Rejoins-nous

Ligue 1 Conforama

[Ligue 1 – 7e journée] C’est la crise

De St-Étienne en passant par Lyon, les mauvais résultats s’enchainent et le climat se tend. À Paris, la défaite surprise face à Reims confirme les difficultés qu’on les parisiens à manoeuvrer les blocs bas. Enfin, Monaco s’est donné de l’air.

Les Stéphanois ont connu des débuts de saison moins agités. Après un superbe parcours sur la deuxième partie du championnat l’année dernière, la première partie de celle-ci est pour ratée. Les Verts qui ont réussi à accrocher l’Europa League vivent un début d’exercice galère, et une semaine piteuse : défaite face à la Gantoise (3-2), claque reçu à Angers (4-1) et, ce mercredi, le match du rebond ne s’est pas passé comme prévu. Face à Metz le champion de Ligue 2, les coéquipiers de Cabaye ont coulé (0-1). Saint-Étienne a concédé son quatrième revers en cinq matches de Ligue 1. Incapables de bien construire, et très médiocre, les Stéphanois ont offert à Metz son premier succès à Geoffroy-Guichard depuis 1995. Dix-neuvièmes, les joueurs de Ghislain Printant vont devoir remonter la pente. L’entraîneur lui, ne devrait pas faire long feu.

Pas mieux à Lyon

Le seul réconfort que pourront trouver les supporters des Verts dans cette situation très difficile est que, chez le rival lyonnais, les choses ne vont pas si bien non plus. Face à Brest, l’OL a mené deux fois au score. Mais au final, il a concédé un score de parité (2-2) qui n’arrange pas ses affaires. Après la défaite face à Paris dans une rencontre où il s’est fait largement dominé, le club entraîné par Sylvinho dont les choix commencent à être remis en question, Lyon a enchaîné un cinquième match sans succès en L1. Pire, la défense a inquiété, Denayer étant à côté de ses pompes. Les coéquipiers de Memphis remplaçant sur cette rencontre et de Cornet buteur, sont 10e juste devant Brest.

Mardi, l’OM a enchaîné un deuxième match nul consécutif après sa belle série de 3 succès. Contre Dijon (0-0) les olympiens n’ont jamais semblé dans le bon tempo. À l’inverse de Monaco qui s’est enfin lancé contre Nice. Dans ce derby de la côte d’Azur les hommes de Jardim ont, une fois n’est pas coutume, fait preuve de mental. Après avoir ouvert le score par Golovin d’une frappe terrible, les monégasques qui se sont fait rejoindre au score au retour des vestiaires ne se sont pas laissés abattre. Golovin encore lui, a profité de l’excellent travail de Slimani pour piquer son ballon au-dessus de Benitez (74e, 2-1), avant d’offrir la balle du 3e but à Ben Yedder (80e, 3-1). Deux buts une passe pour le russe, un but pour l’international français qui faisait son retour après sa blessure contre Marseille et Monaco respire mieux.

Paris, les pieds dans le tapis

Dans les autres rencontres, Nantes a remporté un joli succès contre Rennes (1-0). Pas vraiment impressionnants dans le jeu, les joueurs de Christian Gourcuff qui retrouvait un temps l’un des clubs qu’il a entraîné, ont su se montré efficace, Touré inscrivant le pénalty décisif à un quart d’heure du terme. Les Canaris sont quatrième juste derrière Lille qui n’a pas eu trop de difficultés à se défaire de Strasbourg (2-0) avec un but d’Osimhen en contre (son 6e de la saison) et un autre de Loïc Rémy sur une passe du nigérian. À la deuxième place, on retrouve Angers qui confirme son excellent début de saison. Sur le terrain de Toulouse qui ne produit plus grand chose au niveau football, les angevins sont allés gagner (2-0) et comptent le même nombre de points que le PSG (15).

Dans les autres matchs, Montpellier a battu Nîmes (1-0) et Bordeaux a confirmé son redressement sur le terrain d’Amiens (1-3). Enfin le PSG recevait Reims au Parc pour clore cette journée en semaine. Poussifs, les parisiens se sont fait surprendre par un Reims tranchant et solide. Contre la meilleure défense du championnat (deux buts encaissés depuis le début de la saison), les coéquipiers d’un Neymar éteint et d’un Choupo-Moting sortit sur blessure avant la pause n’ont jamais trouvé la lumière. Pire, sur une tête puissante Kamara, ils se sont fait mener au score (29e, 0-1). Incapables de se créer de franches occasions à l’exception de Di Maria qui est entré en jeu, le PSG s’est finalement incliné 2-0 à la suite d’un but acrobatique de Dia dans les arrêts de jeu, façon Neymar contre Strasbourg. Cette défaite empêche les parisiens de prendre de l’avance au classement, mais les laissent néanmoins en tête d’un Ligue 1 qui se resserre.

Clique pour commenter

Laisser un avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in Ligue 1 Conforama