Rejoins-nous

Premier League

[Premier League – 1e journée] Les Manchester en force

La première journée de Premier League s’est plutôt bien passée pour les clubs du Top 6, puisqu’ils se sont tous imposés, avec plus ou moins de facilité. Enfin, tous, non, car Chelsea a pris une claque face à Manchester United. City de son côté, a giflé West Ham et (déjà) pris les commandes.

Le meilleur championnat du monde, comme il est souvent surnommé, a fait son retour. Et si les nostalgiques seront heureux de voir qu’il était et sera diffusé sur les chaînes du groupe Canal cette saison, les amateurs de buts et de beau jeu se seront eux régalés. Et ceux, dès vendredi avec le match de Liverpool. Les Reds, champions d’Europe en titre, sont repartis sur les mêmes bases que l’année dernière : un jeu porté vers l’avant et une attaque de feu. Vendredi, c’est Norwich qui a en fait les frais en se faisant fesser à Anfield. À la mi-temps, les hommes de Jurgen Klopp menaient 4-0 grâce à un csc de Hanley, et des buts de Salah, Van Dijk et Origi. Le but de Pukki peu après l’heure de jeu n’a pas entravé la fête à Liverpool qui fait partie des candidats pour le titre, après se l’être fait souffler par City l’année dernière.

Manchester 9, Londres 0

Et cette année, le double champion en titre voudra ravir un troisième titre de suite. Au vu de sa première rencontre sur le terrain de West Ham à Londres, Manchester City est prêt pour la bataille. Il n’a fallu que 25 minutes à Gabriel Jesus pour couper un centre au premier poteau de Walker et mettre les mancuniens sur de bons rails. Face à de timides Hammers qui n’auront cadré qu’un tir, celui de Haller. Pour le premier match de l’attaquant français en Premier League, City lui aura prouvé qui était le boss en deuxième période et Sterling lui aura montré qu’il est devenu sous Guardiola, une machine à but. Avec un triplé en 40 minutes, l’international anglais a couché à lui tout seul West Ham tandis qu’Agüero s’est offert un but aussi, histoire que tout le monde soit content. City prend ainsi, seul, la première place de la Premier League, devant son voisin United.

Car les Red Devils, opposés à Chelsea, ont été pour le moins impressionnant. Franck Lampard se souviendra de son premier match sur un banc de Premier League. À Old Trafford, l’ancienne légende des Blues a vu ses poulains couler sous le réalisme froid des mancuniens, Rashford et Martial en tête d’affiche. C’est pourtant l’attaquant des Blues Abraham qui a allumé le premier pétard mais sa frappe sèche a fracassé le poteau de De Gea. Quelques minutes plus tard, Rashford ouvrait le score sur un pénalty frappé en lucarne (18e, 1-0). En seconde période, et après que Chelsea ait de nouveau touché du bois, Martial, titulaire en pointe après le départ de Lukaku mettait le deuxième. Deux minutes plus tard (67e, 3-0), Rashford tuait le match en remportant son face à face avec Kepa, suite à une ouverture lumineuse de Pogba, très en vu dans l’entrejeu. Le dernier but de James, son premier avec Manchester aura terminé d’assommer des joueurs de Chelsea incrédules et étourdis, après 4 buts sur la carafe.

Ndombélé première !

Avant ce choc phare, Tottenham s’est fait peur samedi à domicile. Menés 1-0 après 10 minutes, les Spurs avaient beau attaquer, Aston Villa tenait bon. Heureusement pour eux, la recrue la plus chère de l’intersaison est arrivée à la rescousse. Titulaire dans l’entrejeu, Tanguy Ndombélé a égalisé d’une belle frappe à l’entrée de la surface à un quart d’heure de la fin (73e, 1-1). Revigoré, les hommes de Pochettino ont ensuite pris l’avantage grâce à Harry Kane par deux fois (86e, 90e) pour au final l’emporter avec difficulté (3-1). Dans les autres rencontres, Everton a fait match nul sur le terrain de Crystal Palace (0-0) tandis que Bournemouth et Sheffield ont aussi partagé les points (1-1). Brighton a surpris Watford en contre (0-3) alors que Burnley l’a emporté sur le même score à domicile, notamment grâce à un doublé de Barnes.

Pour finir, dimanche Arsenal était aussi de retour aux affaires. Après un mercato très actif (arrivées de Ceballos, Luiz, Pépé… départ de Jenkinson, Iwobi entres autres), les Gunners étaient attendus au tournant sur le terrain de Newcastle. Et malgré une prestation peu convaincante face à l’équipe d’Allan St-Maximin qui a découvert la Premier League, les joueurs d’Unai Emery ont fait l’essentiel : s’imposer. C’est Pierre-Emerick Aubameyang qui a inscrit l’unique but du match peu après l’heure de jeu (58e, 1-0) sur une passe délicieuse de Maitland-Niles. Arsenal a de la marge, puisqu’hier, ni Lacazette, ni Ozil, ni Pépé, ni Ceballos, ni Luis, ni Tierney n’étaient alignés. Mais au rythme de la Premier League, les Gunners vont monter en puissance.

Clique pour commenter

Laisser un avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in Premier League