Rejoins-nous

Ligue 1 Conforama

[Ligue 1 – 4e journée] Le champion est de retour

Il n’aura fallu que 4 journées au PSG pour prendre la tête de la Ligue 1. Derrière, Rennes, Nice et Angers comptent le même nombre de points que les parisiens, tandis que l’OM semble définitivement lancé. 

Ils ont beau être amoindris, privés de plusieurs joueurs très importants, notamment en attaque, ils n’en demeurent pas moins supérieurs à la plupart des équipes de Ligue 1. Et les parisiens l’ont prouvé ce vendredi lors de leur victoire à Metz (0-2). Même si le match était poussif et ne restera pas dans les annales, Paris a fait le principal et ce qu’on attendait de lui à savoir, s’imposer en Moselle contre le promu messin, champion de Ligue 2 au passage. Angel Di Maria a été le premier buteur de cette rencontre sur pénalty avant que Choupo-Moting n’inscrive son 3e but en 2 matchs suite à un coup franc et juste avant la pause. Cette victoire permet au PSG de prendre la tête du championnat en attendant le match du Stade Rennais notamment.

L’OL a des turbulences

Samedi, l’OL qui aurait pu rejoindre le PSG en tête après sa défaite à Montpellier dans la semaine a raté l’occasion. Face à Bordeaux, les lyonnais ont pourtant été les premiers à marquer. Titularisé en pointe, Memphis a été mis sur orbite par une superbe passe de Martin Terrier et a parfaitement croisé son tir face à Costil qui était jusque-là impériale dans les cages bordelaises. Oui mais voilà, alors que dans leur stade les lyonnais n’étaient pas brillants, Thiago Mendes a écopé d’un deuxième carton jaune juste après l’heure de jeu et cela a changé la physionomie du match. Réduits à 10, les joueurs de Sylvinho ont perdu le fil de la rencontre et les Girondins ont vite égalisé par l’intermédiaire de Jimmy Briand, l’ancien lyonnais qui a pris le soin de ne pas célébrer son but. Dominés, les coéquipiers d’Andersen qui a été correct, ont fait le dos rond et Lopes a pour la 1000e fois été le sauveur du point d’une équipe de Lyon qui, après un début de saison prolifique, connaît depuis 2 matchs, plus de difficultés.

Samedi soir, Nîmes a gagné son premier match de la saison en signant trois buts magnifiques. Le premier est intervenu après une course de 80 mètres de Ferhat (2e), le deuxième sur une frappe lointaine de Valls (2-0, 33e), et le troisième sur un retourné de l’entrant Denkey (3-0, 90e+3). Dans le même temps, Angers remportait (déjà), sa troisième victoire de la saison contre Dijon (2-0). Les angevins grappillent déjà et sont actuellement 4e de Ligue 1. Enfin, pendant que Toulouse dominait Amiens sans grandes difficultés (2-0), Montpellier s’inclinait contre Nantes (1-0) à la Beaujoire.

Dimanche heureux à Marseille

Pour la première de Renato Sanches avec Lille, le LOSC s’est incliné contre le Stade de Reims (2-0). C’est un penalty transformé par Moussa Doumbia (72e) et un coup franc de Rémi Oudin (90e), qui ont offert la victoire aux rémois, qui évoluaient en supériorité numérique après l’expulsion de Yusuf Yasici (53e). L’Équipe souligne que Reims n’a perdu aucune de ses onze dernières réceptions de Lille en Ligue 1 (8 victoires, 3 nuls). Son dernier revers à domicile face aux Dogues dans l’élite remonte au 20 août 1966 (0-1). De son côté, Monaco a encore fait match nul après avoir pourtant mené au score grâce à sa recrue Slimani. Oui mais voilà, Strasbourg a fait preuve d’hargne et est revenu dans la partie, pour un résultat final de 2-2. Avec 10 buts encaissés en 4 rencontres, l’ASM a la plus mauvaise défense de Ligue 1 et n’a toujours pas gagné cette saison.

Enfin, le duel entre Nice et Rennes a tourné à l’avantage des premiers qui étaient pourtant en déplacement sur le terrain du second. Si les bretons ont ouvert le score, Nice a égalisé par l’intermédiaire de Cyprien et a, surtout, réalisé le coup parfait en l’emportant à la dernière minutes grâce à un but de Coty (92e, 1-2). Le coup parfait, c’est l’OM qui l’a réalisé en l’emportant au Vélodrome (1-0). C’est la recrue Dario Benedetto qui a marqué le seul but du match après une superbe action à trois entre l’international argentin, Bouna Sarr et Morgan Sanson. Le plat du pied de la recrue phare des marseillais a embrasé le stade et transpercé Ruffier. Ce but permet aux phocéens d’enchaîner un second succès consécutif et de se replacer au classement. La saison est définitivement lancée à Marseille, qui a en plus retrouvé Florian Thauvin, entré en jeu hier soir.

Clique pour commenter

Laisser un avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in Ligue 1 Conforama