Rejoins-nous

Made In Ligue 1

Jérôme Roussillon, bien outre-rhin

Il n’est pas le plus connu, mais il est assurément l’un des plus en passe de le devenir. Jérome Roussillon, qui a connu la Ligue 1 avec Montpellier trace sa route en Allemagne où il est une pièce essentielle de Wolfsburg.

Dans l’ombre des latéraux gauches internationaux français, Jérôme Roussillon n’aurait pourtant rien à envier à certains qui ont joué (ou jouent encore) en Équipe de France. Le problème, c’est que le natif de Sarcelles ne fait pas de vague et n’adresse pas beaucoup d’interview. Discret, il ne se fait pas remarquer, ce qui peut lui être préjudiciable pour la sélection nationale. Sur le terrain en revanche, il est irréprochable et Wolfsburg l’a bien compris. Titulaire, il ne laisse pas passer les ailiers droits sur son flanc gauche.

L’Allemagne lui va bien

Après une première année où il a rapidement trouvé ses marques en Bundesliga, l’ancien international U20 va découvrir la Coupe d’Europe avec la Ligue Europa pour la première fois de sa carrière. Son bilan pour un latéral en découverte d’un nouveau championnat est très positif : 28 matches, trois buts et six passes décisives. Avec les blessures et les méformes des titulaires habituels au poste de latéral gauche en équipe de France, Jérome Roussillon pourrait prétendre à une convocation de la part de Didier Deschamps.

Mais avant cela, l’ancien Montpelliérains continue son acclimatation de l’autre côté du Rhin. Dans une interview accordée à Actufoot, il expliquait son choix d’aller jouer en Allemagne : « C’est le football qui me convient le mieux : rigueur à l’entrainement, football total le samedi…. C’est très exigeant au quotidien mais tu n’as qu’une seule envie quand sonne l’heure du match : jouer ! Plus qu’en France. Ce jeu sans cesse porté vers l’avant, c’est magnifique ! Ça attaque tout le temps, c’est pour ça que j’ai choisi l’Allemagne. Lors de notre dernier match (une victoire 8-1 face à Ausburg, le 18 mai dernier), notre adversaire est mené jusqu’à 0-6 et pourtant il n’a jamais fermé le jeu. En France, tu fermes la baraque dès que tu es mené 0-2. Quand tu es en Allemagne, tu n’as plus envie de partir »

De Sochaux à Montpellier

C’est dès sa jeunesse que Jérome Roussillon se fait remarquer et qu’il est formé à l’INF Clairefontaine, où il rentre à 13 ans. Trois ans plus tard, il part finir sa formation à 16 ans à Sochaux, où il fut champion de France des moins de 17 ans en 2010 avec les jeunes du FC Sochaux et finaliste de la Coupe Gambardella en 2010 avec les jeunes du club de Montbéliard. Il débute en Ligue 2 en 2012 et aurait du faire partie du groupe des internationaux U20 qui remporta la Coupe du Monde face à l’Uruguay mais se blesse gravement et ne partira pas en Turquie.

Après encore deux saisons avec Sochaux, il signe en janvier 2015 à Montpellier ou il n’arrivera que le 30 juin, car il choisit de finir la saison dans l’Est de la France. Il est lancé dans le grand bain au début de la saison 2015-2016 où il commence en tant que titulaire contre le PSG, avant de marquer son premier but contre Toulouse lors de la 12e journée. Il arrive comme titulaire à Montpellier et le restera toutes les saisons où il y sera.

Dans le club de l’Hérault, le latéral gauche se révélera comme étant l’un des meilleurs éléments à son poste. Sa solidité défensive couplée à son apport offensif intéressant et à sa technique qui lui permet de sortir le ballon proprement, font partie des raisons qui ont poussé plusieurs clubs européens à se pencher sur le dossier du défenseur gauche. Ce dernier a finalement choisi l’Allemagne et Wolfsburg pour continuer sa progression. Au vu de sa première saison en Bundesliga, il semble pour l’instant, avoir fait le bon choix.

Clique pour commenter

Laisser un avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in Made In Ligue 1