Rejoins-nous

Premier League

[Premier League – 4e journée] Liverpool et Manchester City au-dessus de la meute

Quatrième victoire consécutive pour les Reds de Liverpool, facile succès de City et magnifique derby entre Arsenal et Tottenham, on fait le point sur ce qu’il ne fallait pas manquer de la 4e journée de Premier League en Angleterre.

La quatrième journée de Premier League de la saison 2019/2020 s’est ouverte samedi 31 août dès 13h30 par un match nul entre Southampton et Manchester United (1-1). Après une défaite à domicile contre Crystal Palace le week-end dernier, les Mancuniens devaient se racheter à l’extérieur. Et suite à l’ouverture du score de la révélation Daniel James d’un but en pleine lucarne (10e), le troisième but en quatre matchs de la jeune recrue galloise, on pensait le plus dur fait. C’était sans compter sur l’égalisation de Vestergaard (58e) de la tête à la suite d’un corner. Les Red Devils restent à un match seulement gagné sur les 9 dernières rencontres de PL.

Un peu plus tard dans l’après-midi, Manchester City confortait sa place de dauphin au classement grâce à sa large victoire contre Brighton, 4 buts à 0, après un doublé d’Agüero notamment, ses 98e et 99e buts à l’Etihad Stadium. Bernardo Silva, à peine entré en jeu, s’est lui aussi mis en évidence en scorant, sur une passé décisive de l’Argentin, incontestable homme du match. Seule ombre au tableau, les champions d’Angleterre ont perdu le Français Aymeric Laporte, blessé au genou droit et sorti sur civière en première période. Appelé en équipe de France, le défenseur central a dû déclaré forfait pour son premier rassemblement. Il est remplacé par Samuel Umtiti.

Dans le même temps, Leicester s’imposait à domicile contre Bournemouth 3 buts à 1 grâce à un doublé de Vardy (12e, 73e), dont un but ex-ceptio-nnel et un but de Tielemans (41e), alors que Crystal Palace battait Aston Villa (1-0) suite à une réalisation de Jordan Ayew, qui confirme après son but marqué à Old Trafford.

Chelsea malchanceux

Alors qu’ils menaient 2 buts à 0 à la mi-temps, les Blues de Chelsea ont concédé le match nul chez eux contre Sheffield United (2-2). Après un doublé du jeune Tammy Abraham (19e, 43e), préféré au Français Olivier Giroud à la pointe de l’attaque, Robinson a redonné de l’espoir aux promus au retour des vestiaires (46e). Et c’est Kurt Zouma qui a crucifié les siens, en déviant un centre dans son but pour l’égalisation des visiteurs à la 89e minute. Un but contre son camp qui lui a valu des insultes à caractère raciste sur les réseaux sociaux.

Le Français Sebastien Haller marquait le premier but (24e) de la victoire de West Ham contre Norwich (2-0) une semaine après son doublé contre Watford. Yarmolenko a scellé la victoire des locaux à la 56e minute. De leur côté, Newcastle et Watford se quittaient sur un match nul 1-1.

Quatrième victoire pour Liverpool

En fin d’après-midi, Liverpool est allé battre Burnley (0-3) pour conserver la tête du championnat et enregistrer une quatrième victoire en autant de matchs de Premier League cette saison, sa 13e consécutive en championnat. C’est un nouveau record pour les Reds, qui comptent désormais 12 points et deux points d’avance sur City. Tout a commencé par un but contre son camp de Wood à la 33e minute, sur un centre contré de Alenxander-Arnorld avant que Mané (37e) et Firmino (80e) n’enfoncent le clou. Le Brésilien en a profité pour devenir le premier joueur de son pays à marquer 50 buts en Premier League.

Dimanche, il restait deux rencontres à disputer. Everton a disposé de Wolverhampton 3 buts à 2 au terme d’un match enlevé et prolifique. Richarlison a inscrit un doublé pour permettre aux locaux de repasser devant en fin de match (80e) après avoir ouvert le score dès la 5e minute. Enfin, Arsenal a conclu cette quatrième journée en accueillant Tottenham pour un derby londonien électrique qui s’est soldé par un match nul 2 buts partout. Eriksen (10e) en opportuniste après une erreur de Leno et Kane sur penalty (40e) après une faute stupide de Xhaka ont permis aux Spurs de mener à la mi-temps face à des Gunners impuissants et déséquilibrés.

Oui mais voilà, à domicile Arsenal à une capacité de réaction qu’il lui manque à l’extérieur. Et juste avant la pause, Alexandre Lacazette faisait exploser l’Emirates en ramenant son équipe à 2-1, suite à une action de classe ou il ajusta Lloris d’un tir en force à bout portant (45e+2, 1-2). Remontés comme des pendules, les joueurs d’Unai Emery ont outrageusement dominé la deuxième période même si Harry Kane a envoyé une frappe de mule sur le poteau de Leno, resté sans réaction sur le coup. Et à 20 minutes de la fin, Guendouzi (excellent par ailleurs hier) a servi Aubameyang d’une sublime passe, avant que le gabonais ne dévie le cuir du bout du crampon pour ramener les Gunners à 2-2. Malgré quelques autres chaudes situations, les deux équipes se quittèrent sur un magnifique nul, sûrement plus frustrant pour Arsenal que pour Tottenham.

Clique pour commenter

Laisser un avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in Premier League