont partis et d’autres sont arrivés et doivent s’adapter. Comme beaucoup d’équipes, nous ne sommes pas encore à 100%. »

Le joueur-clé : Wesley Saïd. C’est le transfert le plus cher de l’histoire du club. Le TFC a enrôlé l’attaquant de Dijon, 24 ans, pour un montant avoisinant les 8 millions d’euros. Formé à Rennes, Wesley Saïd s’est engagé pour quatre saisons avec le TFC à l’issue de longues négociations entre les deux parties, le joueur n’ayant d’ailleurs pas hésité à sécher l’entraînement pour accélérer le processus. « On enregistre un renfort de qualité, a déclaré Alain Casanova en conférence de presse. Sur le plan offensif, on avait perdu du monde avec Durmaz, Mubele, la blessure de Corentin Jean. Avoir un joueur de plus et de cette qualité, c’est un joli cadeau et je suis le premier à remercier le club et le président. »

Le stade : Stadium Municipal, (33 300 places).

Pronostic classement : 15e.

Clique pour commenter

Laisser un avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in Ligue 1 Conforama