Rejoins-nous

Premier League

[Premier League – 9ème journée] Premier accroc pour Liverpool

Dans un derby d’Angleterre globalement décevant, Liverpool a conservé son invincibilité à Old Trafford en arrachant le nul à cinq minutes de la fin grâce à Lallana (1-1). City a gagné et en a profité pour se rapprocher. 

Dans un derby d’Angleterre globalement décevant, Liverpool est allé arracher un point à Old Trafford (1-1). Le leader de Premier League a eu chaud pour préserver son invincibilité grâce à ce premier nul de la saison en Championnat après huit victoires initiales. Ce point est tombé du ciel à cinq minutes de la fin du temps réglementaire avec l’égalisation de Lallana, qui reprend un centre au deuxième poteau après une légère déviation de Firmino (85e). Lallana était entré à la 71e minute à la place de Henderson. Un joli coup de coaching de Klopp.

Dominateur en première mi-temps, Manchester United avait ouvert la marque après la demi-heure de jeu grâce à Rashford, qui a conclu une contre-attaque de James d’un plat du pied droit dans la surface (36e). MU avait eu auparavant deux occasions avec une frappe de McTominay (25e) et un centre vicieux de Wan-Bissaka bien sorti par Van Dijk (28e). Juste avant l’ouverture du score par MU, Firmino avait gâché la meilleure occasion des Reds d’une reprise mal appuyée au point de penalty (34e). Liverpool s’en sort plutôt bien après un match poussif.

Le VAR a encore été sujet à interprétation dans ce derby d’Angleterre, à deux reprises, et notamment sur l’ouverture du score de Manchester United. Au départ de l’action mancunienne, Lindelöf a secoué Origi pour récupérer le ballon. M. Atkinson a laissé jouer la contre-attaque de MU qui est donc allée au bout avec le but de Rashford (36e). Malgré les contestations des Reds et la véhémence de Jürgen Klopp sur la touche, l’arbitre anglais a estimé qu’il n’y avait pas faute…

Juste avant la mi-temps, la vidéo est de nouveau entrée en action pour refuser justement un but à Mané. L’attaquant sénégalais des Reds, encore à la lutte avec Lindelöf, s’était bien aidé de la main pour ralentir le ballon (43e). La première action favorable à Manchester United était plus litigieuse.

Manchester City en profite

Manchester City repart de l’avant. Treize jours après sa surprenante défaite à domicile face à Wolverhampton (0-2), le champion d’Angleterre s’est repris avec une prestation autoritaire sur le terrain de Crystal Palace. Sans défenseur central de métier au coup d’envoi (la charnière était composée de Fernandinho et de Rodri), les Citizens ont eu la maîtrise du ballon, des espaces et n’ont quasiment jamais été inquiétés. S’ils ne se sont pas montrés dangereux offensivement, les Eagles de Roy Hodgson, seul entraîneur anglais à avoir gagné contre une équipe de Pep Guardiola, ont réussi à résister pendant près d’une mi-temps, limitant les Citizens à des frappes lointaines. Mais City a profité du premier moment d’inattention adverse pour piquer : esseulé dans la surface, Gabriel Jesus a marqué de la tête sur un bon centre de Bernardo Silva (39e).

Tout est alors allé très vite. Deux minutes plus tard, alors que Palace s’était découvert, David Silva a repris de volée un magnifique ballon piqué de Raheem Sterling (41e) pour assommer les Londoniens. La suite du match a été une succession de phases de possession et d’occasions que n’ont pas réussi à conclure Sterling (52e), Jesus (69e), Bernardo (73e) et De Bruyne (81e). De l’autre côté, Christian Benteke a frappé la barre (76e) et Ederson a empêché Wilfried Zaha de réduire l’écart en toute fin de match (89e). City revient donc à six points du leader Liverpool.

Tottenham n’y arrive pas, Chelsea enchaîne !

Tottenham a évité le pire. Après l’humiliation (2-7) subie à domicile face au Bayern Munich en Ligue des champions et la lourde défaite d’il y a deux semaines à Brighton (0-3), les Spurs ont arraché un match nul (1-1) contre Watford ce samedi. Un résultat loin d’être encourageant face à un adversaire qui n’a toujours pas gagné en Premier League cette saison. Le Français Abdoulaye Doucouré a ouvert le score au terme d’un bon mouvement collectif (6e). Les Londoniens sont passés tout près de l’égalisation quand Son Heung-min a touché la transversale (49e) avant d’être sauvés par Ben Foster. Le gardien de 36 ans a commis une grosse erreur et permis à Dele Alli d’égaliser (36e). Les Spurs comptent déjà 13 points de retard sur le leader, Liverpool, qui a joué un match de moins. L’avenir de leur entraîneur Mauricio Pochettino reste incertain avec ce résultat.

Les choses vont beaucoup mieux pour Chelsea. Vainqueurs (1-0) de Newcastle, les Blues enchaînent une cinquième victoire consécutive (toutes compétitions confondues) et montent provisoirement sur le podium. Les joueurs de Frank Lampard ont longtemps peiné à ouvrir le score, à l’image des jeunes Mason Mount (19e) et Tammy Abraham (56e, 66e). Marco Alonso a finalement concrétisé la domination des Blues (73e).

Les autres rencontres

Dans les autres matches de la journée, Leicester a battu Burnley (2-1) grâce à des buts de Jamie Vardy (45e) et Youri Tielemans (74e). Les Foxes sont à égalité de points avec Chelsea avec 17 unités. AstonVilla a battu Brighton sur le même score (2-1) et aucun but n’a été marqué entre Bournemouth et Norwich (0-0). Wolverhampton et Southampton se sont également quittés sur un nul (1-1).

Clique pour commenter

Laisser un avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in Premier League