Rejoins-nous

Premier League

[Premier League – 7e journée] Liverpool impressionne, Manchester United patauge

Liverpool s’est difficilement imposé face au promu Sheffield United (0-1) et a continué son sans-faute en Championnat. Derrière City a assuré à Everton. Enfin, Manchester United s’enlise dans l’anonymat. 

L’objectif était clair pour Liverpool : obtenir une septième victoire en autant de rencontres. En déplacement chez le promu Sheffield United, Jürgen Klopp avait choisi d’aligner son traditionnel 4-3-3. Le trio d’attaque Mané-Firmino-Salah, titularisé, a pourtant peiné à combiner face à une équipe bien en place.

Peu inspirés, les Reds ne sont pas parvenus à inquiéter réellement les Blades. Sadio Mané aurait pu ouvrir le score par deux fois, mais il a fait preuve de maladresse. D’abord, sur un superbe service de Virgil van Dijk (34e), il a totalement manqué sa reprise de volée. Puis, juste avant la pause, lorsqu’il a bénéficié d’un très bon service de Roberto Firmino, le Sénégalais a frappé sur le poteau (43e).

La deuxième période a repris sur les mêmes bases : des Reds stériles face à un promu qui a commencé à croire en ses chances. Mais la malédiction des gardiens britanniques a frappé le jeune Dean Henderson, qui, sur une frappe anodine de Georginio Wijnaldum, s’est totalement troué (70e). Cruel pour l’espoir anglais, qui réalisait une bonne prestation jusqu’ici. Une réussite totale pour les Reds, c’était leur premier tir cadré dans cette rencontre. Il n’en fallait pas plus aux joueurs de Jürgen Klopp, qui se sont contentés de ce court succès.

Manchester City tient la cadence

Manchester City devait répondre à Liverpool, victorieux de Sheffield (1-0) plus tôt dans la journée, qui lui impose une cadence infernale. Le champion d’Angleterre se déplaçait à Everton avec une pression supplémentaire. Pep Guardiola avait décidé de laisser Sergio Agüero, David Silva et Bernardo Silva sur le banc. Les Toffees, qui restaient sur deux défaites consécutives, ont offert une sérieuse opposition et ont longtemps fait douter les Citizens. Les joueurs de Pep Guardiola ont rapidement ouvert le score par l’intermédiaire de Gabriel Jesus sur une merveille de passe de Kevin De Bruyne en une touche de balle (0-1, 24e). Le Brésilien, qui n’a pas beaucoup de temps jeu, la faute à un Sergio Aguero indispensable, a encore montré à son entraîneur qu’il était une option crédible. Après l’ouverture du score, Everton a commencé à offrir du répondant et a rapidement égalisé. D’un subtil lob, Seamus Coleman a trouvé Dominic Calvert-Lewin de la tête (1-1, 33e).

En deuxième période, les Citizens ont pris le pas sur des Toffees empruntés physiquement. Après deux énormes ratés de Raheem Sterling, peu en vue, Riyad Mahrez a libéré les siens. Aux vingt-cinq mètres, le champion d’Afrique a ouvert son pied côté gardien (1-2, 71e). Émoussés physiquement, les Toffees ont craqué en fin de rencontre. Raheem Sterling a finalement inscrit un but d’une volée du pied gauche, qui a heurté le dessous de la barre avant de franchir la ligne. Manchester City a souffert mais reste à cinq longueurs de Liverpool.

Chelsea et Tottenham s’imposent

Chelsea a repris sa marche en avant contre Brighton (2-0), qui n’a plus gagné en Championnat depuis la première journée (0-3, face à Watford). La différence a été faite en seconde période. Jorginho a ouvert le score sur un penalty que Mason Mount a obtenu après une faute d’Adam Webster (50e). La défense de Brighton malheureuse, a encaissé un deuxième but. Le tir de Willian, dévié par Dan Burn, a trompé Mathew Ryan (76e). N’Golo Kanté, souffrant de l’ischio-jambier et Kurt Zouma, malade, étaient absents. Un succès important pour Chelsea qui raccroche le wagon de tête avec 11 points.

Les Français de Tottenham se sont illustrés ce samedi après-midi face à Southampton (2-1). C’est d’abord Tanguy Ndombele, bien servi par Heung-min Son, qui a inscrit une frappe du gauche (24e). Un autre français s’est illustré, le capitaine Hugo Lloris, qui a commis une bévue similaire à celle qu’il avait commise en finale de la Coupe du monde contre la Croatie. Le gardien de l’équipe de France a tenté de dribbler Danny Ings mais s’est emmêlé les pinceaux et a concédé l’égalisation des siens (39e). Une erreur sans conséquence puisque Harry Kane a redonné l’avantage à Tottenham d’une belle frappe du droit (43e). Les joueurs de Mauricio Pochettino ont néanmoins évolué à dix pendant près de soixante-dix minutes. Serge Aurier a été expulsé en quatre minutes après avoir concédé deux cartons jaunes (27e, 31e).

Leicester toujours plus surprenant ! 

Leicester a confirmé son bon début de saison en réduisant Newcastle en miettes (5-0), ce dimanche au King Power Stadium, s’offrant un quatrième succès en sept journées. Jamie Vardy (auteur d’un doublé) et ses coéquipiers restent du coup sur le podium de Premier League, à deux points de Manchester City et à sept de Liverpool. Même sans leur milieu créatif James Maddison, blessé, les Foxes se sont vite montrés plus dangereux et inspirés.

MU n’y arrive pas

Ce lundi soir, en clôture de la 7ème journée de Premier League, Manchester United n’a pas réussi à battre Arsenal (1-1) à Old Trafford. Pourtant les joueurs d’ « OGS » ont ouvert le score juste avant la mi-temps, grâce à une frappe en pleine lucarne de Mc Tominay (44e, 1-0). Mais dès le retour des vestiaires, Manchester a subit et logiquement, Arsenal a égalisé par l’intermédiaire d’Aubameyang, auteur de son 7e but en championnat cette saison. Dans un match qui n’aura pas déchaîné les passions mais qui aura été plus intéressant en 2e mi-temps, les deux équipes se sont quittées sur un nul finalement assez logique. Les Red Devils restent englués dans le ventre mou du Championnat (10e), à trois points des Gunners.

Clique pour commenter

Laisser un avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in Premier League