Rejoins-nous

Europe

Bilan mitigé

Une victoire, un nul, une défaite, autant dire que le bilan des clubs français pour la 3e journée de la phase de groupe de la Ligue des Champions fut équilibrée. Mais à part le PSG qui domine les débats, Lille et Lyon vont devoir cravacher. 

Il a sauvé Lyon tant de fois, qu’on peut bien lui pardonner. On jouait la 86e minute et le score était de 1-1 entre le Benfica Lisbonne et l’Olympique Lyonnais. Anthony Lopes se saisit du ballon dans le coin gauche de sa surface, loin de ses buts et tente une relance à la main dans l’axe. Oui mais voilà, le gardien portugais n’avait pas vu que Pizzi trainait dans les parages et le milieu du Benfica a anticipé la relance du capitaine lyonnais pour envoyé le ballon au fond des cages désertées d’une belle reprise des 30 mètres (2-1, 86e). Avant cette erreur qui a mené à la défaite des lyonnais à l’Estadio de la Luz, l’équipe de Rudi Garcia avait manqué sa première période. Menés logiquement, les coéquipiers de Tousart qui a encore eu du mal ont néanmoins eu le mérite de revenir dans le match grâce à Memphis auteur du but égalisateur. Avant donc, que le dernier rempart ne fasse écrouler le château. Dans l’autre match du groupe, le RB Leipzig a disposé du Zénith St-Petersbourg (2-1).

À Lille, on a un peu vu le scénario inverse. Les joueurs du LOSC ont d’abord rivalisé avec Valence dans une première mi-temps assez équilibrée mais globalement dominée par Lille. Yacizi a d’ailleurs touché la barre à cinq minutes du repos. Après, Valence s’est remis dedans et suite à un jeu direct bien ficelé par Gameiro, Cherichev a ouvert le score d’une frappe croisée (63e, 1-0). Les changements de Christophe Galtier ont alors eu le mérite d’apporter du sang neuf et de revigorer les lillois. Ikoné, tout juste entré en jeu n’a pas tardé à se distinguer. Et le néo-international français, bien en jambes hier soir a attendu la toute fin de la rencontre pour égaliser après un joli dribble et une frappe puissante sous la barre (94e, 1-1). Le stade Mauroy ne pouvait qu’exulter, félicitant ses joueurs auteurs d’un match cohérent. Lille grappille ainsi son premier point, mais reste loin de Chelsea, vainqueur sur le terrain de l’Ajax Amsterdam (1-0) grâce à Batshuayi buteur à la 86e minute.

La foudre a frappé

Avant ces matchs du mercredi le PSG était en déplacement à Bruges mardi soir. Et le moins que l’on puisse dire c’est que sur le terrain des Belges, les parisiens n’ont pas fait dans la dentelle au niveau du score. Vainqueurs 5-0, les joueurs de Thomas Tuchel se placent largement en tête de leur groupe et pourraient être qualifiés en huitièmes dès la prochaine rencontre. Face au leader de la Jupiter League, Paris a certes marqué très vite par Icardi, mais ce n’est pas pour autant qu’il s’est mis à l’abris. Les Belges ont en effet été les auteurs de belles séquences même s’ils ont eu du mal à se créer de franches occasions. Toujours à la merci d’une égalisation, l’entraîneur du club parisien a alors fait rentrer Kylian Mbappé qui a changé le match.

L’attaquant français qui n’a pas encore 21 ans a d’abord marqué de la tête à l’heure de jeu avant de servir Icardi pour le 3-0. Ensuite, l’ancien avant-centre de Monaco a profité de deux services divins de Di Maria pour s’offrir son premier triplé en Ligue des Champions et porter le score à 5-0. Impuissants face à la vitesse et au réalisme du plus jeune joueur à atteindre la barre des 15 buts en Ligue des Champions, les défenseurs belges ne pouvaient que constater les dégâts. L’autre match du groupe entre Galatasaray et le Real Madrid a vu les espagnols l’emporter (1-0) grâce à un but de Toni Kroos.

Les autres matchs de cette journée de Ligue des Champions ont vu le Barça l’emporter difficilement face au Slavia Prague (1-2) alors que Liverpool a eu plus de facilités face à Genk (1-4). De leurs côté, City (5-1) et Tottenham (5-0) se sont régalés alors que la Juventus s’en est remise à un doublé de Paulo Dybala à moins d’un quart d’heure de la fin pour remporter une courte mais précieuse victoire face au CSKA Moscou (2-1). Toujours en Italie, l’Inter Milan a fait vibrer San Siro avec son succès face à Dortmund (2-0) alors que dans le même temps Naples l’emportait face au RB Salzbourg (2-3) dans un match très plaisant.

Clique pour commenter

Laisser un avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in Europe

  • Il y aura des regrets

    Le Stade Rennais a eu sa chance et a même mené à Rome mais...

  • Parés au décollage

    L’Olympique Lyonnais s’est donné un bol d’air frais en allant gagner sur le terrain...

  • Paris assure l’essentiel

    Pour la 2e journée de la phase de groupe de la Ligue des Champions,...

  • Pas idéal

    L’Europa League et les clubs français, c’est une histoire tumultueuse. Celle de cette année...