Rejoins-nous

Ligue 1 Conforama

[Ligue 1 – 9e journée] L’heure du renouveau

Alors que Lyon touche le fond en Ligue 1, St-Etienne, vainqueur du derby voit l’arrivée de son nouvel entraîneur et ce résultat comme une bénédiction. Sinon, le PSG a été facile face à son dauphin et Nantes ne s’arrête plus ! 

C’était long et difficile à regarder. Le derby entre St-Etienne et Lyon joué ce dimanche soir sur la pelouse des Stéphanois a été une purge, comme on dit dans le milieu. Très pauvre techniquement, cette rencontre où les deux équipes avaient pourtant l’obligation de l’emporter a finalement tourné à la faveur des Verts. À la 90e minute, alors que le score était toujours de 0-0, Boudebouz a gardé le ballon sur le coté gauche et a adressé un centre parfait pour Beric qui a croisé sa tête et ouvert le score (90e, 1-0). Claude Puel tout juste intronisé et qui vivait son premier match dans le chaudron a pu exulter. Grâce à ce succès, les Verts sortent de la zone rouge alors que l’OL y glisse petit à petit. Lyon n’a pris que 9 points en 9 matchs de Ligue 1, un parcours de relégable !!  Surtout, les joueurs de Sylvinho, plus fragilisé que jamais, n’ont rien proposé.

Avant cette défaite lyonnaise, Rennes s’était incliné sur le même score dimanche en début d’après-midi. Dans son Roazhon Park, les joueurs de Julien Stéphan ne sont pas remis de l’ouverture du score de ceux de Reims et de Boulaye Dia (49e, 0-1). Le début de saison de Rennais est en trompe l’oeil avec leur forme actuel, puisqu’ils n’ont pris que 3 points sur les 5 derniers matchs. Entre ces deux matchs, Lille a concédé le nul à domicile contre Nîmes (2-2), mais Victor Osimhen a encore marqué. C’est d’ailleurs lui qui a arraché l’égalisation à dix minutes de la fin alors que les Nîmois, intéressants par séquences, menaient 2-1.

Bordeaux grimpe, Paris s’échappe

Samedi soir, pour continuer dans l’ordre déchronologique des choses, il y avait d’abord le derby de la Garonne entre Toulouse et Bordeaux. Et il ne fallait pas arriver en retard au Stadium, car sur la première action Nicolas De Préville a donné l’avantage aux visiteur bordelais. Ces derniers ont rapidement doublé la marque et ont même mené 3-0 après le but de leur coréen Hwang. Au final, Toulouse, qui a réduit l’écart, aura pris l’eau de toutes parts et est 18e. Dans les autres matchs Brest a enfoncé Metz avec sa victoire 2-0 alors que Dijon confirme son renouveau avec une victoire 1-0 contre Strasbourg.

Après une série plus digne de son statut, Monaco a chuté sur le terrain de Montpellier (3-1). Mollet, Mendes et Delort se sont amusés face à une défense monégasque absente. Côté attaque, Ben Yedder a encore marqué. Enfin, samedi soir, Nantes a pris la deuxième place du classement… à la nantaise. Contre Nice, les canaris ont tenus et attendus la fin de match pour piquer grâce à un but de Simon à cinq minutes de la fin.

Avant cela, à 17 heures, c’était pourtant Angers qui tenait la deuxième place. Oui mais voilà, les angevins sont partis au Parc des Princes et en ont pris quatre. Pourtant réputée solide, l’une des meilleurs défense de Ligue 1 a volé en éclat face à l’attaque parisienne et à Sarabia, auteur de l’ouverture du score et Icardi, auteur de son premier but au Parc en Ligue 1. Idrissa Gueye s’est même joint à la fête à l’heure de jeu (59e, 3-0), alors que Neymar, qui jusque-là distribuait les bons ballons, a lui aussi tenu à faire partie des buteurs. À la fin du match, le brésilien a ajouté le 4e et dernier but d’une bonne après-midi où un PSG sérieux a largement surclassé son dauphin surprise pour le laisser à quatre points et en garder deux d’avance sur Nantes.

Marseille touché

Et avant cette journée, il y avait le match d’ouverture entre Amiens et Marseille. Comme l’année dernière, il y a eu 3-1. Sauf que cette année, le score fut en faveur des amiénois, bien plus présents et volontaires dans le jeu. Si Benedetto a retrouvé le chemin des filets, il a souvent semblé isolé à la pointe de l’attaque et avec cette défaite, les marseillais manquent l’opportunité de rester dans les premières places. Surtout, ils posent question sur leur forme actuelle puisque dans les matchs de l’OM on voit toujours du bon, mais aussi beaucoup de moins bon.

Clique pour commenter

Laisser un avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in Ligue 1 Conforama