Rejoins-nous

Ligue 1 Conforama

[Ligue 1 – 6e journée] Chapeau les artistes

Le PSG s’est détaché au classement, à la faveur de sa courte victoire sur le terrain de l’OL (0-1). Derrière, Angers a enfoncé St-Etienne tandis que Rennes et Nantes ont été ralentis. 

Encore une fois il a été l’artiste. Le joueur qui fait la différence, celui qui fait se lever les foules et haïr les supporters des équipes contre qui il joue. Neymar a, pour la deuxième fois consécutive, offert la victoire au PSG, dans les dernières minutes du match, sur une action dont lui seul à le secret. Face à l’Olympique Lyonnais dominé mais solide défensivement tout au long de la partie, dans un Groupama Stadium hostile et sous une pluie battante,  le brésilien a fait gagner le match à son équipe.

Servi dans la surface et dos au but, malgré 3 lyonnais autour de lui dont Tété au marquage, le Ney s’est extirpé et a envoyé sa frappe, en glissant et en pivot, dans le petit filet d’Anthony Lopes, parfait jusqu’alors. Cette défaite (0-1), laisse les lyonnais à déjà 7 points du PSG après seulement 6 journées. La rencontre a finalement été pauvre en occasion franche, même si les parisiens ont largement dominé, notamment en première mi-temps. Côté lyonnais, il y a peu de satisfaction offensive, car les joueurs de Sylvinho n’ont même pas réussi à cadrer une fois. Défensivement en revanche et malgré ce but, Marcelo et Andersen ont été solides. L’OL a peut-être trouvé son système en 3-5-2, même s’il faudra avoir une animation plus élaborée.

Ninga est sorti de sa boîte

L’autre grand homme, l’autre artiste de ce dimanche en Ligue 1, c’est Casimir Ninga. Arrivé cet été à Angers contre 3 M€, l’ancien Caennais, qui sortait d’une saison mitigée en Normandie (6 buts en L1), a profité de la fatigue et des espaces laissés par les Verts pour signer un tonitruant triplé en douze minutes (78e, 84e, 89e). Avant son entrée en jeu, les deux équipes étaient à égalité (1-1) suite à des réalisations de Nordin et Capelle. Cette défaite pour les Verts risque de faire mal : avec ce 6e match sans victoire, l’entraîneur Ghislain Printant est plus que jamais sur la sellette. À contrario, ça plane à Angers, deuxième de Ligue 1, devant Nice et Rennes.

Justement, les rennais affrontaient Lille ce dimanche. Et entre les deux formations qui ont joué l’Europe cette semaine, il n’y a pas eu de vainqueur (1-1), Hunou répondant à l’ouverture du score d’Ikoné à 20 minutes du terme. Lille est 6e. Samedi soir, lors du multiplex, Monaco ne l’a toujours pas emporté. Face à Reims, les joueurs de Jardim ont au moins eu le mérite de ne pas perdre (0-0) et peuvent remercier Benjamin Lecomte. Bordeaux a lui aussi fait match nul face à Brest (2-2) alors qu’Amiens a glané un précieux succès à Metz (1-2). Enfin, Nice a battu la lanterne rouge Dijon, avec encore un but pour Atal. Après un beau raid, l’Algérien à envoyé une belle frappe du pointu et au premier battu, qui a surpris et transpercé l’arrière garde dijonnaise, pas exempt de tous reproches sur l’action.

Marseille ralenti

Peu avant ces matchs, Marseille cherchait à enchaîner sa belle victoire de la semaine passée à Monaco (3-4). À domicile contre Montpellier, les marseillais ont commencé à l’envers. Enfin surtout Bouna Sarr qui s’est trompé de but et a marqué contre son camp (17e, 0-1). Malgré quelques belles phases de jeu, l’OM ne reviendra pas en première mi-temps. Heureusement, Valère Germain qui confirme sa bonne forme, a égalisé en deuxième période pour permettre aux marseillais d’arracher un point. Enfin, vendredi Strasbourg l’a emporté face à Nantes. Pourtant en forme et en tête d’un but à la mi-temps, les canaris ont chuté contre des strasbourgeois emballants et entreprenants en seconde période et vainqueurs 2-1.

Clique pour commenter

Laisser un avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in Ligue 1 Conforama